Que se passe-t-il quand la sexualité prend son envol hors du livre dédié à l’érotisme ? Le Kâmasûtra (traduction littérale : “les aphorismes du désir”) s’affiche en effet dans les vitrines des magasins du sulfureux créateur Benetton. Depuis le mardi 6 septembre, à Istanbul, Monaco et Milan, les showrooms de l’entreprise de prêt-à-porter donnent à voir une série de quinze sculptures en laine (intitulée “Lana Sutra”. Toutes sont inspirées des positions du Kamasutra et réalisées par l’artiste cubain Erik Ravelo. Dans la veine de ses campagnes de pub provocatrices, Benetton a donc décidé de se rappeler à la mémoire des consommateurs en prenant une position osée.

Animula blandula vagula : Âme de diaphane intimité, hôtesse et compagne de mon corps, tu verses vers des lieux délavés, escarpés et dénudés, où ne résonnent tes jeux d’esprit…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom