« L’habit ne fait pas le moine », dit le proverbe. Sauf peut-être lorsqu’il s’agit de vêtements de travail… Du 6 juin au 16 novembre 2014, les tenues sont à l’honneur durant cette nouvelle exposition des Champs libres. Parmi l’important patrimoine récolté par le musée de Bretagne, 120 clichés ont été retenus afin d’illustrer ces vêtements et uniformes de la moitié du XIXe siècle jusqu’à nos jours. L’ensemble est composé de photographies (accrochées au mur ou disponibles sur écrans tactiles) et de quelques costumes sous vitrine. Objectif : une véritable rétrospective des codes vestimentaires de la vie professionnelle.

 

Bien plus qu’un simple habit

champs libres, expo, habit moineLoin d’être un simple uniforme, s’habiller pour travailler représente une identité, un symbole. Type de métier, grade, influence, etc. Dès le premier regard, ils véhiculent de nombreuses informations sur une profession ainsi que des paramètres plus abstraits et personnels. C’est sur ce principe qu’est née l’exposition « Quand l’habit fait le moine ». Elle est le fruit du travail de Fabienne Martin-Adam (responsable documentation et inventaire des collections du musée de Bretagne) et Hermann Bayer (auteur de l’ouvrage qui accompagne l’exposition et spécialiste des uniformes).

champs libres, expo, habit moineDivisée en quatre étapes, elle présente l’habit sous toutes ses coutures. Tantôt signe du pouvoir à travers la figure du militaire, des hommes de justice et des représentants religieux (porteurs d’autorité morale, ces derniers sont vêtus de manière très codifiée). Tantôt symbole d’une identité collective (pompiers, facteurs, infirmières, hôtesses de l’air). Pour des métiers plus manuels, il joue le rôle de protection (pêcheur, ardoisier). L’uniforme se déchire, se salit et vit avec son porteur. Dans un contexte autre, les habits sont aussi un moyen d’affirmer son identité par la personnalisation. Ainsi de nombreuses étudiantes ont longtemps porté leur coiffe afin d’affirmer leur origine géographique.

Entre conservation et évolution

champs libres, expo, habit moineLes uniformes du pouvoir n’ont que peu évolué avec les années (les robes des hommes de justice n’ont pas changé depuis Napoléon). Il en va tout autrement des tenues de sécurité. En raison d’une législation toujours plus stricte et contrôlée, c’est le domaine qui a connu le plus d’innovations. Les nouvelles technologies aidant, la qualité des casques, gants, bottes et autres accessoires de travail a été revue à la hausse. Ces évolutions techniques ont aussi permis de faire avancer le métier de facteur surtout en matière de transport. Autre aspect source d’évolutions : le besoin d’individualisation. Les uniformes scolaires se font rares. D’abord instaurés pour hiérarchiser et classer la population, ils ont ensuite servi à mettre tous les élèves sur le même plan d’égalité ; ils disparaissent aujourd’hui à la faveur d’une affirmation individualiste, voire narcissique, qui pousse à se singulariser.

champs libres, expo, habit moineL’habit ne fait pas le moine, du 6 juin au 16 novembre 2014, aux Champs libres de Rennes. Ouvert aux petits comme aux grands, cette exposition pédagogique propose un espace ludique pour clôturer la visite. Vous pourrez ainsi en savoir plus sur des expressions telles que « L’habit ne fait pas le moine » dont s’est inspiré le projet. Pour en apprendre davantage, des visites sont organisées tous les mercredis, samedis et dimanches à 15h.

Fabienne Martin-Adam, expo, champs libres, habit, moine
Fabienne Martin-Adam

ADRESSE
Les Champs libres,
10 cours des Alliés
35000 Rennes, France

TÉLÉPHONE
02 23 40 66 00
Métro : Charles de Gaulle

HORAIRES
Mardi de 12h à 21h
Mercredi, jeudi et vendredi de 12h à 19h
Samedi et dimanche de 14h à 19h

Fabienne Martin-Adam, expo, champs libres, habit, moine
Hermann Bayer

Fermeture les lundis et jours fériés

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom