CHARLES COMPAGNON PRIVILEGIE LE LEVIER FISCAL POUR RENNES

rennes charles compagnon
Charles Compagnon

Charles Compagnon, candidat à la mairie de Rennes à la tête de la liste Libres d’agir pour Rennes communique.

“Je tiens à saluer la coopération territoriale qui a été menée en Ille-et-Vilaine entre les communes, l’AMF 35 et la préfecture.

Il n’y a pas de course au podium. Les maires du territoire se sont fortement mobilisés, et les maires des petites communes, avec les moyens qui sont les leurs, sont loin d’avoir démérités.

La sortie du confinement lance visiblement un retour en campagne qui ne doit pas s’apparenter à une surenchère de nouvelles aides ou à des consultations qui ne seront certainement pas leur principale préoccupation. La vie doit reprendre avec les précautions nécessaires. Le virus est toujours présent et de nouveaux foyers peuvent rapidement réapparaître. L’urgence est à la relance économique du territoire qui conditionne la relance sociale.

Chaque collectivité a un rôle à jouer dans les compétences qui sont les siennes. L’instauration d’un revenu métropolitain n’en fait pas parti, pas plus que le revenu universel. L’activité économique a besoin d’oxygène pour respirer de nouveau. Le levier fiscal doit être celui qu’il faut privilégier. J’avais proposé dès le début du confinement une exonération sur les droits de terrasse. Je pense que ce sera plus que jamais utile à la réouverture des bars et restaurants. La métropole doit engager une vraie politique de développement durable du télétravail pour protéger la santé des métropolitains à court terme et protéger l’environnement demain (baisse du trafic automobile, baisse de la consommation de terres pour la construction de mètres carrés de bureaux, rééquilibrage de l’habitat à l’échelle de la Métropole). Là encore des leviers existent telle que la contribution transport qui pourrait être totalement ou partiellement annulée pour toutes entreprises présentant un plan de télétravail. Cela peut également passer par une réduction de la taxe professionnelle.

Sur le plan des transports, je me félicite de voir que les kilomètres de pistes cyclables non-réalisés depuis plusieurs années et que nous appelions de nos vœux pendant la campagne, aient été réalisées en quelques semaines. Il faudra demain envisager un circuit de pistes cyclables conséquent et durable en revoyant totalement le plan de circulation rennais. Il en va de la sécurité des cyclistes rennais.”

Charles COMPAGNON

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom