BARS E-SPORTS A RENNES : LES GAMERS EN REDEMANDENT

Novateurs il y a quelques années, ils sont désormais ancrés dans le paysage : les bar gaming ou les bars e-sports (le concept est légèrement différent) fleurissent désormais à Rennes, d’ailleurs un petit nouveau, le Checkpoint bar, s’est récemment installé rue Legraverend. Nous avons fait un petit tour de ces lieux particuliers pour comprendre ce qui les distingue les uns des autres.

WARPZONE
Depuis son ouverture en 2015, le Warpzone de Rennes a bien grandi.

Souvenez-vous, il y a deux ans, nous nous étions intéressés au WarpZone. Ce bar gaming dédié aux jeux vidéos et aux jeux de société situé 92 Mail François Mitterrand. Depuis, il a bien grandi et n’est plus uniquement un simple bar. « Nous avons ouvert cinq magasins. Au début on voulait aider un ami qui a trouvé un coin à Caen. Mais depuis ça marche bien », explique Julien un des cogérants de ce qui est désormais une franchise de bar gaming. Les cinq commerces sont très différents les uns des autres : « À Vannes l’ambiance est très hard-rock, métal et cosplay. Ici à Rennes c’est beaucoup plus large étant donné la métropole ». Pour lui, rien n’a changé si ce n’est la crédibilité qu’il gagne auprès de ses fournisseurs. « Ça nous ouvre des portes pour des négociations. Quand on a ouvert ici à Rennes, on ne pensait pas que tout ça se ferait ». À Lannion (Côtes-d’Armor), un nouveau WarpZone, anciennement le Factory, vient justement de s’ouvrir. Thomas est satisfait de son lancement en juillet. « J’en retiens que du positif ! C’est une belle aventure qui commence et on est bien aidé ».

MELTDOWN
Les trois bars gaming rennais proposent aussi des soirées jeux de société

À l’exact opposé géographique du WarpZone se trouve le Meltdown. Ouvert en 2012 à Paris, il est l’un des premiers bars consacrés à la diffusion de l’e-sport. Depuis ce bar n’a pas que grandi. Il est devenu la franchise la plus développée d’Europe dans ce domaine. Celui de Rennes a ouvert il y a deux ans rue Jean Guéhenno. « On est désormais à l’international même avec trois bars au Québec », reprend Nicolas Aubry. Pour ce gérant du Meltdown, le bar gaming se gère surtout en fonction de sa communauté. « Nous proposons les mêmes jeux, les mêmes tournois, les mêmes consoles. Ce qui change c’est l’espace qu’il y a et l’ambiance que l’on propose dans chacun des bars ». Ce n’est nullement une question de franchise, malgré la taille de celle-ci : « C’est le bar qui gère son ambiance et non la franchise qui dirige ». D’ailleurs, il assure que « les 3/4 des gens qui viennent ne connaissent la marque que lorsqu’ils en voient d’autres dans d’autres villes ».

BARCRAFT
Photo Checkpoint Rennes

Aujourd’hui, malgré le succès grandissant du Meltdown et du WarpZone, les deux bars doivent faire avec de la concurrence. Le Checkpoint s’est installé le 19 juin après une campagne de crownfunding remportée avec succès. « On est très surpris du lancement. On a eu beaucoup plus de monde que nous le pensions et nous avons déjà nos habitués », s’étonne Alexandre nouveau gérant du bar. Lui et sa compagne ont mis du temps avant de se lancer. « Au départ on voulait faire un bar à bières. Mais finalement on a voulu allier notre passion des jeux vidéo pour finalement ouvrir un bar gaming ». Alexandre est bien conscient du boom de ses bars, mais aussi de la concurrence déjà installée. « Je pense que c’est le moment. Il y a une telle population à Rennes qu’il y a de la place pour trois bars. Dans 5/10 ans il y en aura de plus en plus et peut-être plus assez de possibilités pour tout le monde » avance-t-il.

gaming
Photo Checkpoint Rennes

Le Checkpoint se situe davantage dans la découverte des jeux vidéos sans oublier le brin de nostalgie ressentie pour chaque jeu rétro. Alexandre voulait un bar plus convivial et plus familial que les deux autres : « Quand nous accueillons des familles, c’est comme une victoire pour nous. Ce qui ne nous empêche pas d’organiser des tournois ».

Mais pour Nicolas, il n’est pas question de try hard, à savoir de la haute compétition dans des gros tournois. « Le problème avec le try hard c’est que les gens consomment moins. On reste un bar avant tout, car cela reste quand même beaucoup de financements ». Alors un nouveau bar gaming, bonne ou mauvaise idée ? « C’est super, car cela prouve qu’il y a une vraie communauté à Rennes et ça va faire parler de nous trois comme ça. Mais il n’en faudrait pas plus », explique le gérant du Meltdown.

MANETTES CONSOLELe WarpZone, se situe à mi-chemin ce try hard et la découverte. « On a des ordinateurs avec parfois de gros tournois, mais ça m’est arrivé aussi d’apprendre aux gens comment se servir d’un clavier », se souvient Julien. Il organise aussi des soirées années 80 par exemple pour ne pas oublier qu’initialement c’est un bar. Finalement dans ces lieux, chacun trouvera la manette adaptée à son type de jeu. « Plus il y a d’ouvertures mieux c’est. Ça fait plus de partenaires pour des parties », plaisante Julien.

Les bars gaming et e-sports à Rennes : le Warpzone, le Checkpoint Bar et le Meltdown.

Warpzone 

92, mail François Mitterrand
35000 Rennes
06 60 66 33 10

Lundi au vendredi : 17h – 1h
Samedi : 15h – 2h
Dimanche : 15h – 22h

Checkpoint Bar

27 rue Legraverend
35000 Rennes
09 86 34 09 19

Mardi au vendredi : 17h – 1h
Samedi 17:00 – 01:00
Dimanche 15:00 – 00:00

Meltdown Rennes

47 Rue Jean Guéhenno
35700 Rennes
06 48 37 16 90

Mardi au vendredi : 17h – 1h
Samedi & dimanche : 14h – 1h

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom