À la frontière entre la Louisiane et le Mississippi, deux frères entreprennent un voyage difficile pour honorer la dernière volonté de leur mère.

 Une ballade nerveuse et bucolique, c’est ce que propose Alistair Griffin avec cette œuvre aussi singulière que  talentueuse. Dés la séquence d’ouverture le spectateur ressent un souffle particulièrement porteur. C’est radical, profond et nerveux. Observer deux frères se partager le corps de leur mère défunte a quelque chose de… chevaleresque.

Un film qui conjugue conte existentiel et initiation philosophique à travers une palette de couleurs métaphysiques. Dommage qu’une trop grande sophistication du traitement le desserve, même si elle réjouira les artys.

[stextbox id= »info » color= »ffff00″ bgcolor= »000099″]Réalisé par Alistair Banks Griffin avec Brady Corbet, David Call, Karen Young, 14 décembre 2011 (1h 18)[/stextbox]

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom