mer 25 mai 2022

ALDOUS : LA MARQUE DU MONDE ÉCORESPONSABLE DE MÉLANIE

Aldous, marque de vêtements écoresponsables, est née de l’esprit créatif de Mélanie, 28 ans, en 2020. Chaque vêtement, oversize et mixte, est conçu en série limitée à partir de matières chinées auprès de l’entourage de cette créatrice.

Derrière la marque de vêtements Aldous, créée en 2020, se cache Mélanie, 28 ans, diplômée d’un master en développement et industrialisation du vêtement, à l’École La Fabrique à Paris. La jeune femme s’est ensuite formée au métier de la production et de la confection de vêtements dans le luxe grâce à une année d’immersion dans un atelier à Fougères. À cela s’ajoute une expérience acquise chez Roseanna, maison de création. Au cours de ces années, elle apprend la métier de coordinatrice collection et production, et la chaîne opératoire d’un vêtement, jusqu’aux moindres détails et finitions comme le choix des boutons. Elle sort enrichie de ses expériences et décide de se lancer dans l’aventure de créatrice indépendante.

aldous rennes
© DR

De retour à Rennes pendant la période de la covid, la création d’Aldous, en 2020, n’est que la partie émergée d’un plus grand projet, la création d’un atelier de production. Aldous, nommée ainsi en référence à Aldous Huxley, auteur du livre Le meilleur des mondes, se veut une marque responsable et respectueuse de l’environnement. Cette adepte des friperies base en effet sa fabrication sur le réemploi afin d’éviter l’achat de nouvelles matières, déjà très présentes sur le marché, que ce soit de la seconde vie et du neuf. Après tout pourquoi d’anciennes chemises de nuit démodées ou robes tâchées ne pourraient-elles pas devenir un pyjama d’été pour les femmes ou un caleçon pour les hommes ?

aldous rennes
© DR

Consciente que le gaspillage de matières est malheureusement coutume courante dans l’industrie du luxe, la créatrice se fait un point d’honneur à utiliser ce qui existe déjà afin que chaque vêtement soit conçu dans des tissus chinés. Et dans cette quête du recyclage et de réemploi, Mélanie s’est tournée vers son entourage. Son école lui a par exemple fait don de tissus dont elle n’avait plus l’utilité et de ce don est née sa première série de chemises. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle propose seulement des pièces uniques ou en éditions très limitées selon la quantité de matières récoltée. Le Secours Catholique lui a également fourni de la matière, rideaux et autres tissus non vendus en boutique.

Oversizes et mixtes, ses créations sont fabriquées en une ou deux tailles seulement. Cependant, la largeur des vêtements permet aux hommes et aux femmes, faisant du 34 au 44, de les porter des différentes manières, plus ou moins ajustées. Le pyjama ou short d’été pour les femmes devient ainsi un caleçon pour l’homme. Cette double fonction du vêtement fait la force de la marque 100% made in Rennes. Et qui plus est, à sa manière, ne peut-on pas dire qu’elle fait tomber les barrières des vêtements genrés ?

Travaillant actuellement seule, Mélanie ne peut à l’heure actuelle proposer une multitude de pièces, mais n’est pas contre s’associer avec une autre personne pour justement développer la marque. Y aurait-il des couturiers ou couturières dans le lectorat ?

Un e-shop est actuellement en cours de création sur le site Internet d’Aldous, mais vous pouvez retrouver dès à présent toutes ses pièces et suivre son actualité sur son compte Instagram !

Pour plus de renseignements, contacter la créatrice par mail sur contact@aldous.fr ou sur son compte Instagram, en message privé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
couvert
15.9 ° C
16 °
14.8 °
72 %
4.1kmh
100 %
mer
16 °
jeu
21 °
ven
21 °
sam
20 °
dim
18 °

Aldous, marque de vêtements écoresponsables, est née de l'esprit créatif de Mélanie, 28 ans, en 2020. Chaque vêtement, oversize et mixte, est conçu en série limitée à partir de matières chinées auprès de l'entourage de cette créatrice.

Derrière la marque de vêtements Aldous, créée en 2020, se cache Mélanie, 28 ans, diplômée d’un master en développement et industrialisation du vêtement, à l’École La Fabrique à Paris. La jeune femme s'est ensuite formée au métier de la production et de la confection de vêtements dans le luxe grâce à une année d’immersion dans un atelier à Fougères. À cela s'ajoute une expérience acquise chez Roseanna, maison de création. Au cours de ces années, elle apprend la métier de coordinatrice collection et production, et la chaîne opératoire d'un vêtement, jusqu'aux moindres détails et finitions comme le choix des boutons. Elle sort enrichie de ses expériences et décide de se lancer dans l'aventure de créatrice indépendante.

aldous rennes
© DR

De retour à Rennes pendant la période de la covid, la création d’Aldous, en 2020, n'est que la partie émergée d’un plus grand projet, la création d'un atelier de production. Aldous, nommée ainsi en référence à Aldous Huxley, auteur du livre Le meilleur des mondes, se veut une marque responsable et respectueuse de l'environnement. Cette adepte des friperies base en effet sa fabrication sur le réemploi afin d'éviter l'achat de nouvelles matières, déjà très présentes sur le marché, que ce soit de la seconde vie et du neuf. Après tout pourquoi d'anciennes chemises de nuit démodées ou robes tâchées ne pourraient-elles pas devenir un pyjama d'été pour les femmes ou un caleçon pour les hommes ?

aldous rennes
© DR

Consciente que le gaspillage de matières est malheureusement coutume courante dans l'industrie du luxe, la créatrice se fait un point d'honneur à utiliser ce qui existe déjà afin que chaque vêtement soit conçu dans des tissus chinés. Et dans cette quête du recyclage et de réemploi, Mélanie s'est tournée vers son entourage. Son école lui a par exemple fait don de tissus dont elle n'avait plus l'utilité et de ce don est née sa première série de chemises. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle propose seulement des pièces uniques ou en éditions très limitées selon la quantité de matières récoltée. Le Secours Catholique lui a également fourni de la matière, rideaux et autres tissus non vendus en boutique.

Oversizes et mixtes, ses créations sont fabriquées en une ou deux tailles seulement. Cependant, la largeur des vêtements permet aux hommes et aux femmes, faisant du 34 au 44, de les porter des différentes manières, plus ou moins ajustées. Le pyjama ou short d'été pour les femmes devient ainsi un caleçon pour l'homme. Cette double fonction du vêtement fait la force de la marque 100% made in Rennes. Et qui plus est, à sa manière, ne peut-on pas dire qu'elle fait tomber les barrières des vêtements genrés ?

Travaillant actuellement seule, Mélanie ne peut à l'heure actuelle proposer une multitude de pièces, mais n'est pas contre s'associer avec une autre personne pour justement développer la marque. Y aurait-il des couturiers ou couturières dans le lectorat ?

Un e-shop est actuellement en cours de création sur le site Internet d'Aldous, mais vous pouvez retrouver dès à présent toutes ses pièces et suivre son actualité sur son compte Instagram !

Pour plus de renseignements, contacter la créatrice par mail sur contact@aldous.fr ou sur son compte Instagram, en message privé.