Burning Kingdom est un groupe espagnol qui nous présente son troisième album « simplifia ». Et pour ce nouvel opus, le groupe n’a pas lésiné sur les moyens, car il s’est adjoint les services de Danny Vaughn ! De quoi donner hâte de découvrir l’album !

 

Vous vous demandez peut-être qui est Danny Vaughn ? Il n’est autre que l’un des tout meilleurs chanteurs du genre Hard Rock avec des groupes comme Tyketto ou Waysted. Il tourne maintenant avec ses musiciens en tant que soliste, mais a accepté de faire une pige pour Burning Kingdom. Le guitariste et leader espagnol du groupe, Manuel Seoane, a dû être particulièrement convaincant. Le ramage est-il à la hauteur du plumage ?

L’intro dans le style « electro » est complètement inutile et ça démarre véritablement avec « Watching as it burns ». Un titre plutôt pêchu, où le groupe œuvre dans un style de hard FM musclé qui reste proche de celui de Vaughn. Sur « From the Inside »,  dommage que la fin soit gâchée avec ce son électronique qui ne colle pas au style. « From on high » démarre sur un bon riff, mais pourquoi ces « bruits » qui gâchent tout ! Les musiciens se débrouillent plutôt bien et le guitariste est également très inspiré ! Sans être très original, le refrain est bien amené et la voix de Vaughn est toujours aussi mélodieuse et percutante.

Burning-Kingdom-band
Burning Kingdom

Avec « That’s my boogie » , le son se durcit et on se rapproche plus d’un Tyketto. Cette fois, ça groove et ça sent bon le hard US, avec un break Westcoast et un solo de guitare à faire craquer bien des cœurs ! « The one that almost go away » est encore un très bon titre de rock FM mélodique. Encore dommage de gâcher par moment le morceau par des sons et un clavier vraiment désagréable. Mais reste la voix de Vaughn toujours aussi impériale. Dès le départ de « We are a fall », on sait que le morceau sera bon : Un superbe riff et une mélodie excellente, une rythmique puissante appuyée par des touches de guitare et des solos, c’est un pur plaisir !

« I will fight no more forever »est une ballade plutôt conventionnelle qui reste très agréable surtout avec  un couplet piano voix plutôt bon. Le refrain est un peu en dessous de ce que l’on peut attendre, mais la fin du morceau avec son solo est originale. « Falling down » est un morceau entrainant dans le style du dernier Tyketto ! On repart avec « Killing time » très bon morceau de hard rock puissant qui franchement ne devrait pas décevoir grand monde. On en redemande ! « Skeleton tribe » qui continue sur un rythme soutenu, est un morceau mélodique à souhait avec un refrain enlevé où la section rythmique et la guitare font un vrai festival ! « Simplified » qui clôture l’album est dans un style Hard Fm avec hélas la réapparition de claviers et de sons  peu agréables à l’oreille. C’est vraiment dommage, car l’album au-delà de ces petits défauts est vraiment réussi.

Ne le cachons pas, La présence de Danny Vaughn donne une dimension supplémentaire à l’album, mais les musiciens sont vraiment talentueux et ce « Simplified » vous fera passer un excellent moment !

burning kingdom
Burning Kingdom

BURNING KINGDOM – SIMPLIFIED chez AvispaMusic (2013)

Danny Vaughn (Chant)
Manuel Seoane (Guitare et chœurs)
Mikael Henderson (Clavier)
Tosigalen (Basse)
Johnny Benson (Percussions)

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom