sam 3 décembre 2022

Brest. Librairie Dialogues : le programme de novembre 2022

Retrouvez le programme novembre 2022 de la librairie Dialogues, à Brest. Rencontres, dédicaces et ateliers, la librairie vous invite à partager un moment d’échange avec des auteurs, autrices, historien et journaliste français.e.s.

Librairie Dialogues Brest
Autre entrée du magasin, rue Louis Pasteur.

Mercredi 9 novembre 2022, 18 h

LITTÉRATURE – Rencontre avec Olivier Adam, Les Dessous des roses (éditions Flammarion)

Après Je vais bien, ne t’en fais pas, Les Lisières ou encore Une partie de badminton, voici le nouveau roman d’Olivier Adam. Dans un récit d’une vivacité exceptionnelle, l’auteur met en scène une fratrie grandie qui s’aime, s’oppose et se contredit. Comme au théâtre, il fait jouer l’unité de lieu, d’action et de temps qui dramatise la scène et la parole, également distribuée, et crée sans cesse entre les frères et sœur des retournements et des amendements, nous plaçant dans une situation inédite : chacun des personnages aurait-il raison malgré l’autre ? (Feuilleter)

https://youtu.be/hlEbohMW_Co

Jeudi 10 novembre 2022, 18 h

LITTÉRATURE – Rencontre avec Christophe Ono-dit-Biot, Trouver refuge (éditions Gallimard)

Dépositaires d’un secret qui menace le nouvel homme fort au pouvoir, Sacha, Mina et leur fille Irène décident de fuir la France. Ils laissent derrière eux un pays qui a plongé dans le nationalisme et l’intolérance. Pour se mettre à l’abri, ils ont le projet insensé de rejoindre le mont Athos, sanctuaire érigé de monastères fortifiés où l’on vit encore selon les règles byzantines. Il est interdit aux femmes depuis le XIe siècle, mais il a toujours protégé ceux qui y cherchaient refuge. Brutalement séparé de Mina, Sacha s’y retrouve avec sa fille.

Ode lumineuse à la transmission d’un père à sa fille, bouleversant portrait de femme, ce roman est une invitation à embrasser l’amour et les livres, la nature et la beauté. Il célèbre aussi magnifiquement l’Histoire et les histoires dont nous sommes faits. (feuilleter le livre)

Lundi 14 novembre 2022, 19 h

POLAR – Rencontre avec Colin Niel, Darwyne (éditions Rouergue)

Darwyne est un enfant qui ferait tout pour que sa mère l’aime. Mais voilà que débarquent dans sa vie un nouveau beau-père et une enquêtrice de la protection de l’enfance…

Dans ce roman où se déploie magistralement sa plume expressive, Colin Niel nous emporte vers l’Amazonie, territoire d’une puissance fantasmagorique qui n’a livré qu’une part infime de ses mystères. Darwyne, l’enfant contrefait prêt à tout pour que sa mère l’aime, s’y est trouvé un refuge contre le peuple des hommes. Ceux qui le voudraient à leur image.

Mardi 15 novembre 2022, 18 h

PHILOSOPHIE – Rencontre avec Maxime Rovere, Se vouloir du bien et se faire du mal, Philosophie de la dispute (éditions Flammarion)

Avec ce livre, Maxime Rovere, agrégé et docteur en philosophie, signe le grand retour de la philosophie morale. Avec qui nous disputons-nous ? Pourquoi ? Comment expliquer que nous fassions souffrir ce que nous aimons ? Autour de trois notions majeures – crise, responsabilité, épreuve –, il construit un livre de philosophie existentielle qui mêle analyse, récits de vie et sagesses. Et finit par donner toute sa place à une question centrale et pourtant trop souvent ignorée ou négligée : comment se changer soi-même ? Clé de toute vie éthique. (feuilleter le livre)

Mercredi 16 novembre, 18 h

LITTÉRATURE – Rencontre avec Lola Lafon, Quand tu écouteras cette chanson (éditions Stock)

« Le 18 août 2021, j’ai passé la nuit au Musée Anne Frank, dans l’Annexe. Anne Frank, que tout le monde connaît tellement qu’il n’en sait pas grand-chose. Comment l’appeler, son célèbre journal, que tous les écoliers ont lu et dont aucun adulte ne se souvient vraiment. Est-ce un témoignage, un testament, une œuvre ? » Pour la collection « Ma nuit au musée » des éditions Stock, Lola Lafon, autrice, entre autres, de La Petite Communiste qui ne souriait jamais et de Chavirer, a choisi de se rendre au musée Anne Franck, à Amsterdam. Après son immersion dans l’Annexe, elle tient à rétablir la « victime de la Shoah la plus célèbre du monde » dans son statut d’autrice, et livre un texte bouleversant. (Lire un extrait)

https://youtu.be/VtIORpkbtwY

Vendredi 18 novembre, 18 h

LITTÉRATURE DE L’IMAGINAIRE – Rencontre avec Estelle Faye, Widjigo (éditions Albin Michel)

Autrice, scénariste et réalisatrice, Estelle Faye a écrit une dizaine de romans pour adultes et pour la jeunesse, et a reçu notamment le Prix Elbakin et le prix Imaginales. Avec Widjigo, elle nous embarque dans un roman de monstres ayant pour cadre l’île de Terre-Neuve au XVIIIe siècle. Un survival littéraire, entre roman gothique et nature writing, qui s’inscrit dans la grande tradition du récit fantastique et évoque des auteurs classiques comme Jack London ou Algernon Blackwood. Le temps d’une rencontre, nous vous proposons à ses côtés une passionnante plongée dans les littératures de l’imaginaire.

La rencontre est organisée dans le cadre du temps fort autour de l’imaginaire des médiathèques de Brest.

Estelle Faye Widjigo

Mardi 22 novembre, 18 h

LITTÉRATURE – Rencontre avec Valentine Goby, L’Île haute (éditions Actes Sud)

Un jour d’hiver, le jeune Vadim, petit Parisien de douze ans, gamin des Batignolles, inquiet et asthmatique, est conduit par le train vers un air plus pur. Il ignore tout des gens qui vont l’héberger, quelque part dans un repli des hautes montagnes. Il est transi de fatigue quand, au sortir du wagon, puis d’un tunnel – l’avalanche a bloqué la voie -, il foule la neige épaisse et pesante, met ses pas dans ceux d’un inconnu. L’île haute est le récit initiatique d’une absolue première fois, d’une découverte impensable : somptueux roman-paysage qui emplit le regard jusqu’à l’irradier d’humilité et d’humanité. Images et perceptions qui nous traversent comme autant d’émotions, nous élèvent vers ces ailleurs bouleversants, ces montagnes dont la démesure change et libère les hommes – et sauve un enfant. (Lire un extrait)

valentine goby ile haute

Jeudi 24 novembre, 18 h

HISTOIRE – Rencontre avec Sonia Devillers, Les Exportés (éditions Flammarion)

« Ma famille maternelle a quitté la Roumanie communiste en 1961. On pourrait la dire « immigrée » ou « réfugiée ». Mais ce serait ignorer la vérité sur son départ d’un pays dont nul n’était censé pouvoir s’échapper. Ma mère, ma tante, mes grands-parents et mon arrière-grand-mère ont été « exportés ». Tels des marchandises, ils ont été évalués, monnayés, vendus à l’étranger. Comment, en plein cœur de l’Europe, des êtres humains ont-ils pu faire l’objet d’un tel trafic ? Les archives des services secrets roumains révèlent l’innommable : la situation de ceux que le régime communiste ne nommait pas et que, dans ma famille, on ne nommait plus, les juifs. Moi qui suis née en France, j’ai voulu retourner de l’autre côté du rideau de fer. Combler les blancs laissés par mes grands-parents et par un pays tout entier face à son passé. » (Lire un extrait)

Jeudi 29 novembre, 18 h

MÉMOIRES – Rencontre avec Pierre Nora, Une étrange obstination (éditions Gallimard)

« Cinquante-sept ans chez Gallimard et trente-cinq ans d’enseignement et de recherche, plus de mille livres édités, sept volumes des Lieux de mémoire, quarante ans à la tête du Débat, en faut-il davantage pour justifier mon titre ?

Je me suis souvent défini comme marginal central. Marginal, parce que je n’ai pas été un universitaire classique, ni un éditeur professionnel, ni un historien typique, ni un écrivain authentique. Encore qu’un peu tout cela.

Central cependant, parce que beaucoup des auteurs, beaucoup des idées d’une des époques les plus effervescentes et créatrices de la France contemporaine sont passés par mon petit bureau du premier étage de la rue Sébastien-Bottin, devenue Gaston-Gallimard.

C’est ce vu et vécu dont, avant de disparaître, j’ai voulu laisser la trace. Les auteurs, les idées, l’époque. En mémorialiste et en historien. »

Voici le second volet des mémoires de Pierre Nora, historien, membre de l’Académie française, éditeur et auteur. (Feuilleter le livre)

Vendredi 2 décembre, 18 h

Actualité – Rencontre avec Salomé Saqué, Sois jeune et tais-toi, enquête sur une jeunesse critiquée (éditions Payot)

« Si j’écris ce livre, c’est parce que je suis persuadée que ma génération est bien plus réaliste, pragmatique, informée et courageuse que d’autres l’ont été avant elle. Je suis profon¬dément convaincue que cette jeunesse, notre jeunesse, est le seul et unique espoir que nous avons aujourd’hui pour sauver le monde. Et quand je dis « sauver le monde » je pèse chaque mot de ce que certains considéreront comme un poncif : c’est bien de cela dont nous avons la charge aujourd’hui. » Voici un état des lieux documenté des difficultés de la jeunesse aujourd’hui, confrontée à une crise écologique et socio-économique sans précédent, à laquelle on a confisqué tous ses rêves d’autonomie. Salomé Saqué a 27 ans, elle est journaliste pour le média en ligne Blast et intervient chaque semaine dans l’émission « C’est politique » sur France 5.

*

HORS LES MURS

Le mardi 15 novembre 2022 à 18h45, Auditorium de la médiathèque des Capucins

« Avec mon ami le guide de haute montagne Daniel du Lac, je suis parti de Menton au bord de la Méditerranée pour traverser les Alpes à ski, jusqu’à Trieste. De 2018 à 2021, en mars, nous nous élevions dans la neige. Le ciel était vierge, le monde sans contours, seul l’effort décomptait les jours. Je croyais m’aventurer dans la beauté, je me diluais dans une substance. Dans le Blanc tout s’annule – espoirs et regrets. Pourquoi ai-je tant aimé errer dans la pureté ? » Quel bonheur d’accueillir l’écrivain-voyageur Sylvain Tesson pour une rencontre délocalisée dans la nef de la médiathèque des Capucins. Nous espérons vous y accueillir nombreux !

librairie dialogues brest
librairie dialogues brest

Site Internet

Brest
Bresthttps://www.unidivers.fr
Brest Event agenda événements sorties concerts conférences bars cafés spectacles rencontres

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici