mer 1 février 2023

Bretagne. Un essor continu des monnaies locales

À l’instar d’autres régions en France, les monnaies locales connaissent un développement lent mais continu en Bretagne. Parmi les existantes, Unidivers a choisi de jeter un coup de projecteur sur le Galais, la monnaie locale du Pays de Ploërmel, car la médiathèque de Ploërmel organise une rencontre d’information le vendredi 20 janvier 2023 à partir de 17 h 30.

Bien qu’il soit difficile d’en déterminer un nombre exact, on estime qu’il existe environ 80 monnaies locales sur le territoire français. On les appelle aussi les monnaies complémentaires. La France métropolitaine est le premier pays d’Europe à fournir un cadre légal à ces monnaies locales. Depuis juillet 2014 et la loi relative à l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), les monnaies locales, ou dites complémentaires, sont inscrites au Code monétaire et financier et affiliées à l’ESS.

Gérées par des associations, ces monnaies sont toutes restreintes à un territoire géographique : une commune, une communauté de communes, voire à une région ou à une partie. Elles représentent ainsi un excellent moyen de favoriser la production et la consommation sur son territoire de résidence. Elles conduisent l’argent à rester dans le tissu local. Elles représentent aussi une critique du marché capitaliste. Les monnaies locales constituent un nouvel espace de citoyenneté qu’elles développent et soulignent de leurs impacts écologiques. Pour n’en citer que quelques-unes : l’Abeille du côté du Lot-et-Garonne qui serait la première monnaie locale née en 2010, l’Eusko basque, l’Epi lorrain, Soldi Corsi de l’île de beauté, Moneko à Nantes, etc.

Une adhésion à l’association gestionnaire de la monnaie locale permet d’échanger ses euros avec la monnaie locale de votre commune. Les membres sont ensuite libres de dépenser leur argent dans les réseaux de professionnels qui ont aussi adhéré : les commerçants, les artisans, les supermarchés, les entreprises, etc.

La Bretagne compte quant à elle dix monnaies complémentaires : Galléco pour Rennes, Redon et Hédé (35), la Maillette de Dinan et Saint-Malo (22 et 35), Heol pour Brest (29),  Buzuk pour Morlaix (29), Pezh pour le Pays du Trégor et celui du Goëlo (29 et 22), Bif pour Belle-île-en mer (56), Bizh pour le Pays vannetais(56), Segal pour le Pays de Lorient (56), Ourse pour Questembert (56) et le Galais du Pays de Ploërmel (56), soit une majorité dans le département du Morbihan.

Galléco Rennes

Parmi ces monnaies, le Galais est la monnaie locale et citoyenne du Pays de Ploërmel. Elle circule dans une soixantaine de communes. À l’origine de sa création, un groupe de dix personnes qui avait étudié sa conception, suivait la mise en circulation en novembre 2015. Aujourd’hui, il existe 30 000 Galais qui circulent autour de 120 professionnels et 500 utilisateurs. Un Euro égale un Galais, ce qui facilite grandement la conversion entre les deux. A contrario de l’euro, 100% des Galais servent à l’économie réelle sans possibilité de spéculation. 

Dans le Pays de Ploërmel, pour les particuliers, l’adhésion au Galais est à prix libre et peut notamment se faire sur les marchés morbihannais de Ploërmel, Guer, Josselin et Malestroit. Pour Didier Baudet, membre de l’association, « c‘est un acte citoyen de payer en monnaie locale ».

Galais monnaie Ploërmel

Le Conseil d’Administration du Galais et le réseau de producteurs et artisans participant au développement du Galais présenteront vendredi 20 janvier 2023, à partir de 17 h 30, une rencontre d’information autour de cette monnaie locale à la médiathèque de Ploërmel. Ensemble ils exposeront l’histoire du Galais, son actualité et les futurs projets de l’association, avec beaucoup de conviction sur les bienfaits de cette monnaie locale à adopter. 

« Outre notre premier objectif de faire circuler une monnaie locale, nous développons une branche sur le thème de l’alimentation. C’est un enjeu de plus en plus important pour les gens qui ont moins de revenus. À l’heure où tout devient cher, nous réfléchissons à des solutions possibles pour rendre une alimentation saine accessible à tous. On a la chance d’être en lien avec beaucoup de producteurs locaux. Comment leurs produits peuvent être accessibles à tous ? Les habitants aimeraient consommer encore plus de local et que ce soit plus facilement accessible. La hausse des prix risque d’en pousser beaucoup vers une alimentation bas de gamme », annonçaient les membres de l’association le Galais lors d’une conférence à Taupont (56) le 13 décembre 2022.

Galais monnaie Ploërmel
Jean-Christophe Sarrot,co-président de l’association le Galais

Depuis l’année dernière, certaines associations bretonnes travaillent également à une monnaie locale utilisée à l’échelle régionale. Elle s’ajouterait aux autres monnaies locales sans nuire à l’identité et au bon fonctionnement de celles-ci. Elle serait dans son début uniquement numérique. L’équipe du Galais de Ploërmel est associée à ce mouvement. Affaire à suivre donc…

Galais monnaie Ploërmel

Rencontre avec le Galais, la monnaie locale du Pays de Ploërmel :

Vendredi 20 janvier à 17h30 : Médiathèque – 8, Boulevard des Carmes à Ploërmel

Tout public, entrée gratuite

Martine Gatti
Martine Gatti
Martine Gatti est une jeune retraitée correspondante de presse locale dans le pays de Ploërmel depuis bien des années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici