A l’Avant-Scène, découvrez les Balkans avec le collectif Tête à l’Est

Jeudi soir 21h, Boulevard de la Tour-d’Auvergne, on pouvait entendre fredonner des airs des Balkans. C’est dans le bar l’Avant-Scène que le collectif Tête à l’Est organise chaque mois une soirée bœuf. Malgré l’étroitesse du bistrot, une centaine de personnes sont au rendez-vous. À l’intérieur comme à l’extérieur, on pousse la chansonnette. C’est en musique que les musiciens entrainent le public vers un long voyage. À la découverte de l’Europe de l’Est.

Promouvoir et diffuser la musique et les danses des pays de l’Est en Bretagne. C’est dans cet esprit que le collectif Tête à l’Est se produit un soir par mois (chaque premier jeudi), à l’Avant-Scène. Le public : tous les âges. Tandis que les novices se saisissentcafé l'avant-scène rennes tout naturellement à l’entrée des carnets de chants et rejoignent le chœur ; les habitués de ces soirées interprètent les titres les yeux fermés. C’est parti pour une soirée animée, chaleureuse et, oserions-nous dire : remplie d’amour musical.

Le répertoire est composé de trente à quarante chansons, toutes issues de musiques traditionnelles. Cette rencontre autour des musiques fonctionne à ravir : un public composé de toutes les générations se mêle, se raconte des histoires et, souvent, redonne corps à des souvenirs plus ou moins lointains. La magie opère : bien vite, les timides ne le sont plus. Les artistes les prennent par la main, créent des rondes et distribuent de nouveaux carnets de chants. Des musiciens sont debout, d’autres à terre, certains pieds nus. Ce soir, on se sent comme à la maison tout en se sentant accueilli par un étranger qui nous est proche. Les sonorités se conjuguent, les accordéons et les violons accompagnent les voix parfois graves, soudain aiguës. C’est une sacafé l'avant-scène renneslle pleine d’énergie réunie autour d’un commun projet : partager.

L’association qui voit le jour en 2009 évoluait à ses débuts autour de la musique klezmer – une musique juive d’Europe de l’Est. C’est de fil en aiguille qu’elle a choisi de s’ouvrir sur les Balkans, un genre festif qui rassemble de plus en plus de monde. Ce qui était au départ un groupe d’amateurs, est devenu en très peu de temps, un réseau qui mêle amateurs et musiciens professionnels.

En parallèle, une chorale existe depuis 4 ans maintenant, les Chœurs de la Tête à l’Est. Un groupe d’amateurs qui donne régulièrement des concerts, épaulé par les professionnels de La Tête à l’Est. Toutes les semaines, à Bréquigny, ils organisent des ateliers et des répétitions qui donnent lieu à une vingtaine de concerts par an et de nombreux festivals. Et à l’intérieur des groupes, d’autres groupes se sont créés ; chez Tête à l’Est, la transmission ne meurt jamais. N’ayant aucun festival programmé prochainement, le collectif propose simplement à tous les Rennais qui le souhaitent de venir se balader à l’Avant-Scène une soirée dans les Balkans.

[hana-flv-player video= »https://www.unidivers.fr/wp-content/uploads/2015/06/tete-est-avant-scene-rennes.m4v » width= »620″ description= » » player= »5″ autoload= »true » autoplay= »true » loop= »false » autorewind= »true » /]

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici