Boulevard de la Liberté, à Rennes, un étrange immeuble fait parfois parler de lui… et les passants. Il est plat, étrangement plat à l’une de ses extrémités. De quoi attirer l’œil…

L’édifice est construit en pierre et coiffé d’un toit d’ardoises. On y remarque des balcons, des pourtours de fenêtres du plus bel effet. Mais rien d’extraordinaire. C’est le lot commun de nombreuses habitations des villes de province et de Paris. En revanche, la surprise est de taille quand on le regarde de très près. Son pignon est étroit, particulièrement étroit. « C’est vraiment étrange, » indique un commerçant du quartier. « Je me suis toujours demandé comment les pièces étaient agencées dans les appartements. »

Comme lui, ils sont nombreux les Rennais à lever la tête vers cette étrangeté architecturale. Comme lui, ils sont nombreux à imaginer les occupants se contorsionner tant bien que mal dans des pièces exigües. « C’est une habitation pour Alice au Pays des merveilles, » s’amuse un riverain. « J’imagine parfois ses jambes en sortir par les fenêtres, » ajoute-t-il.

De petites filles à l’étroit dans cette demeure bourgeoise, il n’en est rien. L’immeuble est habité par des couples, des enfants et des personnes âgées. On aimerait pourquoi pas le visiter…pour partager les conditions d’existence. Mais rêvons un peu et imaginons plutôt les locataires bien à l’étroit dans leurs habitations. Presque recroquevillés sur eux-mêmes pour vaquer à leurs occupations.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom