La Station Théâtre a proposé vendredi 29 et samedi 30 janvier 2016 Somnambule, la dernière création de la compagnie rennaise Udre Olik. Une pochade, comme la décrit Philippe Languille qui interprète la pièce aux côtés d’Éric Philippon. Une pochade pleine de fraicheur et de tendresse, une plongée vivifiante dans la bibliothèque d’un comédien somnambule. Le comédien, toujours sur le fil, est-il somnambule ? Le public est-il somnambule ? Le monde est-il somnambule ? « Où est la réalité ? Où est l’imaginaire ? »

Qu’est-ce qu’un somnambule ? compagnie udre olikQu’est-ce qu’un montage littéraire ? Philippe Languille est comédien et somnambule, il reçoit la commande d’un montage littéraire sur le somnambulisme. Heureusement, Fil (Éric Philippon), musicien et acolyte de longue date, veille sur Philippe (Languille) durant le spectacle. Dans une réflexion sur ce qu’est devenu le métier de comédien, nous suivons les pérégrinations des personnages dans la bibliothèque de Philippe. À l’heure des coupes budgétaires, son principal emploi est le montage littéraire, forme quelque peu nourricière, mais stressante autant que frustrante. L’espace de jeu de cette nouvelle forme de théâtre, idéale pour les bibliothèques, les congrès, etc., est vécu comme trop exigu pour que les dimensions du sensible puissent s’épanouir. Ce qui amène notre comédien à déclencher des crises de somnambulisme.

udre olikMais la compagnie Udre Olik retourne la contrainte et détourne le montage littéraire de son cadre trop restreint. Le montage littéraire se retrouve au théâtre et devient une pièce de théâtre en bonne et due forme. Elle est écrite par Achille Grimaud, Philippe Languille et Rémi Checchetto, conteurs et dramaturges, et jouée par des comédiens qui peuvent y déplier la poésie du clown. La belle bibliothèque pleine de belle littérature est présentée avec amour et mise sens dessus dessous (avec tout autant d’amour). Elle est portée à bout de bras, mais pas à bout de talent. Dans le théâtre les corps et les talents se déploient et Philippe Languille et Éric Philippon ne sont pas sans évoquer un Don Quichotte et son fidèle Sancho Panza qui tentent de venir à bout de ces métaphoriques crises de somnambulisme. Par la littérature ou la médecine ? Toutes les pistes sont bonnes au théâtre.

« Où est la réalité ? Où est l’imaginaire ? » La très belle réponse à cette question obsédante est donnée par le père de Philippe depuis son lit d’hôpital. Une conclusion toute simple et magnifique.

Somnambule, Compagnie Udre Olik, Station Théâtre

 

 

Sur une idée de Philippe Languille Ecriture : Achille Grimaud // Collaboration à l’écriture et à la dramaturgie : Philippe Languille Participation de Rémi Checchetto pour un texte // Composition sonore et musicale : Éric Philippon Interprétation : Éric Philippon et Philippe Languille Mise en scène : Laurent Ménez  // Création lumières et régie son : Thibaut Galmiche // Scénographie : Laurent Ménez et Thibaut Galmiche // Chorégraphie : Dominique Jégou // Costumes : Eve Le Trévédic // Construction : Ronan Ménard // illustrations : Éric Philippon // Photographe : Laurent Guizard // Graphisme : Erwan Lemoigne // Chargée de production : Véronique Collet // Remerciements : Alice Millet, Pierre Janin

Laisser un commentaire