Martin, on ne peut pas le rater. De l’ouverture à la fermeture du magasin bio, il est à son poste, derrière la caisse en face de l’entrée. Un gros pull de laine sauvage sur le dos et une tasse de tisane à la main. Les clients attendent sagement leur tour derrière les marques oranges collées tous les mètres sur le sol.

Martin a sa cour. Il tutoie ses clients et blague avec eux. Il aime ça, le contact. Pour rien au monde il ne céderait ce poste stratégique. Il doit y avoir un tout petit mètre entre lui et sa cliente. Et ça discute ferme, avec en prime – c’est sûr – quelques postillons baladeurs.
Car Martin n’est pas un simple caissier. Il est aussi conseiller médical. Aujourd’hui, le grand sujet c’est le match Coronavirus VS poumon.

« Martin, tu n’aurais pas quelque chose pour renforcer les bronches ? » demande la dame qui passe en caisse.

Toutes affaires cessantes et caisse ouverte, Martin se dirige prestement vers une grande armoire en verre et revient vers sa cliente, un gros paquet à la main.

« Essaie ça, c’est radical. Feuilles d’eucalyptus et argile torréfiée. Ramassé à 3000m d’altitude dans l’Himalaya. Question air pur on ne fait pas mieux, pas vrai ? Ca va te drainer les bronches et toute la tuyauterie. RA-DI-CAL. Ya pas mieux pour lutter contre le Corona.

Les autres clients se sont rapprochés pour écouter l’oracle.

« Mais si vous voulez mon avis, le mieux, c’est les ventouses scarifiées.

– Les quoi ?

– Les ventouses en Pyrex. On les vend par 6 au magasin. Avec un cutter désinfecté ( of course ), tu fais une petite incision près des seins et tu enflammes un bout de coton que tu mets vite fait au fond de la ventouse et tu poses le tout sur l’incision. La peau se soulève et le sang gicle. Trois ventouses par poumon ça suffit. J’vous dis pas le travail. Le poumon se sent mieux tout de suite ! »

L’auditoire est bouche bée. Béat d’admiration.

Martin est en forme ce matin. C’est sûr, il va parler des sangsues et avec un peu de chance, ça va se terminer par une bonne saignée, comme chez Molière.
Le Corona n’a qu’a bien s’tenir !

coronavirus

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom