Ava ou l’application d’accessibilité la plus innovante du moment. Conçue par un ingénieur français expatrié outre-Atlantique, Thibault Duchemin, Ava s’emploie à sous-titrer les conversations afin de permettre une accessibilité totale aux sourds et malentendants. Un carton aux États-Unis depuis novembre 2016 et un lancement officiel en France au début du mois prochain !

AVA APPLICATION SOURDSLa petite équipe de l’application mobile Ava, selon ses propres termes, « croit en l’accessibilité totale ». C’est-à-dire ? Tout simplement, donner aux sourds et malentendants la possibilité de suivre une conversation avec des personnes entendantes. Son créateur, le français Thibault Duchemin, a grandi dans une famille de personnes sourdes. Ce jeune ingénieur remarqué, spécialiste de l’intelligence artificielle, a fait notamment des études à l’université Berkeley. C’est du reste aux États-Unis, en novembre, que sort en premier lieu l’application Ava. Elle compterait aujourd’hui environ 50 000 utilisateurs outre-Atlantique. Pas étonnant pour une application qui, non seulement revendique des valeurs positives, mais se donne en plus les moyens technologiques de les réaliser.

L’application Ava est simple : grâce au microphone intégré au smartphone, les conversations orales sont captées puis écrites. Un code couleur distingue les différents acteurs de la conversation. La personne sourde ou malentendante peut ainsi lire les messages écrits. Et à son tour, participer à la conversation en écrivant. L’application prévoit aussi de diffuser oralement le message écrit de la personne sourde ou malentendante. En outre, l’application dispose d’un système intelligent. Plus la technologie entend la voix d’une personne, plus elle la retranscrit exactement. Qui plus est, les conversations restent en mémoire un certain temps.

AVA APPLICATION SOURDS

Disponible sur IOS et Android, Ava n’est malheureusement pas gratuite. Au-delà d’une limite de 5 heures offertes, l’abonnement mensuel et illimité se chiffre à 29, 99€. Une application assez chère au regard des tarifs du marché de reconnaissance vocale. Même si Ava offre des possibilités impressionnantes. De fait, l’application est utilisable dans un cadre privé, mais aussi en milieu professionnel, voire dans des contextes médicaux ou alimentaires. Bien entendu, on pourrait arguer que la langue des signes est une langue propre, autonome et qu’il ne faudrait en aucun cas l’étouffer au profit de l’écrit ou de la pure transcription. Inversement, il est certain qu’Ava offre la concrétisation d’une conversation autrement impossible. Du moins le plus souvent.

Consulter le site internet de l’application mobile Ava

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom