Jibidi

Le quartier Saint-Pierre à Brest accueille Jibidi, la première crèche où l’on parle breton aux tout petits dans le Finistère. Depuis l’automne 2023, ils sont dix enfants âgés de trois mois à trois ans à l’avoir rejointe. Elle se situe dans l’ancienne garderie de l’école de Kerargaouyat. 

Babigoù Breizh, la toute première crèche en langue bretonne unifiée (K.L.T.G) a été lancée à Vannes dans le Morbihan en 2011. Bisigou, une autre crèche bilingue par immersion a ouvert ses portes il y a quelques mois à Rennes en territoire pour le coup non breton mais gallo (max. 15 enfants). Après ces deux premières, ce fut au tour du Finistère de se doter de sa crèche en langue bretonne : Jibidi, en septembre 2023 (max. dix enfants). Il en existe une quatrième dans le département de Loire Atlantique à Saint-Herblain, la micro-crèche Youn ha Solena (dix enfants maximum). Quant à la ville de Lorient, elle étudie également le projet d’une cinquième…

Brest est une ville qui dispose de toutes les filières scolaires bilingues franco-breton, aussi bien dans l’enseignement privé que public : école Diwan ; le collège et lycée de l’Iroise ; le collège Diwan du Relecq ; l’Université. Seul manquait le début de chaîne ! C’est pourquoi l’association Sked (la maison de la langue et de la culture bretonne, sise dans les halles du Pilier Rouge) a lancé le projet Jibidi, la première crèche bretonnante du Finistère, avec à sa tête : Kristina Jegou, la secrétaire de l’association qui est aussi enseignante à l’école Diwan de Brest. L’objectif est de pouvoir parler le breton unifié dès le plus jeune âge.

 Les travaux ont été réalisés au printemps 2023, sous la houlette de Pierre-Yves Le Menn, chargé de projet. Quant aux finitions, comme la peinture, la décoration et l’aménagement du mobilier et du petit jardin, elles ont été réalisées par des parents bénévoles. L’appellation Jibidi pour la crèche a été choisie car elle fait référence à une danse bretonne facile à apprendre aux enfants.

La crèche Jibidi regorge de jeux, de livres, de musique, de chants, de contes, de vocabulaire et d’échanges en breton. Ils sont six salariés à œuvrer aujourd’hui dans la crèche auprès de la quinzaine d’enfants. Ils sont : infirmière, éducatrice, auxiliaire de puériculture et trois personnes titulaires d’un CAP petite enfance, tous encadrés par Erel Guéguéniat la directrice. L’accueil est susceptible d’augmenter de quelques places supplémentaires au fil du temps et un accueil ponctuel être mis en place en fonction des disponibilités de chacun.

C’est parce que très jeunes, les enfants apprennent naturellement les langues sans aucun problème, qu’ils vont comprendre et parler le le breton. Quand un enfant entend des sons différents, il se sensibilise à toutes les langues. Ce n’est que vers l’âge de trois ans qu’ils vont faire la différence et reconnaissent : c’est du français ! ou, c’est du breton ! A la crèche Jibidi, on joue, on pleure, on réconforte, parfois on gronde, toujours en breton.

Quant aux parents, leur profil est assez varié, 4 tendances se démarquent. Les premiers ont appris le breton unifié, les deuxièmes ne l’ont pas appris mais ont entendu leurs grands-parents s’exprimer en breton local, la démarche est alors identitaire. Les troisièmes sont d’origine bretonne mais ne parlent pas le breton et n’ont jamais entendu leurs aïeux s’exprimer en breton mais comme les quatrièmes qui n’ont aucune origine bretonnante, voire ni même de racines bretonnes, ils trouvent utile que leurs enfants acquièrent une deuxième langue dès le plus jeune âge. Et tous se réjouissent de la petite taille de ces crèches qui offre un encadrement personnalisé que peuvent difficilement égaler les autres crèches publiques tant elles sont saturées.

Infos pratiques

Crèche Jibidi : quartier Saint-Pierre Brest (29)

Contact : jibidi@sked.bzh et/ou  09 55 76 87 13

Il est à noter, que l’association Sked, composée de douze personnes dont neuf professeurs, dispense des cours de breton pour enfants et adultes dans ses locaux, au 201 de la rue Jean Jaurès à Brest (29) Tél.02 98 80 26 71 et www.sked.bzh

Jibidi
l’équipe de Sked
Article précédentMatilda Bruch. Cette jeune chanteuse rennaise est une ode à la nature
Article suivantMorituri te salutant. Manouchian et les commandos de l’Affiche rouge
Marjolaine Tanguy
Marjolaine Tanguy est correspondante de presse dans le Finistère

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici