En Bretagne Vallée des Saints vaut-elle vallée des merveilles ? Elles se dressent, impassibles et minérales ces figures de saints. Et du Tossen Sant-Gweltas, elles contemplent le monde. Peut-être – qui sait – veillent-elles encore sur la Bretagne, ces intimidantes statues de Carnoët ? Depuis cette vallée du Kreizh Breizh, elles perpétuent les légendes et redonnent vie à la mythologie bretonne. En plus de faire sérieusement concurence, côté tourisme, aux menhirs et autres mégalithiques clichés. Alors, la Vallée des Saints, attraction, symbole ou vision azimutée ? Au final, un peu des trois mais assurément un détour en Centre Bretagne qu’on ne saurait oublier !

 

Saint CornelyReprennent-elles vie la nuit ? Se parlent-elles comme les Ents de Tolkien ? Et si oui, de quoi confèrent-elles ? Se remémorent-elles la gloire passée des saintes et des saints qui ont accompli miracles et merveilles en Armorique pour l’évangéliser ? Auraient-elles encore quelques pouvoirs qui nous échapperaient ? Autant de questions sans réponses que d’émotions assaillent le quidam qui se perdrait à Carnoët, et qui tomberait malencontreusement sur la bientôt mythique Vallée des Saints. On ne saurait trop expliquer quelle folie a pris les Bretons de faire pousser sur cette colline leur île de Pâques à eux, avec leurs histoires, leurs contes et leurs mythes, mais il y règne désormais un air d’Avalon, de Terre du Milieu. Le vent y souffle fort, à décorner les dragons, et les terres s’étendent à perte de vue, ces terres où autrefois Richard Cœur-de-Lion dut s’avouer vaincu. Au centre du tumulus, elles sont là, silencieuses, figeant à jamais les saints qui foulèrent jadis la péninsule bretonne.

On les connait tous, ou presque. Plus ou moins. Enfin qui aura traîné ses guêtres un peu partout en Bretagne retrouvera certainement le saint de tels saint conoganou tels villages, le fondateur de telle ou telle église. Saint-Guénolé, Saint-Tudwal, Saint-Malo évidemment, Saint-Brieuc ou encore Sainte-Anne pour ne citer qu’eux. Ce sont désormais plus de 50 statues, plus étonnantes les unes que les autres, qui ne cessent plus de faire parler d’eux et d’attirer en centre-Bretagne passionnés et simple curieux. Ils ont été plus de 100 000 l’année passée à leur rendre visite, et il semblerait bien qu’on attende encore d’avantage de personnes cette année, une affluence qui vient saluer le travail des 13 sculpteurs jusque-là impliqués dans le chantier faramineux et un tourisme bienvenu dans ce centre-Bretagne qui n’en souffre pas trop.

Alors pour pouvoir accueillir tout ce petit monde, on pense à développer le site. Un parking ne serait pas de trop, mais l’association a aussi dans le mille un centre d’accueil et de conférence, et peut-être même une appli pour donner une voix aux rocs ouvragés. 12 ou 13 nouvelles statues devraient être rajoutées cette année à l’issue d’un septième chantier. Saint PatrickOn peut déjà en apercevoir quelques-uns et, à l’entrée du site, les dernières finitions apportées à la monumentale statue d’Azénor, financée comme celle de Conan, son compagnon, par l’industriel breton Louis Le Duff. Car oui, un mérite supplémentaire du projet, c’est de fonctionner sur la base du mécénat. Tout un chacun, professionnel comme particulier, peut apporter leur pierre à cet édifice gigantesque. La liste est déjà longue de tous ceux qui y ont contribué et elle ne demande qu’à s’allonger. Avec près d’un millier de statues en projet pour la vallée des Saints, même celles déjà érigées seraient bien en peine de se prononcer sur le temps qu’il faudra avant que toutes leurs consœurs ne les rejoignent. Mais après tout, nos saints bretons méritaient bien une vallée.

La Vallée des Saints 
Adresse : Quénéquillec, 22160 Carnoët
Téléphone : 02 96 91 62 26

 

Crédit photo : Unidivers

En Bretagne Vallée des Saints vaut-elle vallée des merveilles ? was last modified: septembre 17th, 2015 by Thomas Moysan

Laisser un commentaire