En raison de la recrudescence des cas de Covid-19, le département d’Ille-et-Vilaine a été classé en zone de circulation active du virus (rouge) il y a 10 jours. Rennes a été placée ce mercredi en « zone d’alerte renforcée » par le gouvernement. Plusieurs autres métropoles sont également placées en zone d’alerte renforcée : Bordeaux, Lyon, Nice, Lille, Paris et sa petite couronne, Toulouse, Saint-Etienne, Grenoble, Montpellier et Rouen.

La décision de passage en zone d’alerte renforcée du virus s’appuie sur l’appréciation du profil épidémiologique de chaque territoire, à la suite de l’analyse d’un ensemble d’indicateurs produits par Santé publique France. Une zone de circulation active du virus se caractérise principalement par un taux d’incidence supérieur à 150 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable.

A compter de samedi sont promulgués :

• l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public

• l’interdiction des grands événements déclarés comme les fêtes et foires locales ou les fêtes étudiantes, tout comme les grands événements non-déclarés

• la fermeture de toutes les salles des fêtes et salles polyvalentes pour des activités festives ou associatives

la fermeture anticipée des débits de boissons (bars et bars de nuit, restaurants ?) de la ville de Rennes à 22h à partir du lundi 28 septembre.

• la fermeture des salles de sport, gymnases et salles des fêtes.

• les visites en Ehpad se font uniquement sur rendez-vous.

Pour autant, et certains ne manqueront pas d’y voir une contradiction :

• Certaines manifestations publiques déclarées restent autorisées, mais avec une jauge ramenée à 1000 personnes (au lieu de 5000 jusqu’à présent).

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom