Dans un entretien accordé à l’OBS, le ministre de l’écologie Nicolas Hulot a souhaité instaurer un jour sans viande dans toutes les cantines scolaires de France. Après les repas de substitution sans porc, c’est donc au tour des menus végétariens de faire prochainement leur entrée à l’école. Explication.

 

Nicolas Hulot motive ce projet de menus végétariens et jour sans viande par un souci d’« éducation ». De quoi s’agit-il ? Le ministre ne le précise pas mais, historiquement, il existe un lien étroit entre l’écologie et le choix d’une nourriture végétarienne. Bien entendu, les écolos ne sont pas tous végétariens et encore moins végétaliens ou végans. Nicolas Hulot reconnaît lui-même « manger de la viande une fois par semaine » mais cette proposition d’un repas sans viande dans les cantines a son origine dans une prise de conscience assez récente de la trop grande place de la viande dans la nourriture des français. Pour des raisons sanitaires, écologiques et économiques, il conviendrait de modifier nos habitudes alimentaires. D’où ce jour sans viande et ce menu végétarien hebdomadaire.

De fait, consommer des protéines animales en grande quantité nuit à la santé. La France est le premier consommateur de viande de bœuf d’Europe avec 240g par jour et par habitant alors que la moyenne mondiale est d’environ 160g. Les graisses animales sont principalement à l’origine de nombreuses maladies dont l’infarctus, deuxième cause de décès en France.

Surtout, la viande coûte cher à produire. Un kilo de bœuf nécessite 15400 litres d’eau alors qu’un kilo de blé n’en demande qu’au maximum 590. Il faut en outre 7kg de céréales diverses pour produire un seul kilo de bœuf. La consommation de viande animale et de lait augmente chaque année dans le monde (elle devrait avoir triplé d’ici à 2050 !) et elle induit de graves perturbations écologiques et sociétales. Par exemple, l’élevage bovin est responsable à 80 % de la destruction de la forêt amazonienne, remplacée par la monoculture du soja qui sert à engraisser les bêtes à viande et à lait d’Europe et de Chine.

Cette proposition ponctuelle de Nicolas Hulot, tout comme la position récente de la France à propos du glyphosate s’inscrit donc dans une politique globale où l’écologie, la santé et l’économie interfèrent. On sait que les lobbies de la viande et de l’industrie laitière ont leurs entrées au ministère de l’agriculture. Ne doutons pas que leurs réactions ne tarderont pas.

GLYPHOSATE : L’UNION EUROPÉENNE EN FAVEUR DE MONSANTO

GUIDE VEGAN RENNES : ADRESSES, RESTAURANTS ET BOUTIQUES

cantine

2 Commentaires

  1. Extraordinaire: je ne relève aucune faute dans cet article (hors du choix absurde de son illustration mensongère (non, les menus végétaux ne s’articulent pas autour des légumes, encore moins ceux que l’on aime pas! en fait, un menu végétal n’en comporte pas davantage, que celui, équilibré, d’un menu omnivore!) mais surtout par les céréales (dont bien des variétés délicieuses et parfaitement inconnues…) légumes secs=légumineuses (lentilles, haricots secs, soja et pois de TOUTES variétés… et trouvent les champions des protéines et ses graisses à destination du cerveaux, et non de nos artères, celles-là!) dans les fruits à coques, parmi lesquelles nos supposés apéritifs (cacahuètes, noix diverses, donc la fameuse cajoux et son arôme fromager, qui en fait une merveille en alliance avec la levure nutritionnelle et son malt: ils en deviennent les remplaçants idéaux de tous produits de terroir laitier/fromager: les limites n’en sont pas connues mais les vertues, oui!)
    j’oubliais: en matière de saveurs, ne pas oublier que c’est la cuisine de chairs animales, dont les cuisson avec des légumes, qui leur apportent leurs arômes tant recherchés: la viande crue est en fait, immangeable, hors tartare préparé (et encore: risque sanitaire, d’oû la contre-indication en cas de grossesse)
    Info pour s’en faire une idée: le Bocuse d’or 2017, qui est le plus prestigieux concours de cuisine au monde, avait pour thème « 100% végétal » (faites vos recherches: tout est dispo en ligne, et une profusion de chaines YouTube et blogs aideront les intéressés à voir ce qu’est Vraiment la cuisine végétale: le veggie challenge développé en toute bienveillance par les fondateurs de L214 sur leur site internet ; à destination des inquiets d’amorcer/mener, leur transition vers le régime végétal (qui est bien plus riche qu’il n’y parait: seule l’imagination intervient pour le limiter!)
    Je conseille aussi les chaines YouTube de « Lloyd Lang », « Alice Esméralda », ou encore « la Cuisine de Jean Phillippe » (humour en prime!)

    • j’oubliais cette précision: les fruits à coques tels que les noisettes et autres noix, amandes, ETC.. sont les champions du calcium, avec les légumes à feuilles vertes. les fruits à coques et les légumineuses ont donc cet avantage clef sur les produits carnés: au lieu des résidus de cochonneries alimentaires ou médicamenteux, potentiellement avalés par l’animal avant son abattage (ou ajoutés pour sa conservation-> sel nitrité de nos charcuteries roses!),
      ces produits nous apportent beaucoup de fibres (pour notre transit quoi!)
      les légumineuses, sont aussi pleines de glucides complexes, qui sont le carburant principal de notre corps, dont le cerveau, et les muscles! là ou le sucre raffiné est un poison reconnu, ces glucides là, sont notre vrai combustible…..

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom