cinéma, film unidivers, critique, information, magazine, journal, spiritualité, moviesMan of Steel est le premier épisode d’une nouvelle série de films sur Superman. Il semble vouloir tourner la page des films des années 80 et souhaitrait se différencier des productions du concurrent Marvel. Mission réussie pour notre héros volant ? Réponses par David Norgeot et Didier Ackerman.

Synopsis :

Un petit garçon découvre qu’il possède des pouvoirs surnaturels alors qu’il n’est pas né sur Terre. Plus tard, il s’engage dans un périple afin de comprendre d’où il vient et pourquoi il a été envoyé sur notre planète. Mais il devra devenir un héros s’il veut sauver le monde de la destruction totale et incarner l’espoir pour toute l’humanité…

L’avis de David Norgeot :

Le superhéros mythique moderne pris en la personne de Superman est devenu un stéréotype culturel. Il n’est pas sans risque de s’y attaquer et de renouveler. Qui plus est au regard de l’attente gigantesque de ses fans. Au cinéma, comme dans les divers dessins animés, séries, BD et autres déclinaisons du genre. Pour minimiser les risques, le réalisateur de cette œuvre, Zack Snyder, a confié l’ensemble des rôles – des principaux aux secondaires – à des acteurs chevronnés.

Toutefois, malgré ces précautions, Superman relève du lourd ratage. La première partie du film est longue et ennuyeuse. Cette énième relecture de la naissance du bon héros est paresseuse et monotone, malgré quelques bonnes nouveautés dans une mise en scène qui associent Kevin Costner et Russell Crowe au sommet de leur art. De fait, on cherche en vain une cohérence d’ensemble minée par rebondissements convenus et des scènes insignifiantes. On devine que l’existence de ces dernières ne sert que de prétexte au recours à la 3D. La forme a été nettement préférée à son fond.

Quant à la seconde partie de Man of Steel, on sombre dans la caricature d’un produit marketing pour ados accros aux vidéogames. Sous prétexte d’intégrer de nécessaires scènes d’action, Zack Snyder s’abîme dans une destruction de bâtiments en file indienne. Bien sûr, en 3D c’est percutant, mais est-ce bien suffisant ? Sans le moindre liant, ces scènes d’action frisent le ridicule. Même les scènes de combat sont d’une facture imprécise. Au contraire des prestations convaincantes des acteurs. Ce qui ne fait qu’accentuer un regrettable effet.

Ce qui sauve Man of Steel,  c’est que l’ensemble est si consternant que le spectateur en oublie presque ses attentes. La fin du film constitue sans doute le seul moment réussi puisqu’il est celui de la délivrance… Une consternation sur pellicule.

L’avis de Didier Ackerman :

Je n’avais pas prévu de chroniquer ce film, pour la bonne et simple raison que je n’ai pas apprécié ce nouveau Superman. En effet, même si je n’ai pas non plus un grand goût pour Zack Snyder, surcoté à mon avis, je m’attendais à mieux. Mais voilà, le scénario tient du banal et la mise en image pèche grandement.

Comme souvent maintenant, le réalisateur abuse de l’image sombre pour donner du cachet à son film. Cela permet aussi de masquer les défauts de l’imagerie de synthèse, mais ici c’était inutile. Techniquement, les effets sont réussis, mais le parti-pris artistique est discutable. Côté acteur, notre superman 2013 n’a pas la prestance et le magnétisme de son regretté prédécesseur. Et je ne parle même pas du costume, car DC comics a déjà fait évoluer ses héros dans les BD. Les acteurs de seconds rôles sont bien meilleurs que nos deux héros.

Mais le pire est le manque de fond de cette histoire. La mort de la planète Krypton est totalement sous-exploitée de même que la part de psychologie du héros cherchant un but dans sa vie et ses racines. L’ennui est pesant pour un film interminable. Les destructions d’immeubles et ponts arrivent comme un cheveu sur la soupe. Mais le pire reste la bagarre de chiffonnier qui se reproduit sans cesse entre notre héros et le vilain de l’histoire. À croire que Snyder a besoin de glaives pour se sentir à l’aise. Vite, donnez-lui un gladiateur spatial pour le prochain épisode. Du grand gâchis et quand je pense aux sommes investis pour vendre ce truc et aux gens qui crèvent de faim, ça me donne encore plus envie de… m’envoler loin de la salle.

Man of steel
Durée : 2h20

Date de sortie : 19 juin 2013
Réalisé par Zack Snyder
Avec : Tahmoh Penikett, Alessandro Juliani Henry Cavill ,Michael Shannon, Amy Adams, Diane Lane, Russell Crowe, Antje Traue, Harry J. Lennix, Richard Schiff, Christopher Meloni, Kevin Costner, Laurence Fishburne…

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom