Faillir être flingué est un titre énigmatique. Il se découvre dans toute sa splendeur, lentement et complètement… à l’ouest du récit.  « Patronne, dix triples tords-boyaux, non, vingt, j’attends Josie-la-Ventouse !

Les portes du saloon s’ouvraient toutes les cinq secondes au rythme des détonations. Des éclats de bois volaient dans la rue. Certains tireurs plaçaient si bien leurs balles qu’elles se plaquaient sur les murs avant de revenir à toute volée dans le bar. Quand leur barillet était vide, ils le rechargeaient.

Le Far West est un genre. La recette à ses variantes. Mais ce qui le décline a contrario, distinguo, c’est une perpétuelle mutation. Faites comme moi, qui suis sans Foi, ni Loi : laissez-vous happer, plongez sans filet, l’aventure est au coin de chaque cactus !

celine minardUn décor d’affiche de cinéma triquadrichromatique des années 50. Une immense plaine, l’horizon semble infini. Les protagonistes de ce road-movie, par la magie du verbe de Céline Minard, sont tout en mouvement. Ce qu’ils ressentent, ce qu’ils découvrent, nous est transmis charnellement. Du grand art !

L’aboutissement est une petite bourgade, perdue au milieu de sa brutalité. Un havre de poussière, construit de bric et de broc, qui est la promesse d’une nouvelle chance : une baignoire et un nouveau départ. Promesse de plomber cette ordure que vous pourchassez à pied – bien obligé, votre mustang est sous… ses fesses. À aucun moment, le lecteur n’est négligé : c’est simple, vivant, rigolo, pittoresque.

Une fois arrivé fois en ville, il n’y a pas de pose possible : après toutes les péripéties de ce long voyage, les Indiens, les hors-la-loi, les bisons et autres crotales d’obédiences diverses s’estompent devant le caïd des caïds. Le $ a fait main basse sur la ville. Nous flottons en pleine fiction, le $ vampirise le fonctionnement urbain. Moteur ! Action !! Plan Coupe !!! Clape de fin !!!! on recommence !!!!! La maîtrise de la narration  revient de plein droit à Céline Minard. Suspens, suspens, la bataille est perdue, mais peut-être pas la guerre ?!

Faillir être flingué signe le renouveau du western littéraire. Servi par une plume de cette qualité, ce roman vous ouvre automatiquement des horizons illuminés de silence et de fureur que votre humble serviteur se fait un plaisir de vous faire découvrir.

Maxime Aubin

Céline Minard Faillir être flingué, Rivages, 21 août 2013, 336 p.,  20€. A Rennes, ce livre est disponible à la librairie Pecari Amphibie située 1, rue Saint-Louis.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom