sam 27 novembre 2021

ILLE-ET-VILAINE. LE CINÉMA DOCUMENTAIRE EST À L’HONNEUR AU MOIS DE NOVEMBRE

Du 1er au 30 novembre 2021, le Mois du doc revient en Ille-et-Vilaine. Entre grande figure du cinéma documentaire et cinéastes de talent peu médiatisés, que nous réserve le programme de cette nouvelle édition ?

Chaque année, près de 80 projections ont lieu dans une quarantaine de communes du département d’Ille-et-Vilaine, et une moyenne de 4000 spectateurs se réunissent dans les salles obscures des cinémas et médiathèques.

Après la torpeur de toute une population et l’incertitude ambiante concernant des lieux culturels des derniers mois, le rendez-vous national incontournable du cinéma documentaire, le Mois du doc, revient tout le mois de novembre 2021. Cette année, pas moins de 45 partenaires participent à l’événement et plus de 30 films seront proposés. L’occasion de découvrir des films de qualité peu médiatisés et de rencontrer des cinéastes de talent… Suivez le guide.

L’œuvre de Chantal Akerman ouvre le bal

Une femme cinéaste dans les années 70 était loin d’être courant… Et pour commencer cette nouvelle édition, les associations coordinatrices du Mois du Doc ont décidé de rendre hommage à une grande figure du cinéma documentaire, la cinéaste contemporaine belge, Chantal Akerman (1950-2015). Avec une quarantaine de films à son actif, tous genres confondus, de la fiction à l’essai, la réalisatrice a laissé derrière elle un héritage cinématographique impressionnant par son avant-gardisme. Comptoir du Doc a choisi de donner un aperçu de l’œuvre protéiforme d’une cinéaste libre et intuitive.

Amoureuse du septième art depuis sa rencontre avec le film Pierrot le fou de Jean-Luc Godard (1965), Chantal Akerman a passé sa carrière à jouer avec la frontière entre fiction et documentaire, à sortir des carcans narratifs classiques dans le but de s’affranchir des étiquettes. Malgré l’éclectisme de sa filmographie, les mêmes questionnements jalonnent son œuvre : silence d’une mère face à une histoire familiale habitée par la Shoah, mise à l’épreuve du temps et puissance évocatrice des plans fixes.

Six films, révélateurs de son talent derrière la caméra, ont ainsi été sélectionnés et seront projetés à la Salle de la Cité de Rennes. De son premier court-métrage Saute ma ville, à l’âge de 17 ans, à son dernier film, No Home Movie (2015), salué par la critique, où sa mère devient de manière très émouvante sa muse émouvante. « Parce que ce film est avant tout un film sur ma mère, ma mère qui n’est plus. Sur cette femme arrivée en Belgique en 1938 fuyant la Pologne, les pogroms et les exactions. Cette femme qu’on voit que dans son appartement à Bruxelles. Un film sur le monde qui bouge et que ma mère ne voit pas », dira-t-elle à son sujet.

Le public pourra également (re)découvrir sa trilogie documentaire sur l’autre : D’Est (1993) où elle voyage à travers l’Europe de l’Est ; Sud (1999) qui aborde le lynchage d’un Noir par trois jeunes Blancs et De l’autre côté (2002), la mort en plein désert de Mexicains voulant passer la frontière américaine.

Une exposition de photogrammes issus des films D’Est (1993) et De l’autre côté (2002), collections de CINEMATEK, sera également présentée. Et Claire Atherton, monteuse de la plupart des films de Chantal Akerman, viendra également rencontrer le public à la Salle de Cité, dimanche 31 octobre 2021, à 15h30.

Les films proposés par Comptoir du doc

Après un weekend d’ouverture en fanfare avec l’œuvre de la cinéaste belge, sept films ont été sélectionnés par le groupe de programmation Mois du doc (adhérent.es de l’association) pour être projetés à travers l’Ille-et-Vilaine. À l’issue de trois mois de projections et de sélections, chacun·e a voté pour ses films préférés. Dans les montagnes entre Irak et Iran, deux femmes kurdes décident de prendre clandestinement les armes ; le dernier roi des îles du nord-ouest de l’Irlande s’est battu pour défendre sa terre et son identité ; en Philippines, on envoie les femmes en masse à l’étranger comme aides ménagère ou nounous, etc. La diversité des thématiques abordées se révèle autant de prétextes à la mise en scène de l’humanité.

– Petit samedi de Paloma Sermon-Daï [1h12 / Belgique / 2020 / Michigan Films, Take Five, WIP – Wallonie Image Production, Dérives]

– Le Kiosque de Alexandra Pianelli [1H16 / France / 2020 / Les Films de l’œil sauvage, Ad Libitum, viàGrandParis]

– 143 rue du désert de Hassen Ferhani [100 min / France / Algérie / 2020 / Allers Retours Films, Centrale Électrique]

– La tribu des dieux de Loïc Jourdain [1h32min / France, Irlande / 2020 / Tita Productions, Lugh Films, Dearcán Media]

– Je n’ai plus peur de la nuit de Leïla Porcher et Sarah Guillemet [1h15min / France / 2019 / Les Productions du Lagon, Sister Productions, France 3 Corse Via Stella]

– Loin de vous j’ai grandi de Marie Dumora [102min / France / 2020 / Les Films du Bélier]

– Notre endroit silencieux de Elitza Gueorguieva [1h07min / France / 2021 / Les Films du Bilboquet, Agitprop, Tënk]

– Mes 15 ans dans ma chambre de Marie-Pierre Jaury et Charlotte Ballet-Baz [52min / France / 2020 / Point du Jour, France Télévisions ]

– Overseas de Sung-A Yoon [Belgique, France / 90 minutes / 2019 / Iota Production, Les Films de l’œil sauvage, Clin d’Œil Films, CBA – Centre de l’Audiovisuel à Bruxelles, France Télévisions]

Les Films en tournée régionale

Les quatre associations coordonnatrices de l’événement Mois du doc en BretagneComptoir du doc, Daoulagad Breizh, Ty Films, Cinécran – proposent leur film coup de cœur respective pour des projections dans toute la Bretagne. Qu’il s’agisse de suivre trois lycéen.ne.s en banlieue parisienne, d’écouter l’histoire qui se cache derrière un mariage dans une petite chapelle, d’appréhender la vie d’un boxeur tiraillé entre son héritage et les injonctions de la société ou d’observer le mode de vie d’un couple dans la vallée d’Himura (Japon), chaque association propose de découvrir le parcours d’individus au sein de leur société et de leur culture.

– Tous nos vœux de bonheur de Céline Dréan [52 min / France / 2019 / Vivement Lundi! production]

– Akeji, le souffle de la montagne de Mélanie Schaan, et Corentin Leconte [1H12min / 2020 / France / Japon / Mille et Une Films]

– Les Autres Chemins de Emmanuelle Lacosse [France / 1h27min / 2021 / Les Films de la pluie, Tébéo – Télévision Bretagne Ouest, TébéSud, TVR Rennes 35 Bretagne]

– Douce France de Geoffrey Couanon [95 min / France / 2020 / Jour2fête]

Le Mois du doc est également l’occasion de faire découvrir le cinéma documentaire au jeune public, à partir de 7 ans. Pour ce faire, Comptoir propose une découverte du cinéma documentaire et des rencontres avec des cinéastes, à faire en famille ou programmées dans le cadre scolaire, les 4 et 5 novembre 2021 aux Champs Libres. Et, en clôture de l’événement, l’association programme quatre films de sa sélection à Rennes les 27 et 28 novembre, aux Champs Libres.

Du 1er au 30 novembre 2021, Le Mois du doc, Bretagne.

Pour télécharger l’intégralité du programme

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
légère pluie
4 ° C
7.2 °
4 °
87 %
7.7kmh
75 %
sam
6 °
dim
7 °
lun
7 °
mar
12 °
mer
11 °
- Advertisment -

Du 1er au 30 novembre 2021, le Mois du doc revient en Ille-et-Vilaine. Entre grande figure du cinéma documentaire et cinéastes de talent peu médiatisés, que nous réserve le programme de cette nouvelle édition ?

Chaque année, près de 80 projections ont lieu dans une quarantaine de communes du département d'Ille-et-Vilaine, et une moyenne de 4000 spectateurs se réunissent dans les salles obscures des cinémas et médiathèques.

Après la torpeur de toute une population et l'incertitude ambiante concernant des lieux culturels des derniers mois, le rendez-vous national incontournable du cinéma documentaire, le Mois du doc, revient tout le mois de novembre 2021. Cette année, pas moins de 45 partenaires participent à l'événement et plus de 30 films seront proposés. L’occasion de découvrir des films de qualité peu médiatisés et de rencontrer des cinéastes de talent... Suivez le guide.

https://vimeo.com/624421060

L'œuvre de Chantal Akerman ouvre le bal

Une femme cinéaste dans les années 70 était loin d'être courant... Et pour commencer cette nouvelle édition, les associations coordinatrices du Mois du Doc ont décidé de rendre hommage à une grande figure du cinéma documentaire, la cinéaste contemporaine belge, Chantal Akerman (1950-2015). Avec une quarantaine de films à son actif, tous genres confondus, de la fiction à l’essai, la réalisatrice a laissé derrière elle un héritage cinématographique impressionnant par son avant-gardisme. Comptoir du Doc a choisi de donner un aperçu de l'œuvre protéiforme d'une cinéaste libre et intuitive.

Amoureuse du septième art depuis sa rencontre avec le film Pierrot le fou de Jean-Luc Godard (1965), Chantal Akerman a passé sa carrière à jouer avec la frontière entre fiction et documentaire, à sortir des carcans narratifs classiques dans le but de s’affranchir des étiquettes. Malgré l’éclectisme de sa filmographie, les mêmes questionnements jalonnent son œuvre : silence d’une mère face à une histoire familiale habitée par la Shoah, mise à l’épreuve du temps et puissance évocatrice des plans fixes.

https://youtu.be/BEInDZ_TkvQ

Six films, révélateurs de son talent derrière la caméra, ont ainsi été sélectionnés et seront projetés à la Salle de la Cité de Rennes. De son premier court-métrage Saute ma ville, à l’âge de 17 ans, à son dernier film, No Home Movie (2015), salué par la critique, où sa mère devient de manière très émouvante sa muse émouvante. « Parce que ce film est avant tout un film sur ma mère, ma mère qui n’est plus. Sur cette femme arrivée en Belgique en 1938 fuyant la Pologne, les pogroms et les exactions. Cette femme qu’on voit que dans son appartement à Bruxelles. Un film sur le monde qui bouge et que ma mère ne voit pas », dira-t-elle à son sujet.

Le public pourra également (re)découvrir sa trilogie documentaire sur l’autre : D’Est (1993) où elle voyage à travers l’Europe de l’Est ; Sud (1999) qui aborde le lynchage d’un Noir par trois jeunes Blancs et De l’autre côté (2002), la mort en plein désert de Mexicains voulant passer la frontière américaine.

https://youtu.be/X8ohlkEDOyw

Une exposition de photogrammes issus des films D’Est (1993) et De l’autre côté (2002), collections de CINEMATEK, sera également présentée. Et Claire Atherton, monteuse de la plupart des films de Chantal Akerman, viendra également rencontrer le public à la Salle de Cité, dimanche 31 octobre 2021, à 15h30.

Les films proposés par Comptoir du doc

Après un weekend d'ouverture en fanfare avec l'œuvre de la cinéaste belge, sept films ont été sélectionnés par le groupe de programmation Mois du doc (adhérent.es de l’association) pour être projetés à travers l’Ille-et-Vilaine. À l'issue de trois mois de projections et de sélections, chacun·e a voté pour ses films préférés. Dans les montagnes entre Irak et Iran, deux femmes kurdes décident de prendre clandestinement les armes ; le dernier roi des îles du nord-ouest de l'Irlande s'est battu pour défendre sa terre et son identité ; en Philippines, on envoie les femmes en masse à l'étranger comme aides ménagère ou nounous, etc. La diversité des thématiques abordées se révèle autant de prétextes à la mise en scène de l'humanité.

Petit samedi de Paloma Sermon-Daï [1h12 / Belgique / 2020 / Michigan Films, Take Five, WIP - Wallonie Image Production, Dérives]

Le Kiosque de Alexandra Pianelli [1H16 / France / 2020 / Les Films de l'œil sauvage, Ad Libitum, viàGrandParis]

143 rue du désert de Hassen Ferhani [100 min / France / Algérie / 2020 / Allers Retours Films, Centrale Électrique]

La tribu des dieux de Loïc Jourdain [1h32min / France, Irlande / 2020 / Tita Productions, Lugh Films, Dearcán Media]

Je n'ai plus peur de la nuit de Leïla Porcher et Sarah Guillemet [1h15min / France / 2019 / Les Productions du Lagon, Sister Productions, France 3 Corse Via Stella]

Loin de vous j’ai grandi de Marie Dumora [102min / France / 2020 / Les Films du Bélier]

Notre endroit silencieux de Elitza Gueorguieva [1h07min / France / 2021 / Les Films du Bilboquet, Agitprop, Tënk]

- Mes 15 ans dans ma chambre de Marie-Pierre Jaury et Charlotte Ballet-Baz [52min / France / 2020 / Point du Jour, France Télévisions ]

Overseas de Sung-A Yoon [Belgique, France / 90 minutes / 2019 / Iota Production, Les Films de l'œil sauvage, Clin d'Œil Films, CBA - Centre de l’Audiovisuel à Bruxelles, France Télévisions]

https://youtu.be/41UR9A7pdsQ

Les Films en tournée régionale

Les quatre associations coordonnatrices de l'événement Mois du doc en Bretagne - Comptoir du doc, Daoulagad Breizh, Ty Films, Cinécran - proposent leur film coup de cœur respective pour des projections dans toute la Bretagne. Qu'il s'agisse de suivre trois lycéen.ne.s en banlieue parisienne, d'écouter l'histoire qui se cache derrière un mariage dans une petite chapelle, d'appréhender la vie d'un boxeur tiraillé entre son héritage et les injonctions de la société ou d'observer le mode de vie d'un couple dans la vallée d'Himura (Japon), chaque association propose de découvrir le parcours d'individus au sein de leur société et de leur culture.

Tous nos vœux de bonheur de Céline Dréan [52 min / France / 2019 / Vivement Lundi! production]

Akeji, le souffle de la montagne de Mélanie Schaan, et Corentin Leconte [1H12min / 2020 / France / Japon / Mille et Une Films]

Les Autres Chemins de Emmanuelle Lacosse [France / 1h27min / 2021 / Les Films de la pluie, Tébéo - Télévision Bretagne Ouest, TébéSud, TVR Rennes 35 Bretagne]

- Douce France de Geoffrey Couanon [95 min / France / 2020 / Jour2fête]

Le Mois du doc est également l’occasion de faire découvrir le cinéma documentaire au jeune public, à partir de 7 ans. Pour ce faire, Comptoir propose une découverte du cinéma documentaire et des rencontres avec des cinéastes, à faire en famille ou programmées dans le cadre scolaire, les 4 et 5 novembre 2021 aux Champs Libres. Et, en clôture de l’événement, l’association programme quatre films de sa sélection à Rennes les 27 et 28 novembre, aux Champs Libres.

Du 1er au 30 novembre 2021, Le Mois du doc, Bretagne.

Pour télécharger l’intégralité du programme