BD DE JANVIER : ÉCLECTISME AU RENDEZ-VOUS

2020 sera l’année de la BD a décidé le ministère de la Culture. Les parutions de janvier confirment elles ce slogan ? Échantillon de ces publications à venir pour répondre à cette question.

BD EVITA
Date de parution : 15/01/2020

Quatre biographies ce mois-ci vont peut-être donner le ton à une politique éditoriale nouvelle, quatre personnages à la notoriété mondiale. Commençons avec les éditions Delcourt qui proposent la publication de deux BD au destin extraordinaire, le CHE et EVITA (1) deux abréviations suffisantes pour désigner deux portraits des plus grandes personnalités latino-américaines écrits par le scénariste de BD argentin, Hector Oesterheld, accompagné au dessin de Enrique et Alberto Breccia.

BD CHE EDITIONS DELCOURT
Nouvelle édition 15/01/2020

Le Che est à ce jour la seule biographie dessinée de Che Guevara, BD épuisée après un seul tirage autorisé en 1968 par la junte militaire. Quant à la biographie d’Eva Peron, elle fut censurée à l’époque par la dictature militaire et ne fut jamais publiée. L’éditeur français redonne vie à ces deux ouvrages un peu oubliés dans le contexte des années 70. Les planches révèlent un noir et blanc profond accompagné de textes importants et denses. Une parution courageuse pour des BD qui auraient pu devenir, en leur temps, des classiques. Et qu’il urgent de découvrir enfin.

BD CAMUS
Parution 8/01/2020

Changeons de continent et de thématique avec Camus : entre justice et mère (2), réédité sept ans après l’édition initiale à l’occasion de l’anniversaire de la mort de l’écrivain décédé il y a 60 ans dans un accident de voiture (le 4 janvier 1960). Ce roman graphique imprimé une première fois en 2013, retrace la vie d’Albert Camus et s’appuie sur le récit d’un Camusien renommé, José Lenzini, auteur des Derniers jours de la vie d’Albert Camus (Actes Sud) et de Camus et l’Algérie. Avec le dessin de Laurent Gnoni qui fait la part belle à de larges aplats de couleurs et restitue parfaitement la lumière du Sud, cette biographie suit l’écrivain de sa naissance en Algérie, à sa carrière d’écrivain et ses multiples engagements littéraires et politiques, jusqu’à l’obtention du prix Nobel en 1957 et son décès en 1960 sur une route de l’Yonne, sans oublier les relations avec sa mère. Camus sera omniprésent en ce début d’année dans tous les domaines médiatiques et artistiques. La BD ne pouvait être absente.

DJANGO BD

La quatrième biographie concerne Django Reinhardt. Avec Django, main de feu, (3) le scénariste Salva Rubio et le dessinateur Efa, qui avaient déjà signé en 2017 un remarquable biopic sur Monet, s’attaquent à la légende de celui qui naquit deux fois : une première fois dans la neige, durant l’hiver 1910 dans une famille de nomades stationnée en Belgique. La seconde à Saint-Ouen, près de Paris, à l’automne 1928, quand l’incendie de sa caravane lui mutila la main gauche. La couverture flamboyante colle au titre de ce superbe album.

BD MOI MIKKO ANNIKKI

Changeons totalement de sujet en mettant en exergue une maison d’édition moins connue, Rue de l’Échiquier. Moi, Mikko et Annikki (4) nous emmène en Finlande à Tempere dans le quartier historique d’Annikki promis à la démolition. Des citoyens unissent leurs forces face à la rapacité des promoteurs et de leurs complices politiques. Avec son compagnon Mikko, l’autrice Tiitu Takalo est aux avant-postes de cette lutte pacifique et nécessaire. Elle tient en images la chronique de sa communauté en résistance. Un sujet d’actualité permanente traité graphiquement de manière grandiose par des planches d’une grande diversité souvent monochromes ou explosives de couleurs qui rappellent parfois le trait de l’expressionnisme. Un véritable bijou inclassable qui alterne entre images du passé et modernité.

BD ALDOBRANDO
Parution 15/01/2020

Autre genre, celui de l’Heroic Fantasy et la sortie de Aldobrando (5) qui devrait ravir les amateurs du genre. Avant de descendre combattre à la Fosse, le père d’Aldobrando sachant son heure venue, le confia à un mage. Celui-ci devrait le protéger et l’éduquer jusqu’à ce qu’il soit en âge de découvrir le vaste monde. Quelques années plus tard, voilà que la préparation d’une potion tourne au drame. Un thème original de l’étonnant Gipi, à l’univers si particulier et personnel, qui trouve avec le dessinateur Luigi Critone un alter ego proche de son style. Les premières planches pluvieuses donnent envie de se réfugier dans cet album attendu.

BD GRAND ANGLE
Parution le 8/01/2020

Les éditions Grand Angle restent fidèles à un style graphique traditionnel et jovial, ce que confirme la publication de Lucienne ou les millionnaires de la Rondière (6), un titre énigmatique pour lequel l’éditeur annonce que « Tout ce que vous allez lire est vrai… sauf l’histoire ! ». On en apprend quand même un peu plus quand on découvre que Lucienne et Georges, deux sexagénaires campagnards vivent dans leur petit village de La Rondière où Georges répare son infatigable tracteur et Lucienne s’occupe des tâches quotidiennes. Elle parraine des enfants défavorisés dans le monde entier. Lorsqu’une lettre annonce à Lucienne qu’elle est la grande gagnante d’un jeu-concours, sa vie va être bouleversée. Avec le premier prix de 200 000 euros, elle aurait enfin de quoi parrainer tous les enfants nécessiteux de la terre.

BD NICOLAS DUMONTHEUIL
Parution 8/01/2020

Restons dans la France profonde des petits villages avec Pas de pitié pour les indiens (7) de Nicolas Dumontheuil, qui, faisant appel à ses propres souvenirs, signe une chronique sur l’enfance tendre et touchante d’un petit village de 400 habitants dans le Sud Ouest de la France où le curé et les fermiers côtoient les quelques hippies qui sont venus s’installer en communauté. C’est surtout le terrain de jeu de Jean, 8 ans, et de ses copains Titi et Jules. Insouciants, ils font péter des bouses de vaches et jouent aux cow-boys jusqu’au jour où une de leurs bêtises coûte la vie à un fermier.

WALKING DEAD

Diversité, variété, éclectisme les publications de janvier méritent ces qualificatifs qui se poursuivront également par la suite de séries déjà entamées comme Irena , Les ombres de la Sierra Madre, Walking Dead (tome 33 !), L’Homme de l’année, Duke et tant d’autres.

Alors bonnes lectures et n’oubliez pas : janvier c’est aussi le festival BD d’Angoulême, un rendez-vous incontournable.

2020 année de la BD

(1) Éditions Delcourt . Collection « Hors Collection ». Parutions le 15/01. 14,50€ chaque ouvrage.
(2) Éditions Soleil Production. 120 pages. 17,95€. Parution le 08/01.
(3) Éditions Aire Libre. Parution le 24/01.Cet ouvrage est préfacé par Thomas Dutronc et contient un dossier documenté de 16 pages. Une édition spéciale tiré à 777 exemplaires sera également disponible.
(4) Parution le 16/01. 21,90€. 88 pages
(5) Casterman. Parution le 15/O1. 208 pages. 23€. A noter une édition spéciale en Noir et Blanc
(6) Parution le 08/01. 80 pages. 17,90€.
(7) Éditions Futuropolis. Parution le 08/01. 96 pages. 19€.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom