sapins de Noël

La Bretagne, grâce à son doux climat, est la seconde région productrice de sapins de Noël, après la Bourgogne. Elle est aussi la région préférée du sapin Nordmann, l’une des variétés les plus connues. Parmi les Epicéas, les Nobilis, les Grandis, les Nordmann, Unidivers vous aide à faire votre choix et vous indique de bonnes adresses

Les sapins de Noël sont les produits phares des préparations des fêtes de fin d’année. Qu’on le choisisse artificiel ou naturel, il est le symbole de Noël indispensable et habille chaque année les foyers. Le sapin en plastique est certes plus pratique, plus vite installé et rangé après les fêtes, réutilisable donc économique. Vert, blanc, il propose aussi différents coloris. Mais outre ses avantages il a aussi l’inconvénient, et pas des moindres, de venir de loin, de Chine la plupart du temps. Son transport est donc long, polluant et mauvais pour la planète.

sapins de Noël

La majorité des Bretons votent pour le sapin naturel. Disponible à proximité de chez eux, car produit dans la région, peu de transports sont nécessaires pour se le procurer. Il est donc écologique et surtout il conserve le charme inégalable de la magie de Noël avec son odeur si particulière ! Le sapin naturel est biodégradable et peut être aussi recyclé en paillage et compostage après les fêtes. On constate, comme les Bretons, que les Français préfèrent en général le sapin naturel : chaque année, cinq millions de sapins naturels sont vendus contre seulement un million de sapins artificiels.

Le Nordmann, malgré son prix plus élevé, représente près de 70 % du marché contre environ 25 % pour l’Épicéa sur les 5,6 millions de sapins achetés chaque année dans notre pays.

En Bourgogne-Franche-Comté, le Morvan est la première région productrice de sapins de Noël de France, avec un quart de la production nationale, soit environ un million de sapins plantés sur 1 500 hectares. La Bretagne est devenue la deuxième région française productrice de sapins de Noël. Son essor s’est développé sur la crise de l’agriculture locale. 

Finistère

Dans le Finistère, le sapin de Noël détrône de plus en plus les cultures et l’élevage. Les étendues d’herbes, les champs de céréales et ceux de maïs se sont ainsi transformés en sapinières. Dans ce département breton, la star c’est le sapin Nordmann, roi des ventes avec huit sapins naturels sur dix vendus. La société Grenncap, basée à Scaër (29) à Saint-Goazec et à Pleyben s’est classée en 2021 première productrice française de sapins de Noël. Sur ses 630 hectares, elle produit entre 350 000 et 400 000 sapins chaque année. Le sapin Nordmann est majoritaire avec 85% des ventes. Il a surtout la côte car ses aiguilles ne tombent pas aussi vite que celles des autres espèces. Chez Grenncap, les sapins sont plantés à quatre ans quand ils ont déjà 30 cm de haut. Une première récolte les éclaircit cinq ans plus tard quand ils mesurent 1,25 m. Puis quatre ans après, ils sont récoltés pour la plupart car ils atteignent la taille moyenne de 1,75 m pour être vendus. En 18 ans de métier, Grenncap  a développé sa production au-delà du Finistère, elle touche maintenant 70 % du Grand Ouest, en passant par l’ensemble de la  Bretagne à cinq départements.

Grenncap Lieu-dit Cosquer, à Scaër (29). Contact : 02 98 66 44 89

sapins de Noël
Gildas Le Foll : directeur de Grenncap

Ille-et-Vilaine

Floval exploite 20 hectares de sapinières à La Bouëxière, non loin de Rennes. L’entreprise spécialisée dans le charbon de bois et le bois de chauffage consacre cependant 10 à 15 % de son activité à la production et la distribution de sapins de Noël. 15 000 sapins partent chaque jour de cette entreprise qui commercialise les sapins à destination de la plupart des grandes surfaces et autres jardineries de l’Ouest. C’est encore le Nordmann, ce sapin aux aiguilles souples qui supplante l’Epicéa.

Floval, Industrie du bois à La Bouëxière (35) : 02 99 62 62 35

sapins de Noël
Floval

Le sapin Nordmann fait aussi le succès de Coloflore à La Bouëxière. Les sapins Nordmann ont été coupés et rapatriés depuis nos champs de culture de la commune, avec une petite taille au niveau des pieds pour pouvoir les maintenir debout et hop ! Les sapins de Noël sont exposés à la disposition du public dans les établissements Coloflore.

Z.A. de Bellevue à La Bouëxière (35) : 02 99 04 42 50

Côtes d’Armor

L’entreprise familiale de Jean-Marc Rouxel, basé à Saint-Vran, près de Merdrignac, pilote les Pépinières de Bretagne et fait pousser des sapins de Noël sur 40 hectares. L’entreprise propose plusieurs variétés :  le Nordmann, parce qu’il est le plus connu et le plus produit en région Bretagne, aux grandes dimensions jusqu’à 1,50 m ou 1,75 m ; l’épicéa, le sapin aux petites épines et à l’odeur plus forte, certainement le plus parfumé. Le Nobilis au parfum boisé et le Grandis présentent un coloris gris-bleuté avec ses aiguilles très alignées. Un tiers de la production de l’entreprise est vendu en direct dans les magasins et deux tiers auprès des grossistes : négociants en sapins, plate-formes d’enseignes, notamment au marché de Rungis en Val-de-Marne. Au total, chaque fin d’année, 40 000 sapins quittent les terres de Saint-Vran.

Les Pépinières de Bretagne, 72 le Bodeuc à Saint-Vran (22) : 02 96 56 11 98

Morbihan

Claude Le Padellec cultive avec son épouse Agnès à Guidel au lieu-dit Coat-er-Malo une parcelle de 1,5 hectare de plantation de sapins artisanale, acquise par la ferme de ses parents en 1987 quand ceux-ci prennent leur retraite. Bien qu’il s’agisse d’une activité secondaire pour la famille, 1500 conifères sont écoulés chaque année, quasiment en vente directe. Les clients viennent choisir leur sapin directement à la ferme. Les particuliers surtout, mais aussi les écoles et les collectivités du pays de Lorient sont leurs clients.

Claude Le Padellec, Coat er malo à Guidel (56) : 02 97 65 96 71 

À Grand-Champ, dans la campagne du village de  Brénéhuen, le couple Sandrine et Yannick Malry ont créé leur entreprise en 2014 baptisée Malry Christmas. Elle est spécialisée dans la production et la vente directe de sapins de Noël : des Epicéas et des Nordmann, les plus demandés par la clientèle. Les sapins peuvent être choisis sur pied. L’entreprise adhère à l’Association Française des Producteurs de Sapins de Noël Naturels (AFSNN), qui seule représente le métier et fédère l’ensemble des producteurs pour défendre la production et promouvoir le sapin naturel.

Malry Christmas, Brénéhuen à Grand-Champ : 06 73 40 61 08 

sapins de Noël
Malry Christmas

Avec ses trente ans de métier, le site d’exploitation de l’entreprise Tavarson sapinière de l’Oust de Saint-Gravé produit et vend des sapins de Noël pour les jardineries, les grandes surfaces, pour les communes du Morbihan mais aussi pour les départements de Loire-Atlantique et de La Mayenne. La plantation occupe une trentaine d’hectares de terrains sur deux sites : à Saint-Gravé et à Pleucadeuc dans le Morbihan et produit chaque année 22 000 sapins, mis en vente quand ils mesurent de un à huit mètres. Trois variétés sont proposées  : l’Épicéa, le Nordmann et le Nobilis. Ce dernier affiche une augmentation dans les choix des clients ces dernières années. En moyenne, il faut attendre cinq ans pour commercialiser un sapin, et six ans quand c’est un Nobilis !

Sapinière Tavarson, producteur de sapins éco responsables – Zone artisanale de Lanvaux à Saint-Gravé (56) : 06 07 65 96 36

Rappel : En janvier 2023, l’opération Sapin zéro déchet avait été organisée pour la première fois par l’Oust Brocéliande Communauté (OBC) dans 12 communes de ce territoire morbihannais : Porcaro ; Pleucadeuc ; Bohal ; Cournon ; Monteneuf ; Réminiac ; Caro ; Ruffiac ; Tréal ; Saint-Nicolas-du-Tertre ; Saint Congard et Saint-Martin-sur-Oust. Les habitants venaient broyer leurs sapins de Noël dans leur commune, accompagnés par des agents techniques de l’OBC qui veillaient au bon déroulé et à la sécurité.

Des ateliers permettaient aussi de sensibiliser la population aux bienfaits du broyage, du paillage, du compostage et autour du choix des essences à planter pour une meilleure biodiversité. Le sapin de Noël 2022 avait ainsi bénéficié d’une deuxième vie très utile sur le plan écologique et pour le jardin.

Pour savoir si l’opération Sapin zéro déchet sera reconduite en janvier 2024 : contact auprès des mairies des communes concernées.

Article précédentCet hiver, Rennes célèbre les fêtes de Noël avec sobriété
Article suivantCôtes-d’Armor. Clap de fin pour la résidence de Delphine Bailleul à la Roche-Jagu
Martine Gatti
Martine Gatti est une jeune retraitée correspondante de presse locale dans le pays de Ploërmel depuis bien des années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici