Higelin (au même titre que Baschung et Gainsbourg) a bercé bien des adolescences et de jeunes années. Nombre de trenta, quadra et quinqua n’ont jamais cessé de l’aimer, écoutant avec plaisir aussi bien les chansons anciennes que les plus récentes. Higelin n’est pas qu’un chanteur, c’est aussi un poète, un amoureux des mots, un rêveur. Un gentil doux dingue descendu de la lune qui partage son univers nostalgique, souvent doux, mais où la violence n’est jamais très loin, car il sait aller au cœur des hommes. Aujourd’hui, dans son Beau repaire Higelin reçoit…

Dans ce recueil, quatorze écrivains se sont inspirés des paroles et des musiques de Jacques Higelin. Ils livrent chacun un texte en rapport avec une chanson qu’ils ont choisie et dont ils devaient s’emparer comme la « matrice d’une création littéraire ». À l’image des personnalités très variées qui ont participé à cette aventure, les textes sont très différents : de la nouvelle au poème en passant par un témoignage, une lettre… Dans  ce beau repaire, on trouve de grands noms de la littérature et d’autres moins connus, dont la plume a tracé des mots au fil des mots du chanteur.

Beau repaire, Jacques Higelin reçoit
Beau repaire Jacques Higelin reçoit

La balade au bord de l’eau a inspiré Sylvain Tesson qui nous transporte en Inde, derrière le Taj Mahal avec un texte délicieusement poétique et plein d’humour. Valentine Goby nous emmène à Manille où elle réussit à faire souffler un vent de liberté et de beauté. Brigitte Giraud a choisi Tu m’as manqué et raconte avec la sensibilité qu’on lui connait une histoire d’amour. Atiq Rahimi et Olivier Adam se sont laissé séduire par la mélodie et les paroles de Hey man ; chacun des deux a produit un texte très différent, mais superbe : l’un nous emmenant faire la connaissance d’un pauvre homme qui picole dans un bar dans le désert de l’Arizona et l’autre mettant en scène deux frères que rien ne rassemble. La très jolie chanson de la gare d’Angoulême a inspiré François Morel qui écrit une lettre au chanteur, signée Jackie Gelin, et dans laquelle on retrouve sa truculence et son humour et Rendez-vous en gare d’Angoulême a également plu à Tonino Benacquista. Egalement les écrits de Jacques A. Bertrand, Didier Daeninckx, Agnès Desarthe avec le très beau texte Les beaux jours inspiré de la chanson Seul, Arthur Dreyfus, Brigitte Fontaine, Jérôme Garcin, et Nadine Trintignant.

À noter, pour la partie musicale, que le chanteur une fois de plus nous offre des textes doux et tendres, délicats et que ses arrangements musicaux sont toujours aussi variés et agréables à l’oreille, avec pour cet album des sons tendres qui prêtent à la rêverie. Son duo avec Sandrine Bonnaire est une petite merveille à l’instar de la superbe chanson finale sur fond de violoncelle.

Un conseil : écouter plusieurs fois cet album. Cous aurez sans doute envie de relire les textes une seconde fois. Le fait de mieux connaître les chansons et les mélodies donne un ton, une profondeur supplémentaire à la lecture, comme un éclairage nouveau.

Bref, si vous aimez « le grand Jacques », il faut vous précipiter ! Et pour une fois, nous ne pourrons qu’être d’accord avec la quatrième de couv’ qui qualifie cette production de « kaléidoscope littéraire ». Ce concept est plutôt original et l’on peut espérer qu’il attire d’autres chanteurs et auteurs, le mariage des deux étant ici une véritable réussite. Bravo aux Editions Actes Sud pour cette association avec Sony Music !

Beau Repaire Higelin Jacques reçoit, Sony Music, 2013. 150 pages + 1 CD-audio, 25 euros.
Collectif (Auteur), Arthur Dreyfus (Auteur), Valentine Goby (Auteur), Tonino Benacquista (Auteur), Jacques A. Bertrand (Auteur), Didier Daeninckx (Auteur), Agnès Desarthe (Auteur), Brigitte Giraud (Auteur), Sylvain Tesson (Auteur), Jérôme Garcin (Auteur)

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom