Art et politique, impact de l’érotisme sur les œuvres, éthique du roman – tant d’angles de chroniques littéraires, rédigées durant les dix dernières années, qui sont autant d’invitations au voyage. Elles entraînent le lecteur dans l’ensemble des continents en montrant combien l’écriture est dépendante du contexte social, géographique, historique, culturel et politique. Dans ce contexte, l’écrivain s’emploie à présenter 21 auteurs connus sous un nouveau jour. Loin de la flagornerie germanopratine, Coetzee a parfois la dent fort dure. Et une belle froideur.

Comme les analyses se révèlent percutantes, le style pur et l’érudition belle, la lucidité qui se dégage de ces pages s’offre en partage au lecteur. D’où une fine réjouissance intellectuelle. Au service d’une question qui fera toujours débat : la compréhension intime d’ouvrage requiert-elle sa réinscription dans son contexte originaire et nourricier ? Pour Coetzee, la réponse est évidente.

«La lecture apprend aussi, ce me semble, à écrire», pensait Madame de Sévigné. Ce recueil de chroniques littéraires et de préfaces rédigées au cours de la dernière décennie nous mène d’Europe centrale aux Amériques, du Japon en Afrique australe. J.M. Coetzee met en évidence l’importance du contexte historique, politique et culturel dans lequel chaque écrivain qu’il nous présente a composé ses ouvrages et cerne les «mécanismes internes» de l’acte d’écriture. Par-delà une érudition éblouissante, un intérêt marqué pour la langue et le style, on retrouve dans ces textes les préoccupations humanistes et esthétiques de l’auteur. Sans jamais recourir au jargon de la critique moderne, Coetzee nous fait découvrir des aspects cachés de l’œuvre d’auteurs célèbres – Walt Whitman, Samuel Beckett, William Faulkner, Günter Grass, Nadine Gordimer – ou redécouverts – Graham Greene, Hugo Claus, Sándor Márai, Joseph Roth. Ce voyage lucide d’un observateur perspicace et sans complaisance dans la littérature moderne est aussi, pour le lecteur, une invitation irrésistible à revisiter l’univers romanesque de ces écrivains.
[stextbox id= »info »]

J.M. Coetzee, De la lecture à l’écriture , chroniques littéraires 2000-2005, Seuil, fév. 2012, 314 p., 22 €

[/stextbox]

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom