SAINT-BRIEUC. ART ROCK ANIMALISE SON 36E FESTIVAL

Le festival Art Rock annonce pour sa 36e édition de belles émotions artistiques à vivre les 7, 8 et 9 juin prochain dans le centre-ville de Saint-Brieuc.

ART ROCK
Photo : Guénolé Tréhorel

Chaque année le centre historique briochain se transforme en de véritables scènes artistiques, rythmées par des concerts et des spectacles urbains. Après une édition 2018 haute en couleur dédiée à la danse, qui a rassemblée pas moins de 70 000 festivaliers, Art Rock part cette année à la rencontre d’artistes issus des quatre coins du monde. Le festival a convié plus de 200 artistes réunis dans 70 propositions, et invite son public à la férocité et à la bestialité autour de la thématique Animal[s].

3 jours d’une programmation éclectique et multiculturelle

Ce week-end de la Pentecôte devrait être placé sous le signe de la diversité animale, rien de tel pour faire rugir de plaisir les festivaliers.

ART ROCK

Dès le vendredi 7 juin, l’homme sera le premier à être représenté en animal politique dans le spectacle Fix Me du chorégraphe Alban Richard et du DJ producteur électro Arnaud Rebotini. Ce même jour, deux figures féminines, Camélia Jordana et son électro-pop chantée en arabe, anglais et français, puis Fatoumata Diawara vont honorer les musiques du monde. Le rappeur engagé Kery James sera lui aussi de la partie. Damon Albarn, connu avec les groupes mythiques Blur et Gorillaz, montera sur scène pour accompagner son supergroupe The Good, The Bad & The Queen. Pour terminer la soirée, Meute et ses fanfaristes allemands réviseront les tubes technos pour transformer la Grande Scène en véritable dancefloor.

ART ROCK

Samedi 8 juin, la folk mélodieuse de Charlie Winstron illuminera la ville. Il sera suivi du mythique groupe de rock écossais Primal Scream, tandis que Charlotte Gainsbourg fera sonner ses mélodies pop sur des productions électroniques avec un concert visuel et résolument moderne. L’électro de SebastiAn achèvera la soirée sur la Grande Scène en une fantastique serre tropicale.

ART ROCK

Dimanche 9 juin, c’est la chanteuse du groupe Lilly Wood & the Prick, Nili Hadida, à la voix volupteuse, qui ouvrira la dernière soirée du festival. Gringe, des Casseurs Flowters, figure majeure du rap français, nous emmènera dans son univers d’éternel rêveur. La charismatique Jeanne Added lui succèdera pour un show percussif, entre pop électronique et fièvre rythmique. Enfin, Angèle et Lomepal, les deux têtes d’affiches du festival, nouveaux représentants de la pop franco-belge, se chargeront de clôturer Art Rock en beauté.

La scène B en mode découverte

Chaque année, Art Rock promeur l’émergence artistique en convoquant de nouveaux noms prometteurs sur la scène B. Pour cette 36e édition, c’est au tour des nouvelles bêtes de scène Suzane et Voyou, des drôles d’oiseaux Johan Papaconstantino et Aloïse Sauvage et des rugissants félins du rap Loud et Jazzy Bazz de faire leur apparition. Le festival mettra une nouvelle fois à l’honneur les artistes régionaux en proposant un concert par soir sur la scène B. Buck, SBRBS et Skøpitone Siskø devront donc prouver à tout le monde que la Bretagne est bien une terre de rock.

cette année, Art Rock met en avant la scène régionale avec Buck, SBRBS et Skøpitone Siskø sur la scène B !

BUCK ART ROCK
Photo : Vincent Paulic

Le duo Buck sort son nouvel album ce 24 mai chez Beast Records. Sombre et martial, orageux et païen, le boogie patibulaire et oppressant de Buck provoque une fièvre froide, comme la dépouille de Joy Division égarée dans le bayou ou sur les rives du Delta. La chevauchée maléfique du voodoo gang empreinte les chemins de traverse arpentés par le Birthday Party ou le Grinderman de Nick Cave, le rockaboogie des Cramps ou le synth-blues de Suicide. Le duo basse-batterie s’enivre de claviers et de sax, les textes et la voix écorchés résonnent sous la lumière d’une lune inquiétante. Un Last Night Boogie ensorcelant !

SBRBS ART ROCK
Photo Guillaume Magré Guilberto

SBRBS sortira son 1er EP à la rentrée prochaine. Il y a quelque chose d’impertinent et de rude qui se dégage lorsque l’on traîne dans les quartiers résidentiels. Une atmosphère singulière que les trois musiciens de S B R B S ont naturellement assimilé. Ils construisent une musique à l’évidence pop mais aussi puissante que leurs références anglaises et américaines (Queens Of The Stone Age / Led Zeppelin / Band Of Skulls). Sans avoir la prétention des beaux quartiers, S B R B S ne prend que ce qui les intéresse dans ce labyrinthe musical actuel.

SKO ART ROCK
Photo : Vincent Paulic

Skøpitone Siskø a sorti son nouvel EP en novembre dernier lors de la tournée des Trans. Le reflet du Skøpitone nous hypnotise d’images fragiles et charmeuses quand Siskø nous embarque dans une virée nocturne éclairée d’une ardente torche. Mélodies pop lentes, hymnes cinématographiques ou indie-rock frénétique, Skøpitone Siskø ravive un feu sous la glace. Poursuivre les saisons, écouter le temps, sentir les couleurs… ces combinaisons aux sens larges redéfinissent une musique en trois dimensions. Un mélange pop, folk, indie-rock psychédélique et sonorités électro.

ART ROCK c’est 55 concerts, 3 expositions, des spectacles de danse, d’art de rue, des projections et le meilleur de la gastronomie costarmoricaine, plus de 170h de spectacles, 75 000 personnes attendues et un centre-ville en ébullition : le festival Art Rock s’apprête encore une fois à faire rugir Saint-Brieuc !

 

Site du festival

Page Facebook

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom