Après deux EP remarqués sortis respectivement en 2013 et 2014, les talentueux  bretons  de Bantam Lyons ont annoncé via un teaser que leur troisième enregistrement serait parmi nous le 16 octobre 2015. L’occasion de parler d’un groupe beaucoup moins secondaire que son homonyme chez James Joyce.

 

Tout commence, tout s’emballe et résonne  lorsque Loïc et Maellan, deux amis du lycée (comme c’est original) se retrouvent pour écrire la musique d’un court métrage. Ces deux là, emballés,  décident de continuer ensemble l’aventure musicale  et embauchent Nicolas et Sam (qui officient aussi chez les rennais de  Baston).

Les 4 brestois d’origine se sont ensuite exilés à Nantes dans le but de suivre le seul travailleur du groupe. De leur place forte ligérienne les bretons répètent et enregistrent leur musique aérienne. Un premier EP voit le jour assez rapidement et quelques dates suivent, dont un passage l’année dernière aux Transmusicales, premier gros coup de projecteur sur Bantam Lyons. Leur son ne laisse évidemment pas de glace, le groupe est un habitué des critiques dithyrambiques chaque fois qu’un article leur est consacré. Il n’est pourtant pas simple de décrire leur musique, eux-mêmes peinent à donner leurs influences.

Leurs morceaux sont un mélange d’horizons diverses et variés, entre magnétisme post-punk à la Joy Division, doux et lancinant, mur sonique inspiré des frères Reid (The Jesus and Maty Chain) et de My Bloody Valentine ; on sent aussi que les Bantam Lyons ont écouté Mogwai (et ils ne s’en cachent pas). La (très belle) voix de Loïc est envoûtante et mystérieuse, elle oscille entre ténèbres et lumière, l’expérience peut être troublante.

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, il est bien compliqué de coller aux mélopées de ces bretons une étiquette musicale, on résumera donc ainsi: une pop légèrement noisy, une énergie rock évidente et une sombre douceur qui fait oublier les lois de l’apesanteur. Le meilleur moyen de vous faire une opinion reste encore d’écouter les 2 premiers EP disponibles. En attendant évidemment le 16 octobre pour de nouvelles compositions.

Ambitieux et décidés à percer, il est fort probable que vous entendiez le nom sous peu résonner le nom peu commun de Bantam Lyons ; et c’est tout le mal que nous leur souhaitons.

https://bantamlyons.bandcamp.com/

https://www.facebook.com/BantamLyons

Laisser un commentaire