Lundi 11 mai a débuté sur l’ensemble du territoire une levée progressive du confinement, fondée sur un équilibre entre sécurité sanitaire et reprise de la vie quotidienne. Dans ce cadre, l’accès au littoral et aux plages pourra être autorisé au cas par cas par arrêté préfectoral, sur demande des communes concernées. Cependant, il est rappelé que les plages et espaces littoraux demeurent interdits en l’absence de ces nouveaux arrêtés.

Afin d’adapter aux spécificités de la Bretagne les mesures nationales de lutte contre l’épidémie de coronavirus, les préfets des quatre départements bretons ont décidé, courant mars, d’interdire l’accès aux plages, digues, cales de mise à l’eau des bateaux et promenades balnéaires.

Lors de la présentation de la stratégie de sortie du confinement le 7 mai 2020, le Gouvernement a confirmé la fermeture des plages, lacs et centres nautiques mais indiqué la possibilité pour les préfets d’accorder des autorisations d’accès dérogatoires, sur demande des maires.

Mercredi, la préfecture de Loire-Atlantique a autorisé l’ouverture des plages de La Baule et de Pornichet, fermées depuis le confinement, tandis que les plages des Sables-d’Olonne (Vendée) devaient aussi rouvrir dans la journée de mercredi.

« Les plages de La Baule et de Pornichet autorisées à rouvrir de 8 à 21 heures. Baignade et pêche autorisées », a annoncé le préfet de Loire-Atlantique sur Twitter. « Toute présence statique, assise ou allongée, est interdite » sur ces plages « ainsi que la pratique du pique-nique », selon un arrêté préfectoral daté du 12 mai.

Les regroupements de plus de dix personnes, les activités physiques collectives, les « pratiques festives » et la consommation d’alcool sont également interdits sur la plage de La Baule.

Cela étant, la prudence reste de mise. Le bilan de l’épidémie de Covid-19 était en hausse mercredi soir avec 83 nouveaux décès en vingt-quatre heures, mais le nombre de patients lourds en réanimation continue de baisser, selon la direction générale de la santé (DGS). Depuis le 1er mars, au moins 27 074 décès ont été enregistrés, tandis que la pression sur les services d’urgence continue de décroître, avec 2 428 patients, soit 114 de moins que la veille, précise-t-elle.

bretagne covid bretagne covid bretagne covid

 

Un commentaire

  1. Il y a 2 700 km de côtes en Bretagne.Il y a à peu près 2 700 000 bretons.
    Si on met tous les habitants de la Bretagne le long de la côte,on a un mètre entre chaque personne .Les mesures barrières sont respectées.
    Rappel: La Bretagne est à plus de 100 km de Paris, donc peu de chance d’être envahie par les touristes.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom