En Allemagne, quelques villes ont entrepris de recycler les cabines téléphoniques du passé d’une manière originale… En bücherbox. Un terme que l’on pourrait traduire par boites à livres. Chacun peut y prendre le livre de son choix et laisser celui qu’il a déjà lu. Un systéme de partage que l’on connait en France qui commence à se développer . Mais d’une manière moins visuelle.

Le système est simple : on laisse les livres que l’on souhaite et on prend ceux qui intéresse puis on le rapporte, et ainsi de suite. Un système gratuit fondé sur le civisme. En effet, qui n’a pas chez lui des livres qui prennent la poussière depuis des années et qui ne seront jamais relus ?… C’est d’ailleurs aussi l’occasion de redécouvrir ses propres livres parfois

Bücherbox
Bücherbox

Il y a quelques années, la bibliothèque des Champs Libres de Rennes avait été montrée du doigt pour avoir détruit des livres. Régulièrement, les bibliothèques se débarrassent des livres les moins empruntés ou abimés (désherbage) afin de moderniser leur inventaire. Ils pourraient trouver une seconde vie dans ces lieux de partage, sans frais supplémentaires. Lieux qui permettent la rencontre et la discussion, parfois, contribue au lien social. Dans certains immeubles, c’est auprès du gardien que le partage s’effectue, un point de passage facile.

Reste précisément à identifier plus facilement ces boites à livres. La France apparait à la traine. À l’étranger, tandis que New York recycle ses cabines en bornes WiFi, l’idée allemande ne manque pas de cachet. Un petit coup de peinture colorée et le pictogramme d’un livre sur nos grises cabines seraient les bienvenus. Mais le civisme français sera-t-il à la hauteur de celui de nos voisins ? Respectera-t-on enfin ces cabines avec des livres à l’intérieur plutôt que des téléphones ? Là est la question, mais l’essai reste à coût raisonnable.

Voir aussi notre article consacré à l’association Bel air et Livres dans la Rues à Rennes

*

Bücherbox : boites à livres et cabines téléphoniques

Un commentaire

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom