L’Eglise catholique autrichienne serait-elle au bord du schisme ? Un appel à la désobéissance – Die Pfarre Initiative – a été lancé par 329 prêtres (environ 10% du l’ensemble autrichien). Leurs exigences : le mariage des prêtres, l’ordination des femmes et des divorcés remariés, l’intercommunion avec les chrétiens non-romains (en particulier protestants) et le renforcement du rôle des laïques dans la direction des paroisses.

Cet appel à réforme s’est heurté sans attendre à l’opposition la plus ferme de l’archevêque de Vienne, Mgr Christoph Schönborn. Les réformateurs sont sommés de renoncer à leurs demandes dans les jours qui viennent sous peine de sanctions. Reste que l’anathème de plusieurs centaines de prêtres entraînerait une crise majeure dans le pays. Au demeurant, le chef de file de la révolte, le père Helmut Schüller – vicaire général de Vienne, bras droit de Mgr Schönborn de 1995 à 1999, homme d’influence en Autriche, curé de paroisse à Vienne et aumônier universitaire – a clairement exprimé qu’il plierait pas. Il avance comme argument que les réformes demandées ne feraient qu’entériner des situations connues depuis des années. Selon un sondage diffusé cette semaine par l’institut Ökonsult, 76 % des sondés en Autriche soutiendraient le père Schüller.

Animula blandula vagula : Âme de diaphane intimité, hôtesse et compagne de mon corps, tu verses vers des lieux délavés, escarpés et dénudés, où ne résonnent tes jeux d’esprit…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom