COVID À RENNES. DE NOUVEAUX RDV À PARTIR DU 14 FÉVRIER

Alors que les créneaux de vaccination sont tous complets à Rennes pour la première quinzaine de février, de nouveaux créneaux vont être progressivement ouverts dès le 1er février pour des rendez-vous à partir du 14 février. Pour cela, un numéro de téléphone unique est mis en place aujourd’hui 1er février pour prendre rendez-vous dans les centres de vaccination du département.

Afin de simplifier les démarches, un numéro vert unique est en activité dès ce lundi 1er février, de 9h à 17h du lundi au vendredi. Il s’agit du numéro vert 0805 690 521 (appel gratuit).

Qui peut se faire vacciner ?

Toute personne de plus de 75 ans peut se faire vacciner à ce stade de la vaccination, ainsi  que les personnes jugées particulièrement à risques, sur prescription médicale. 

Rendez-vous complets sur 2 semaines

Les créneaux de vaccination sont complets pour les 15 prochains jours. A partir du 1er février, les inscriptions ouvrent donc pour proposer des créneaux à partir du 14 février ou une inscription sur liste d’attente.

Appel aux professionnels libéraux de santé

Pour l’ouverture de ce centre de vaccination, la Ville de Rennes lance un appel aux professionnels libéraux de santé du territoire (médecins et infirmiers).
Les professionnels volontaires sont invités à s’inscrire à partir de jeudi 14 janvier, 9h, sur les différentes tranches horaires d’ouverture du centre, via un formulaire en ligne ou en contactant la Ville de Rennes, au 02 30 21 51 00 (du lundi au vendredi).
Ce numéro est réservé aux inscriptions des professionnels de santé. 

Les centres de vaccination dans Rennes Métropole

  • Le Liberté
  • L’EMC2 de Saint-Grégoire, 1 Avenue d’Alphasis.
  • SOS Médecins, 106,  boulevard Eugène Pottier à Rennes, quartier de Cleunay.

2 Commentaires

  1. Qu’entendez vous par personnes particulièrement à risque ? Les critères ont été définis par le ministère de la santé. Voir sur santé.fr. Le problème à ce stade de la vaccination, c’est le nombre grandissant de personnes qui se jugent à risque et passent en priorité en accord avec leur médecin et au delà des critères définis. Cet afflux supplémentaire que l’état n’avait pas envisagé est aussi un des facteurs de retard pour bon nombre d’usagers qui répondent aux critères
    définis pour cette étape de vaccination.
    Est-ce bien normal ? Je n’ai pas lu d’articles évoquant ce point. Ce serait bien que chacun joue collectif !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici