CHATEAU FORTE TOMBE ENCORE L’ELEGANCE MELANCOLIQUE

Château Forte a construit ses fondations sur le terrain d’entente de Lola-Lý et Clément où se rencontrent les guitares, les mélodies, les synthés et les paroles de l’une et de l’un.

Lola-Lý écrit et chante – entre autres. Lézarde au soleil autant que faire se peut. Déteste les étiquettes, préfère l’eau douce des rivières à l’eau salée de la mer, tout en vivant à Marseille.

Clément, signe cancer à la chevelure de lion, gratte les guitares, les couches de la musique qui se disent sans paroles – même si, parfois, quelques vers lui échappent.

Il faut parler d’amour disait Jacques Demy, parce que ce monde en manque terriblement. Parler d’autres choses aussi, parler d’aujourd’hui et avec nos yeux et avec ou sans paroles, mais là il y a étincelle alors hop un petit accord pour célébrer ça. Faire ça comme une fille, comme un garçon, comme l’ours ou comme la puce. Ça flotte et parfois atterrit en un machin fini; le temps de quelques minutes, de quelques mots, à la recherche d’une élégance brute un peu velours un peu terreux. Château Forte s’essaie, se construit, explose et se tient de nouveau droit, les pieds dans un rythme malin mais toujours sincère, la voix qui porte jusqu’à la plus haute fenêtre.

 

chateau forte

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom