Que voit-on du monde et des gens quand on les voit du point de vue d’une caissière de grande surface ? Que sait-elle de nous en voyant ce que nous achetons, ce que nous disons, les questions que nous posons ? Le passage en caisse est en réalité un moment très particulier. À tort, nous pensons que tout est neutre dans cette opération et nous ne nous surveillons pas. La caissière est pour nous un regard aveugle, à la limite elle est elle-même une machine. Nous nous montrons donc comme nous sommes. Et lorsque la caissière s’appelle Anna Sam, qu’elle est titulaire d’une licence de lettres et qu’elle n’a pas les yeux dans la poche de sa blouse, elle saisit sur le vif nos petits mensonges, nos petites lâchetés, nos habitudes plus ou moins bizarres, et elle en fait un livre qui ne ressemble à aucun autre.

 

Vous ne regarderez plus jamais la caissière de votre supermarché de la même manière ! Après des fous rires, des indignations et beaucoup de compassion, ce livre nous met face à un métier difficile et dévalorisé.

L’hôte(sse) de caisse est une personne. Si, si ; je vous assure ! Voilà en gros le message que souhaite faire passer Anna Sam dans ce livre. Une personne douée d’intelligence en plus.

Au travers de nombreuses anecdotes et situations cocasses, l’auteur nous raconte la vie d’une caissière (hôtesse de caisse, pardon !) et de ses nombreux déboires avec les clients et la direction. Avec un humour détonnant, un style d’écriture excellent, un pan de la société de consommation se révèle au lecteur. Et là, on ne peut pas s’empêcher de repenser à la dernière fois que l’on a fait nos courses : a-t-on été agréable avec la caissière ? Que lui a-t-on dit ? Bref, assurément, on pensera à ce livre pour la prochaine fois.

L’intérêt de ce livre est qu’il est universel : il parlera autant à la personne qui a exercé ou exerce ce métier qu’au client habituel des supermarchés. Il marchera autant en France que dans tous les pays où la société de consommation fait rage. Il fera rire, mais il culpabilisera peut-être aussi certains clients imbuvables qui se reconnaîtront facilement.

[stextbox id= »info » color= »000099″ bgcolor= »66ff00″]Stock, mars 2008, 190 p., 15,50€. À savoir, ce livre est né d’un blog. L’ouvrage a été adapté en un film qui en perd la substance. [/stextbox]

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom