Breizhit : le jeu de société en breton (entretien avec Grégory Bordier)

dans la rubrique Jeux, Rennes Bretagne.

breizhit

Publié le 18 Août 2016

C’est en 2013 que Grégory Bordier crée un jeu de société qui suscite rapidement l’enthousiasme : le Breizhit. Écrit en breton, il est édité à 2000 exemplaires. Trois ans après, Unidivers rencontre son créateur afin de faire le bilan de cette géniale aventure bretonnante.

breizhitLes jeux Bordier sont une société créée en 2007 par Daniel Bordier et son fils Grégory. Elle a vocation à créer des jeux de société, notamment pour les entreprises et les collectivités locales. L’objectif ? Inventer des divertissements ludiques, culturels, conviviaux et surtout locaux. Breizhit, jeu de questions et d’humour en breton, incarne très bien cet esprit. Il est composé d’un dé, de deux puzzles représentant les 9 pays de Bretagne, de 300 questions pour les adultes, 300 pour les juniors ainsi que de 120 questions photo. Il est accompagné d’une règle du jeu et d’un livret de 20 pages en français. Il peut se jouer de différentes manières : un contre un, par équipe ou encore tous contre le jeu. Breizhit rassemble très vite bretonnants et non-bretonnants autour de parties enjouées, ludiques et drôles.

Unidivers : D’où vous est venue l’idée d’un jeu en breton ?

Grégory Bordier : D’une volonté de faire quelque chose pour la langue bretonne ! Quand on regarde dans les rayons des grandes surfaces, on trouve rarement des jeux de société en breton. Je me suis dit que pour les gens qui le parlaient, il n’y avait pas de raison qu’ils ne puissent pas profiter d’un moment ludique. L’idée première était de créer un jeu non pas pour apprendre le breton, mais pour s’amuser en breton.

breizhitU : Parlez-vous breton ?

Grégory Bordier : Un petit peu, oui.

U : Avez-vous réalisé les traductions ?

Grégory Bordier : J’ai écrit les questions en français, mais comme je ne parle pas suffisamment breton, je me suis entouré d’amis et de membres de ma famille qui ont participé à l’élaboration du jeu avec moi. Nous avons fait relire l’ensemble des questions par l’Office public de la langue bretonne.
U : En 2013, vous aviez édité le jeu à 2000 exemplaires. L’avez-vous réédité ?

Grégory Bordier : Non, on ne l’a pas réédité, car ce n’est pas dans mes habitudes. Je préfère créer de nouveaux jeux.

U : Allez-vous créer d’autres jeux en breton ?

Grégory Bordier : C’est la grande question ! Pour l’instant non, je suis parti sur d’autres pistes, mais je garde cette idée en tête.

U : Les questions dans le Breizhit portent-elles uniquement sur la Bretagne ?

Grégory Bordier : Justement non, il y a aussi des questions sur Barack Obama ! L’idée c’est qu’on n’est pas obligé de parler de la Bretagne quand on parle en Breton. C’est une langue vivante avec laquelle on peut aborder des thèmes variés. Il y a des questions portant sur la culture générale, des questions amusantes… Certaines concernent la région et d’autres n’ont rien à voir.

breizhitU : À quel public est destiné Breizhit ?

Grégory Bordier : Un public de tout âge et de tous niveaux. Il y a plusieurs niveaux de difficulté selon qu’on parle peu ou pas la langue. On a rajouté des mimes, des jeux, des devinettes, des jeux de mots : Breizhit s’adresse donc à tous les âges.

U : Il est donc facile d’y jouer si l’on ne parle pas breton.

Grégory Bordier : Les gens qui parlent breton ont les cartes du jeu tandis que les gens qui ne le parlent pas ont les mêmes questions traduites dans le livret. On peut jouer ensemble et c’est ça qui m’intéresse : de pouvoir mélanger les jeunes générations qui apprennent le breton à l’école, la génération des grands-parents bretonnants ou par exemple celle des parents qui ne le parlent pas forcément. Il s’agit de mélanger les générations afin qu’on puisse, pour la première fois, s’amuser et jouer en breton.

U : C’est aussi une certaine manière d’en apprendre plus sur le breton ?

Grégory Bordier : Oui, je me suis rendu compte qu’en jouant et en s’amusant, on a tendance à retenir beaucoup plus de choses qu’à travers un cours. On se souvient plus facilement.

U : Quels ont été les retours sur le jeu depuis sa parution il y a trois ans ?

librairie-dialogues_brestGrégory Bordier : On a de très bons retours. On vient d’ailleurs de fournir encore des jeux à la librairie Dialogues, à Brest, car beaucoup de familles y jouent avec leurs petits enfants. On ne voulait pas du tout que le jeu soit austère et c’est pour cela que nous avons de bons retours. On voulait faire quelque chose de dynamique, de ludique et de marrant. Il y a pas mal de professeurs qui m’ont dit que le jeu était présent dans les classes et que lorsque le professeur sortait la boîte, les enfants étaient très contents. C’est leur quart d’heure ludique et amusant ! En plus des témoignages dans les écoles, pas mal de bretonnants m’envoient des mails me disant qu’ils se sont bien amusés et que ça leur fait du bien de pouvoir jouer en breton.

U : Le jeu est donc très apprécié des bretonnants ?

Grégory Bordier : En effet, il y a d’autres jeux en breton, mais c’est pour apprendre la langue. Là, on voulait créer un jeu de société classique dans cette langue. On pourrait d’ailleurs imaginer d’autres versions comme le scrabble en breton !

U : Pourquoi le nom de Breizhit ?

Grégory Bordier : C’est un jeu de mots. La terminaison « -it » correspond à celle de « -ez » en français comme par exemple « vous mangez ». Breizhit, même si on ne peut pas le traduire, correspondrait à quelque chose du genre « vous bretonnez ». On trouvait aussi que ça sonnait bien.

U : Vous êtes en train de développer une collection de jeux sur les pays de Bretagne, pensez vous le faire avec d’autres régions ?

Grégory Bordier : Justement, c’est la première fois que l’on va sortir de Bretagne, car, en fin d’année, on va éditer un jeu sur le pays de Caen et sur le pays du Mans. Il me reste encore quelques jeux à faire dans le centre de la Bretagne, ensuite j’aurai quasiment fini le tour de la région. L’année prochaine, normalement, je vais faire un jeu sur le pays de Pontivy et de Loudéac.

Breizhit, jeu de société en breton, jeux de société Bordier

gregory.bordier[@]gmail.com
Le Hellé
35750 SAINT MALON SUR MEL

Contenu du Breizhit :

• 1 dé • 2 puzzles représentant les 9 pays de Bretagne
• 300 questions adultes
• 300 questions junior • 120 questions photos
• 1 règle du jeu
+ 1 livret de 20 pages
pour jouer à Breizhit ! en français

3 façons de jouer :
• un contre un • par équipe • ou tous les joueurs contre le jeu !

Er voest ez eus :

• 1 diñs • 2 viltamm a ziskouez 9 bro Breizh.
• 300 goulenn evit an dud vras
• 300 goulenn evit an dud yaouank • 120 goulenn gant fotoioù
• 1 reolenn c’hoari
+ Ul levrig 20 pajenn
evit c’hoari gant Breizhit ! e galleg

3 mod da c’hoari :
• unan ouzh unan • dre skipailh • pe an holl c’hoarierien a-enep ar c’hoari !

Breizhit : le jeu de société en breton (entretien avec Grégory Bordier) was last modified: août 18th, 2016 by Laure Besnier