itamarLes aventures d’Itamar, ce sont six petites aventures courtes et malicieuses, à la fois poétiques et fantastiques, écrites dans les années 80 et enfin réunies dans un recueil. Elles mettent en scène un petit garçon rouquin, curieux et futé, qui n’a pas sa langue dans sa poche. Face à lui, un père omniprésent qui n’hésite pas à accompagner son fils dans un monde imaginaire dont il a besoin. Pourquoi ?

itamar
Les aventures d’Itamar

 Car, si Itamar est courageux, il connait notamment une peur : celle des lapins. Or, il va sans le savoir rencontrer un quadrupède, lequel n’a peur de rien sauf… des petits garçons. Mais nos deux protagonistes vont pourtant devenir des amis. En outre, Itamar fait toutes les nuits le même cauchemar. Alors, son père l’aide à construire un piège pour capturer le monstre, triste et bleu, qui vient le déranger. Et puis, Itamar après être revenu d’un voyage dans un… tableau, s’être transformé… en lettre ambulante, éprouver les pouvoirs d’un chapeau de magicien et marcher sur quelques murs va prendre un bon bain pour se réconforter. C’est l’occasion pour son père et lui de discuter de ce que maman peut bien avoir dans son ventre qui grossit jour après jour.

Au travers de ces aventures à la fois extraordinaires et légères, c’est bien la relation de tendresse extrême entre les deux personnages qui enchante. La plongée dans l’enfance est réussie. La poésie se fait langage de joie. Le bonheur d’être père est palpable. Six histoires d’une infinie tendresse pour explorer le monde de l’enfance. Et son clivage nécessaire : comment apprendre à distinguer la réalité de la fiction.

David Norgeot

 Les aventures d’Itamar : 6 histoires à lire, David Grossman, Charlotte des Ligneris, Emmanuel Moses, Jeunesse à partir de 6 ans, Seuil Jeunesse, 25 avril 2013, 13.50 €

 

 

David Grossman, né à Jérusalem en 1954, est l’auteur réputé de huit romans abondamment primés, dont Une femme fuyant l’annonce (Seuil), couronné par le prix Médicis étranger 2011. Il est aussi l’essayiste engagé de trois ouvrages qui ont ébranlé l’opinion israélienne et internationale. En 2010, il a reçu en Allemagne le prix de la Paix des libraires allemands. David Grossman est officier de l’ordre des Arts et des Lettres.

Un commentaire

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom