Il était une fois un recueil de contes différent des autres… Le 29 mai 2017, sortait de la besace des éditions Goater l’ouvrage Contes et histoires arc-en-ciel. Le recueil est né d’un partenariat entre la maison d’édition et le Centre Lesbien Gay Bi et Trans de Rennes. À l’issue d’un concours lancé en novembre 2017, quatorze nouvelles, rédigées par des auteurs principalement amateurs, ont été sélectionnées pour publication. Le samedi 30 septembre 2017, au local du CGLBT, se tiendra une séance de dédicace rassemblant 5 auteurs et auteures, l’éditeur concerné ainsi qu’une partie des membres du jury. Il est donc encore temps de découvrir l’ouvrage…

L’idée a germé dans l’esprit de Jean-Marie Goater. Puisque les minorités sexuelles et de genre sont largement sous-représentées dans la littérature, il leur faut apporter leur propre pierre à l’édifice. Pour ce faire, nul genre littéraire ne semblait plus approprié que le conte. Car s’ils ont eu le mérite de bercer notre enfance, leurs personnages archétypaux n’ont laissé aucune place à la diversité. Les princes sont braves, les princesses sont belles, et elles attendent passivement d’être secourues. L’amour n’existe qu’entre un homme et une femme, et l’objectif de tout couple est de vivre heureux, avec beaucoup d’enfants.

Si ces stéréotypes permettent aux plus jeunes d’identifier aisément les héros et les différentes étapes de l’intrigue, ils diffusent également des normes patriarcales et hétéronormées. Ce dont le lectorat finit par souffrir. Car effacer les minorités de la littérature, c’est créer une novlangue : un monde dans lequel elles n’existeraient pas, un imaginaire collectif bien éloigné de la réalité. Les strictes définitions de l’amour, du couple et du genre, proposées par les contes, masquent l’éventail des sexualités et des identités humaines. Difficile alors pour les individus issus d’une minorité de s’identifier aux personnages. Difficile également d’être perçus par la majorité autrement que comme des déviants.

Véritable pied de nez à la tradition, les quatorze nouvelles qui composent Contes et histoires arc-en-ciel brisent les stéréotypes qui entravent le genre. Elles en détournent les codes, parfois avec humour, parfois avec gravité, mais toujours dans le même but : « Rendre visibles des histoires qui sortent des clichés habituels du genre… Et de genre », selon Selene Tonon, présidente du CGLBT de Rennes.

C’est ainsi qu’un chevalier tombe amoureux d’un métayer, que la princesse des grenouilles règle son compte au « Comte » de fées, et que les chats ne se nomment plus Cheshire mais Prozac. Parce qu’il est né des plumes de multiples auteurs, souvent amateurs, l’ouvrage est hétéroclite. S’y côtoient plusieurs styles et genres littéraires : sous l’étiquette de « contes » se sont glissés des fragments de drame et de dystopie. D’un page à une autre, le vocabulaire oscille entre la légèreté prescrite aux contes pour enfants, et un lexique plus mature et plus cru. L’ouvrage vise donc un large lectorat, comme le souligne Selene Tonon ; « certaines nouvelles sont plutôt à destination des enfants, d’autres se destinent à un public plus adulte. » Mais après tout, il n’y a pas d’âge pour apprendre à reconnaître la diversité.

Contes et histoires arc-en-ciel, Éditions Goater, mai 2017, 12€. 

Des textes de Frédéric Meurin, Hugo Vernay, Selen Tonon, Valentine Dewer, Karine Baudot, Elisabeth Troestler, Joachim Chalot, Pascale Navarro Salcedo, Judikaël Goater, Gaëlle Urvoas, Aurélien Le Feuvre, Elen Le Feuvre, Elodie Sébire et Lukaz Nedeleg. Illustration de couverture : Lucie QZN. Maquette de couverture : Aodren Le Duff.

La séance de dédicaces du 30 septembre se déroulera au local du CGLBT de Rennes et débutera à 15h. Il est possible d’acheter un volume sur place, dans la limite des exemplaires disponibles.

CGLBT Rennes
3 rue de Lorraine
35000 Rennes
Tél. : 02 99 33 26 08
cglbtrennes[@]live.fr
Facebook
Ouvert à tout public
le mercredi de 19 à 22 h

Éditions Goater

goater2007[@]gmail.com

Contes et histoires arc-en-ciel

Morgane Russeil est étudiante à Sc. Po. Elle réalise son stage de web-journalisme à Unidivers. Elle est également lauréate du 33e Prix du jeune écrivain francophone.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom