BD. MAISON RONDE : SUIVEZ LE GUIDE

En s’immergeant pendant un an dans l’antre de la Maison de la radio, Charlie Zanello nous livre une BD documentaire passionnante qui lève le voile sur la vie quotidienne de quatre mille personnes. Instructif et vivant.

maison ronde radio france
Radio France/Christophe Abramowitz

C’est un peu une énorme soucoupe volante posée près de la Seine, assez loin des lignes de métro pour éviter les vibrations et assez proche de la Tour Eiffel pour s’en servir d’antenne. Atterrie en 1963, elle fait partie désormais du paysage parisien cette « Maison de la Radio » ou « Maison Ronde ». Elle regroupe toutes les radios de Radio France, dont bien entendu, France Inter, France Culture, France Musique, France Info. On raconte que ce regroupement voulu devait permettre un meilleur contrôle politique des chaînes du service public, du temps où le sommaire du journal télévisé de 20 heures était soumis au Ministre de tutelle comme Alain Peyrefitte.

MAISON RONDE BD ZANELLO

Close sur elle-même, par sa forme, elle reste un lieu clos mystérieux. Pourtant Charlie Zanello, fort de son expérience précédente au cours de laquelle il avait décrit le fonctionnement intérieur du Centre Pompidou-Metz, où il avait travaillé comme libraire pendant 7 ans, muni de ses crayons et carnets put vagabonder à son gré dans cette ville fermée où travaillent 4000 personnes.

MAISON RONDE BD ZANELLO

Libre de ses mouvements, et plutôt bien accueilli par l’ensemble des services, heureux légitimement de montrer leur savoir-faire, il réalise avec cette BD un « voyage en immersion » passionnant, ludique et humoristique. C’est un bâtiment que l’on découvre d’abord, un immeuble complexe aux multiples fonctions, sans cesse en travaux, sans cesse en déménagements avec un « point d’orgue » : le fameux auditorium souvent désigné comme la salle à la meilleure acoustique du monde.

MAISON RONDE BD ZANELLOMAISON RONDE BD ZANELLO

Charlie Zanello traîne ses chaussures partout dans le dédale de ces bâtiments, aussi bien dans les couloirs des abris atomiques que dans « le couloir des putes » ainsi appelé parce que des comédiens attendaient fébrilement d’être choisis par un réalisateur. Mais le plus intéressant est la compréhension par petites touches, par descriptions des différents services, de la manière dont se prépare et se déroule une émission.

MAISON RONDE BD ZANELLO

On fait connaissance ainsi avec de métiers essentiels, mais ignorés à l’antenne comme « attaché de production » ou « chargé de réalisation ». Tous ces « hors antenne » permettent de produire des programmes où tout paraît d’un point de vue éditorial maîtrisé, techniquement de haut niveau, mais dont l’auteur, avec humour souvent, montre le caractère également improvisé, fabriqué à la dernière minute, comme Mathilde Munos, qui prend place devant son micro à quelques secondes à peine de l’ouverture de sa tranche 5/7.

MAISON RONDE BD ZANELLO

Sans peur et sans tract, le professionnalisme des journalistes bluffe l’auditeur lecteur et surtout l’auteur, stressé devant le micro qui lui est tendu, ce micro terrifiant qui « amplifie ce que l’on dit, qui rend la chose publique ». La lecture de cette BD permet de prendre pleinement conscience de la nécessaire qualité de tous les intervenants pour fabriquer un programme radio d’une vingtaine d’heures par jour.

Léa Salamé Nicolas Demorand
Screenshot la Matinale de France Inter

Le lecteur croise en silhouette les stars de l’antenne, Léa Salamé, Nicolas Demorand, Alex Vizorek, mais encore plus le technicien enregistrant un concert en live pour France Musique, ou l’archiviste de la discothèque de Radio France. Il s’attarde sur la passion mise dans leur métier. Par ces anonymes.

Pour le bonheur de Zanello, 2019 fut une année importante pour la radio publique : France Inter devient la première radio de France alors qu’elle subit une amputation de son budget de 20 millions, restrictions qui vont générer de longues et importantes grèves. Le dessinateur vit en observateur ces petits tremblements de terre et traite ces séismes avec le trait de l’humour mais jamais de la dérision, car il n’oublie jamais les corps de métier touchés.

Il quitte alors les couloirs et entre à l’impromptu dans des studios où se disent parfois des confidences. À l’antenne se déroule la célèbre Playlist de France Inter, mais dans les locaux la vie continue. Pour se délasser, l’auteur quitte parfois la Maison Ronde pour s’offrir un grand bol d’air comme un déplacement sur le Tour de France ou pour participer à une délocalisation de l’antenne à Poitiers. Ces excursions hors les murs offrent de belles respirations qu’accentue le trait fin, léger, comme celui d’un dessinateur de presse écrite et quelques légères taches de couleurs suffisantes pour éclairer les pages.

France inter est passée de la Matinale la plus écoutée de France à la Radio la plus écoutée de France avec 6 millions d’auditeurs. Un immense lectorat potentiel pour ces fidèles auditeurs qui découvriront avec plaisir les dessous de leurs émissions préférées. Des dessous qui montrent en filigrane l’exigence d’un service public de qualité. Et des professionnels de tous métiers passionnés par leur mission. 

Maison Ronde de Charlie Zanello. Dargaud. 200 pages. 22,50€. Parution le 16 octobre 2020. (1)

Lire un extrait.

CHARLIE ZANELLO

Charlie Zanello. Scénario – Dessin – Couleurs. Biographie site Dargaud.

Né en 1985 en Moselle. Tout petit, Charlie dessinait sur ses mains. En grandissant, il a étudié l’art à l’Université de Strasbourg puis Metz où il s’est payé le luxe de dessiner sur du papier. Il a par la suite travaillé six ans à la librairie du Centre Pompidou-Metz. Aujourd’hui, Charlie est dessinateur, illustrateur et auteur de bandes dessinées. Ses travaux sont publiés dans la revue ‘Fluide Glacial’ depuis 2012 ainsi qu’aux éditions Le Gouteur Chauve, Le Mégot, Le Potager Moderne et plus récemment chez Radio Nova. En parallèle, il intervient auprès de publics variés dans le cadre d’ateliers de dessin (mairies, écoles, prisons).

Après avoir chroniqué avec humour les coulisses de l’art officiel et le dur métier de libraire dans Dedans le centre Pompidou-Metz (Dargaud, 2018), Charlie Zanello raconte les coulisses de la Maison de la Radio et tente de percer tous les secrets de ce lieu mystérieux dans Maison ronde (Dargaud, 2020).

Le duel Anquetil Poulidor sur les pentes du Puy-de-Dôme en 1964, les photos de Gilles Caron dans le Quartier latin en Mai 68, la peur des images des Sept boules de cristal de Hergé, les Nus bleus de Matisse sur un timbre poste, Voyage au bout de la Nuit de Céline ont façonné mon enfance et mon amour du vélo, de la peinture, de la littérature, de la BD et de la photographie. Toutes ces passions furent réunies, pendant douze années, dans le cadre d’un poste de rédacteur puis rédacteur en chef de la revue de la Fédération française de Cyclotourisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici