Voyage à travers le cinéma français de Bertrand Tavernier : un voyage au bout des salles obscures. Le cinéaste, réalisateur notamment de L’horloger de Saint-Paul ou du Juge et l’assassin, a sorti en 2016 un documentaire prometteur sur le cinéma français. Avec, à venir, une version longue pour la télévision. Pour tout savoir de Gabin, Noiret, Prévert, Audiard, Renoir et Signoret…

 

Voyage cinéma français
« Un travail remarquable, fait avec une grande intelligence qui nous éclaire sur le cinéma classique français, sur beaucoup de cinéastes oubliés ou négligés, un travail très précieux ». Les mots sont de Martin Scorsese lui-même, après visionnage du documentaire de Bertrand Tavernier. D’ailleurs, le titre du film renvoie directement à ceux de Scorsese, Voyage à travers le cinéma américain puis Voyage à travers le cinéma italien. Et le résultat s’avère titanesque : 3 heures et 15 minutes de film, 700 films visionnés, environ 600 extraits, une coproduction Gaumont et Pathé, en bref, un considérable et admirable travail d’archiviste et de monteur.

Voyage cinéma françaisVoyage à travers le cinéma français n’est pas qu’un documentaire ou une simple suite d’extraits. Le film a une dimension encyclopédique et patrimoniale. Tout comme un auteur est avant tout un lecteur, un cinéaste se veut cinéphile. Critique de cinéma dès les années 60, dans des revues comme Les Cahiers du Cinéma ou Positif, Bertrand Tavernier demeure l’un des grands spécialistes français du cinéma américain. On lui doit du reste l’écriture de 50 ans de cinéma américain, en collaboration avec Jean-Pierre Coursodon. Dans ce documentaire, il ne se contente pas de rêver, et nous faire rêver, sur des figures célèbres telles que Jean Gabin ou Romy Schneider ou des cinéastes comme Renoir ou Godard. Tavernier exhume et sauve de l’oubli : par exemple les cinéastes Edmond T. Gréville ou Jean Sacha. Cette archéologie du cinéma français, qui court sur 50 ans, met également en lumière tous ces participants. Et pas seulement le fameux duo acteur et réalisateur. Tous les collaborateurs du cinéma sont salués et éclairés par la lanterne magique de Tavernier. Et en particulier les compositeurs de musique, comme Maurice Jaubert ou Vladimir Cosma.

Voyage cinéma françaisVoyage à travers le cinéma français, avant tout, demeure un point de vue personnel, la vision d’un passionné et d’un technicien. « Je voudrais que ce film soit un acte de gratitude envers tous ceux, cinéastes, scénaristes, acteurs et musiciens qui ont surgi dans ma vie. La mémoire réchauffe : ce film, c’est un peu de charbon pour les nuits d’hiver », nous dit Bertrand Tavernier. Plus chaleureux et plus personnel qu’une Histoire(s) du cinéma de Godard, ce voyage est traversé par les anecdotes et les commentaires de son auteur. Notamment les souvenirs d’enfance et de guerre de Tavernier, où resurgissent, comme des ombres, son père, la ville de Lyon, et même un personnage comme Louis Aragon.

Voyage cinéma françaisNominé à Cannes en 2016, diffusé dans quelques rares (et obscures) salles françaises, le documentaire de Tavernier trouvera-t-il une juste postérité ? On peut, à notre avis, en être certain. À Rennes, on remerciera l’Arvor d’avoir organisé début février deux séances exceptionnelles du film. Bertrand Tavernier, cinéaste reconnu, ne figure pas, à titre d’exemple, dans le top 100 des films français de la revue Les Inrocks. Pourtant, Voyage à travers le cinéma français a un bel avenir devant lui. Une sortie aux États-Unis est d’ores et déjà prévue, ainsi qu’une version longue et télévisuelle d’une durée de 9 heures. Un voyage qui deviendra certainement, pour le cinéma, une destination des plus touristiques…

Voyage à travers le cinéma français est un documentaire de Bertrand Tavernier de 3 heures et 15 minutes.

Une balade suggestive, libre, à travers le cinéma français : un acte de gratitude envers tous ceux, cinéastes, scénaristes, acteurs et musiciens qui ont illuminé ma vie.

Un voyage signé Bertrand Tavernier à travers le cinéma français de 1930 à 1970.

« Voyage à travers le cinéma français » en quelques chiffres :

  • Durée : 3 h 15
  • 6 ans de préparation
  • 80 semaines de montage
  • 582 extraits de 94 films choisis
  • Plus de 950 films
  • Plus de 700 documents d’actualités visionnées
    À venir : une série de 9 heures…

Année de production : 2016
Distributeur : Pathé Distribution
Une coproduction Little Bear-Gaumont-Pathé, avec la participation de CANAL+, CINE+, de la SACEM. Et avec le soutien de la Région Ile-de-France, en partenariat avec le CNC. Ventes internationales : Gaumont. Distribution France : Pathé.

Voyage à travers le cinéma français : BERTRAND TAVERNIER allume la lumière ! was last modified: février 7th, 2017 by Thibault Boixiere

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom