Trahir un membre de sa propre famille ? Jamais ! C’est ce que nous dirions tous, persuadés de ne jamais en arriver là, si quelqu’un nous posait la question… C’est aussi ce que pense Ritchie. Mais…

Ritchie est une ex-rock star. Il est devenu un producteur de télévision célèbre avec une émission mettant en scène des groupes de jeunes musiciens. Il est fier de son statut social, de sa femme, ex-chanteuse du groupe devenue femme au foyer, de ses enfants et de sa belle maison. Une réussite exemplaire. Sauf que Ritchie a eu une liaison avec une jeune fille de 16 ans et qu’il a une peur bleue qu’elle ne soit dévoilée sur la place publique ; et que du coup sa femme le quitte. Sans parler de sa carrière qui serait ruinée…

De son côté, sa sœur Rebecca est une chercheuse scientifique passionnée par la malaria. Elle travaille dans un grand labo. Elle part régulièrement sur le terrain tester un vaccin qu’elle est en train de mettre au point et… qu’elle a d’ailleurs testé sur elle-même. Elle vient de rompre avec son petit ami journaliste, directeur d’un magazine people très connu, alors qu’il venait de la demander en mariage. Elle se donne à corps perdu à son travail qui la passionne.

Mais le journaliste lui en veut à mort. Il va ourdir une vengeance terrible et part à la recherche des secrets bien gardés de cette famille qu’il s’est juré de faire payer.

Le lecteur pourra peut-être trouver ce roman long et passablement ennuyeux, ce qui fut mon cas. Les personnages sont nombreux, en dehors du frère et de la sœur, et l’auteur a tendance à passer de l’un à l’autre, ce qui perd un peu le fil de la lecture (même si le fait d’explorer le passé de chacun d’eux aide à comprendre leur état d’esprit et leurs réactions). Et l’on se doute bien depuis le début que tout cela risque de finir en drame familial. On l’espère presque tant Ritchie est un type désagréable et imbu de lui-même.

Le fond du sujet est cependant passionnant et le roman permet de réfléchir sur la loyauté, la trahison, la fidélité… Autant de valeurs que nous mettons en exergue, mais qui pourraient se volatiliser si nous nous retrouvions comme Ritchie pris dans un piège…

Le cœur par effraction – James Meek – The Heart broke in – Traduit de l’anglais par David Fauquemberg –  22 juillet 2013 – éditions Métailié – 528 pages, 21 €

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom