Le Thabor est une nouvelle préoccupation de la municipalité rennaise qui entame de nombreux travaux. Un nouveau chantier pourrait voir le jour : la remise en eau des cascades.

Printemps oblige, le Thabor est le sujet d’actualité du jour. Preuve en est, Ouest-France commence à écrire quelques papiers sur notre jardin bien-aimé. Ce mardi 27 mars, une des journalistes du quotidien interrogeait le responsable du parc sur une question fondamentale : quelles sont les pelouses autorisées ? Comme nous le précisions dans un précédent article du 12 mars, le ventre végétal de Rennes n’en est pas largement pourvu au contraire de Maurepas qui laisse les promeneurs piétiner allègrement ses herbes. Mais n’ajoutons pas une couche au débat…Contentons-nous d’évoquer une affaire très sérieuse : les cascades.

Amis promeneurs, sachez-le, les élus et les spécialistes ès Thabor pensent les remettre en eau. Si, si, on vous l’assure, le projet est en cours d’études dans des grands bureaux, du côté de la mairie. D’après nos informations, le dispositif pourrait être remis en route incessamment sous peu. Exit les fuites qui empoisonnaient le système et les infiltrations d’eau dans le sous-sol rennais. Tout sera remis dans l’ordre dans les prochains mois. Du moins, souhaitons-le…

En revanche, pas de nouveau pour la grotte toute proche. « Rien n’est prévu, » confirme un jardinier. Dans ce haut lieu romantique, le « toit » de la grotte qui menace de s’effondrer nécessiterait un trop gros chantier pour espérer une réouverture au public. « Si ce n’est pas pour demain, alors j’attendrais, » chantait Marc Seberg, dans des temps plus anciens. On fera de même…

]Le chant des cygnes : À côté de la statue de Glenmor et non loin des cascades, une petite mare d’eau accueillait dans les temps jadis des cygnes et, dit-on, des messes noires. Pour ce dernier point, on n’en sait strictement rien. En revanche, l’endroit est laissé à l’abandon. Il serait tout bonnement impossible d’y remettre de l’eau. Trop de fuites encore dans le sous-sol…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom