L’Association Amicale des Etudiants en Médecine de Rennes organisait jeudi 30 janvier 2014 la 6e édition du « Jeudi non au SIDA » à l’UBU. L’événement alliait promotion de jeunes groupes rennais et prévention autour des IST et du SIDA.

Près du bar, la découverte des différentes IST s’opérait par la roue de l’infortune et des enfilages de préservatif (masculin ET féminin) à l’aveugle…  Des préservatifs étaient disposés un peu partout dans la salle, de sorte que l’on puisse discrètement se servir. Le sexe n’a pas à être tabou, même s’il est nécessaire de garder une certaine intimité. Le cadre a largement contribué à briser la glace : petite salle conviviale, public étudiant. Bref, chacun a pu en apprendre un peu plus en la matière sans se sentir gêné.

eden light
Eden Light

4 jeunes groupes ambitieux étaient venus jouer bénévolement pour l’occasion. Une honorable façon de se faire connaître ! Lady Mountain (2012) a ouvert la soirée par un rock alternatif tantôt dynamique, tantôt atmosphérique. La foule a commencé à affluer plus tard avec un groupe plus habitué de la scène, bien que plus jeune : Eden Lights (2013). Une trame indie pop qui ne parvient à faire lever le public que lors des accents électro ou rock. Il faut reconnaître que le public était plutôt… mou… Le rock un peu plus énergique de Shimmer (2012) est venu secouer les étudiants endormis… Surtout dès que les guitaristes et le chanteur sont descendus jouer dans le public. Une prestation épatante !

Cheddar Costard
Cheddar Costard

Mais ceux qui ont réellement enflammé la salle sont les Cheddar Costard (2012). Déjà présents à l’édition 2013 de Jeudi non au SIDA, leurs fans étaient au rendez-vous. La piste s’est remplie d’un seul coup. Les Cheddar Costard déclinent à merveille un style funk avec des arrangements cuivres et clavier. Les huit jeunes hommes qui composent le groupe influencent ce style en le faisant osciller entre groove, pop et soul. Chaque membre du groupe apporte une valeur ajoutée à l’ensemble ! Leur bonne maîtrise du show scénique évite une agitation brouillonne que pourraient causer huit individus sur une petite scène comme l’UBU. Une énergie généreuse a conquis les spectateurs. Deux rappels. Un groupe à suivre donc.

En résumé, la soirée était bien organisée et équilibrée. Pas de distribution d’alcool, hors vins, bières et cidres ; sécurité au point – bien qu’un peu trop pressante à la sortie ; ambiance conviviale ; découverte de groupes rennais attachants… Elle mériterait d’être plus répandue parmi les étudiants hors médecine.

Cheddar Costard
Cheddar Costard

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom