En adaptant en BD le roman L’Enfant et la Rivière d’Henri Bosco, Xavier Coste magnifie par la couleur et l’imaginaire un texte où l’eau et le ciel s’animent comme les hommes.

L'ENFANT ET LA RIVIÈRE

Xavier Coste a un talent rare: celui d’inventer des couleurs de ciel. On avait apprécié son trait dans sa première BD consacrée à Egon Schiele (voir article ici) puis celle dédiée à Rimbaud, un trait valorisé par des pages monochromes. Avec L’Enfant et la Rivière, le dessinateur revient, longtemps après, avec une nouvelle palette où explosent les couleurs flamboyantes, quand la voute céleste s’éclate en mille éclats de verre lors d’un orage, ou lorsque un petit quartier de lune divise les silhouettes humaines en deux couleurs. Changement de registre total pour le dessinateur normand qui abandonne les biographies pour mettre en images un texte écrit : un roman d’Henri Bosco, L’enfant et la rivière.

L'ENFANT ET LA RIVIÈRE

Les éditions Sarbacane poursuivent avec cette BD la ligne éditoriale qui leur réussit si bien, celle de confier des textes existants à des dessinateurs, confirmés (ou pas). Pereira prétend, Serena notamment ont validé ces initiatives. À chaque livre, les écueils propres aux adaptations littéraires sont évités et les BD proposées offrent une vision élargie de l’œuvre originelle. Le texte d’Henri Bosco peut sembler avoir vieilli, ancré dans une vision passéiste de la nature, une forme de « retour aux sources » illusoire, partagée avec son voisin, Jean Giono. Pourtant contrairement à l’écrivain de Manosque, Bosco transforme cette nature vierge et austère en un monde onirique et magique où les nuages, les maisons ont leur propre vie, animés par une forme de magie. Ce mystère, ces forces sauvages qui se disputent l’imaginaire des hommes, le dessin de Xavier Coste le traduit parfaitement quand il parcourt ce pays de Provence avec Pascalet, adolescent, attiré par une rivière, proche de la maison de ses parents, à laquelle il n’a pas accès. En rêve, ou en réalité, l’adolescent veut suivre Bargabot, un braconnier, qui pourrait lui permettre d’approcher le cours d’eau et une île proche. Quand les parents de Pascalet s’absentent quelques jours, la tentation est trop forte et le jeune garçon s’embarque pour une aventure qui lui fera découvrir un mystérieux campement de bohémiens, un nouveau compagnon, Gatzo, qu’il délivre de ses geôliers, un théâtre de marionnettes, Hyacinthe une petite fille qui part dans la nuit sur son âne rose. Comme la chèvre de monsieur Seguin, l’enfant préfère la liberté et son insécurité à son univers clos et sécurisé.

L'ENFANT ET LA RIVIÈRE

Dans ce récit, à la fois fable et conte initiatique, Xavier Coste transforme les mots de Bosco en images inoubliables pour traduire la dimension écologique, avant l’heure, du texte. La nature, véritable sujet de la BD, est mise en scène dans de magnifiques tableaux, parfois pleine page, où le trait ne sert qu’à évoquer les choses. Ce sont les couleurs qui donnent forme à la lumière éblouissante du jour ou dessinent les frondaisons des arbres dans la pâleur de la nuit. Le rouge embrase l’église « Notre Dame des Flots » et nimbe l’apparition de Hyacinthe. Le blanc accompagne les nuages vivants et emplis de songes de Pascalet. Le violet et le bleu transforment la nuit en pays de rêves et d’imaginaire. Seuls les hommes, au profil et au visage secs et maigres, semblent, par la netteté du trait, ancrés dans la réalité.

Avec cette BD Xavier Coste réussit à mettre des couleurs sur des mots et à nous faire entrer dans un monde imaginaire, celui d’Henri Bosco, pour qui « l’invisible ne m’est pas invisible ». L’écrivain aurait aimé, sans aucun doute, ce passage de l’invisible à la réalité. Tout en couleurs et beauté.

L’enfant et la Rivière d’après le roman d’Henri Bosco. Dessins: Xavier Coste. Éditions Sarbacane. 110 pages. ISBN: 9782377310784. 19,50€.

Paru le 04 Avril 2018
Album BD de la Série : L’Enfant et la Rivière
Dessinateur : Xavier Coste
Scénariste : Xavier Coste
D’après : Henri Bosco
Éditeur : SARBACANE
Genre : Comédie
Public : Ados-Adultes
EAN : 9782377310784

Rimbaud l’indésirable de Xavier Coste : Magnifique BD

L’art en BD : Egon Schiele de Xavier Coste – peindre ou mourir

 

L’auteur

Né en 1989 en Normandie, Xavier Coste est auteur de bande dessinée et illustrateur. Après une licence en Arts Graphiques à Paris, il sort son premier album de bande dessinée en 2012, Egon Schiele, vivre et mourir, paru chez Casterman et traduit en plusieurs langues. En tant qu’illustrateur il collabore régulièrement avec la presse et l’édition. L’Enfant et la Rivière est sa première collaboration avec les éditions Sarbacane.

Viadeo Partager
Le duel Anquetil Poulidor sur les pentes du Puy-de-Dôme en 1964, les photos de Gilles Caron dans le Quartier latin en Mai 68, la peur des images des Sept boules de cristal de Hergé, les Nus bleus de Matisse sur un timbre poste, Voyage au bout de la Nuit de Céline ont façonné mon enfance et mon amour du vélo, de la peinture, de la littérature, de la BD et de la photographie. Toutes ces passions furent réunies, pendant douze années, dans le cadre d’un poste de rédacteur puis rédacteur en chef de la revue de la Fédération française de Cyclotourisme.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom