mer 6 juillet 2022

Chronique culinaire estivale : Le bon-vivre dans son assiette…

Les chroniques littéraires des grands médias, y compris culinaires, sont de plus en plus construites sur un élan d’humeur davantage que sur une réaction d’intelligence. De fait, ce sont souvent les mêmes livres que l’on retrouve dans nos magazines, entendu qu’il est de bon ton de les encenser au détriment d’une « concurrence » bien souvent de qualité supérieure mais qui n’a pas la chance de bénéficier des courtoisies de salons. En réaction, il convient de faire une pause et d’offrir un peu de dépaysement à ceux qui ne partiront pas en vacances. Puisque les autres, les chanceux – et temps mieux pour eux ! – ont pour unique souci un amaigrissement express afin de rentrer dans leur maillot, voici trois livres de cuisine simple et accessible qui vous desserrent la ceinture rien qu’en lisant les recettes…

200 recettes comme à New York,  239 pages couleur – 5,95 €
cusine, recettes, goûter, new york
200 recettes comme à New York

Dans leur collection Cuisine du monde, les éditions Marabout compilent 200 authentiques recettes new-yorkaises. Smoothies, brunchs, street food, delicatessen, desserts, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Véritable chef amateur ou novice du piano, chacun trouvera plaisir à satisfaire son palais sans se ruiner. Je retiens particulièrement la salade César à l’ail fumé, page 136 ; ensuite, quelques croquettes de haddock servies avec patates douces et pommes de terre rôties, page 120 & 128 ; et pour terminer, le moelleux dattes-caramel de la page 204 est à se faire bannir du paradis.

Un goûter New-Yorkais, 70 pages couleur – 7,99 €
cusine, recettes, goûter, new york
Un goûter à New York

Toujours chez Marabout et pour moins de dix euros, voici l’anti carême par excellence. Si j’ai choisi ce livre c’est parce que d’ordinaire la précision des recettes américaines est toujours très approximative : les dosages sont en cuillères et autres demi-verres, alors qu’ici tout est donné au gramme et au centilitre près. Impossible de rater son carrot cake ou ses rugelachs au chocolat. En outre, les recettes sont ludiques, agréables à faire en famille, et accessibles aux chefs en culotte courte.

Mon premier dîner végétarien, 255 pages couleur – 19,90 €
cusine, recettes, végétarien, Mon premier dîner végétarien
Mon premier dîner végétarien

Pour clôturer cette chronique à contre-sens de la minceur estivale, j’en arrive à ce livre de recettes végétariennes. Que vous mangiez peu de viande ou que vous essayiez d’en consommer moins, chaque plat va transformer votre façon d’envisager la cuisine. Alice Hart fait l’éloge du « bon vivre » et du « bien se nourrir » avec les légumes. L’intention est de prouver que cela n’a rien d’ennuyeux, bien au contraire, c’est même plutôt ludique et, en 141 recettes, elle invite à respecter le rythme naturel des saisons tout en gardant le sourire, tirant par là-même un maximum de saveurs et bienfaits nutritionnels de chaque aliment. Alors, New York sucré ou salé, légumes pochés ou poilés, laissons tomber les plats préparés et à nos casseroles !

Jérôme Enez-Vriad
Jérôme Enez-Vriad
Jérôme Enez-Vriadhttps://www.unidivers.fr
Jérôme Enez-Vriad est blogueur, chroniqueur et romancier. Son dernier roman paru est Shuffle aux Editions Dialogues.

1 COMMENTAIRE

  1. Savoureux trio qui donne l’eau à la bouche. Effectivement, les recettes américaines (ou canadiennes) sont compliquées à adapter à nos mesures et j’en ai fait l’expérience récemment sur une « tourtière végétarienne »…. Découvrir des recettes New Yorkaise, fabuleuse ville-monde, n’est pas dénué de sens pour casser le cliché de la junk-food US. L’autre difficulté résidera dans quelques ingrédients peu usités chez nous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici