CINÉMA. ÉRIC TOLÉDANO ET OLIVIER NAKACHE QUESTIONNENT LES NORMES

Réalisé par le duo choc du box-office, Éric Toledano et Olivier Nakache, Hors normes a la recette d’un film qui marche. À l’écran Vincent Cassel et Reda Kateb encadrent des jeunes autistes. Les réalisateurs et Reda Kateb étaient présent lors de l’avant première du film au Cinéville de Vern-sur-Seiche, près de Rennes le 7 octobre. Hors normes sort le 23 octobre.

Hors Normes

Après plusieurs courts métrages réalisés dans les années 90, Éric Toledano et Olivier Nakache se lancent en 2004 dans la réalisation de leur premier long métrage : Je préfère qu’on reste ami, Jean Paul Rouve et Gérard Depardieu en tête d’affiche. En 2007, ils sortent Nos jours heureux (adapté d’un court métrage réalisé par les deux amis en 2001). Jean Paul Rouve, encore, mais aussi Marilou Berry et Omar Sy se partagent les rôles des animateurs d’une colonie de vacances. Nos jours Heureux est une réussite auprès du grand public. Après Tellement proches (2009), le duo réalise un succès mondial: Intouchables.

Eric Toledano et Olivier Nakache
Eric Toledano, Omar Sy et Olivier Nakache.

Issu d’une histoire vraie, interprété par Omar Sy et François Cluzet, le film a (pour le coup) touché en plein coeur des millions de Français avec 19,44 millions d’entrées au box-office. Ils continuent leur route avec Samba (2014) et Le sens de la fête (2017) mettant en scène des visages qui ne nous sont pas inconnus : Omar Sy et Charlotte Gainsbourg pour Samba et Jean Paul Rouve, Jean Pierre Bacri et Gilles Lelouche pour Le sens de la fête. Le cinéma d’Olivier Nakache et d’Éric Toledano s’adresse à tous les publics, contant tranche d’humanité et franchise. Hors Normes ne déroge pas à la règle.

Dans Hors Normes les réalisateurs mettent une fois de plus devant leurs caméras des acteurs de taille. Reda Kateb (Un prophète, Django) et Vincent Cassel (La Haine, Black Swan) forment un duo qui fonctionne à merveille.

Hors Normes
Vincent Cassel et Reda Kateb

Lors de l’avant-première du film au Cinéville de Verne-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine), Reda Kateb confie: “Je me rappelle quand vous (les réalisateurs, ndlr) êtes venus me voir pour me parler du projet. C’est la première fois que j’ai accepté de jouer dans un film sans avoir lu le scénario. Ce n’est pas un film … C’est une sacrée tranche de vie !”

Éric Toledano et Olivier Nakache tournent avec douceur un sujet complexe : l’autisme. Pour s’attaquer à un tel propos, les réalisateurs ont passé deux ans avec Le silence des justes, une association qui prend en charge au quotidien des personnes atteintes du trouble du spectre de l’autisme (TSA). Le film est par ailleurs né d’un documentaire de 26 minutes réalisé par les deux compères sur cette association en 2015.
Le silence des justes travaille main dans la main avec Le Relais Île-de-France. Cette association accompagne des personnes en situation de Handicap et atteintes de troubles du spectre de l’autisme afin des les aider à la réinsertion sociale et professionnelle. Particularité : ce sont des jeunes en difficulté d’insertion professionnelle qui les accompagnent.

Reda Kateb incarne le rôle de Daoud Tatou, directeur du Relais Île-de-France,  sous le nom de Malik. Vincent Cassel, celui de Stephane Benhamou, directeur du Silence des justes, sous le nom de Bruno.

Hors normes ne tombe pas dans un énième cliché ni sur l’autisme ni sur l’insertion professionnelle. « Les scènes du film ont toutes été vécues dans la réalité », expliquent Éric Toledano et Olivier Nakache, “la traduction des émotions des enfants autistes était vraiment complexe.” Un jeune acteur autiste sort du lot  : Benjamin Lesieur, repéré par les réalisateurs à l’ESAT (Établissement et service d’aide par le travail) Turbulences!. “Il avait les gestes, la poésie, il avait tout. Mais est-ce qu’on pouvait lui créer ce personnage et communiquer ? Il n’a pas de sociabilité”, explique Éric Toledano, “…et à un moment il a compris, il est rentré et c’était un acteur.” Benjamin Lesieur incarne Joseph, un jeune autiste, obsédé par les machines à laver le linge qui fait ses premiers pas dans le monde du travail.

Hors Normes
Benjamin Lesieur dans le rôle de Joseph.

Si le thème abordé est complexe, le risque scénaristique est moindre. En effet, les réalisateur reprennent un schéma narratif simple, à la manière d’Intouchables. Prenez un sujet délicat, une histoire vraie, un duo d’acteur qui colle et de l’empathie. Comme la comédie française est d’usage, saupoudrez le tout de quelques blagues. Vous avez Hors Normes.

Éric Toledano et Olivier Nakache filment une leçon de vie qui peut compter sur une jolie photographie signée Antoine Sanier et une musique entraînante du duo allemand Grandbrothers.

 

Hors Normes sort en salle le 23 octobre.

Hors Normes
Les réalisateurs, Reda Kateb et Yves Sutter, directeur des Cinévilles à Vern-sur-seiche

ACTEURS : Vincent Cassel, Reda Kateb, Benjamin Lesieur, Bryan Mialoumdama, Alban Ivanov, Marco Locatelli

ÉQUIPE TECHNIQUE:

Réalisation et scénario: Éric Toledano et Olivier Nakache

Image : Antoine Sanier

Montage : Dorian Rigal-Ansous

Production : Nicolas Duval Adassovsky

Musique: Grandbrothers

FESTIVAL ET PRIX:
Prix du public pour le meilleur film au Festival international du film de Saint Sebastien 2019  et projection de cloture du Festival de Cannes 2019 (film hors compétition).

https://lesilencedesjustes.fr

https://www.lerelaisidf.com/

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom