sam 18 septembre 2021

AIX-EN-PROVENCE. PHARAON, OSIRIS ET LA MOMIE AU MUSÉE GRANET

La civilisation pharaonique est celle qui compte certainement le plus grand nombre d’admirateurs. Elle questionne, fascine, éblouit par la richesse de ses trésors. Jusqu’au 26 septembre 2021, le musée Granet propose une exposition sur l’art de l’Égypte ancienne. Pharaon, Osiris et la momie nous plonge dans le fonds égyptien du musée, complété par des prêts exceptionnels du musée du Louvre et de nombreux musées de la région et d’Europe, afin de mieux comprendre sa collection.


L’Égypte. Ses momies, ses dieux et ses pyramides n’ont de cesse de déchaîner les passions, et ce depuis le Moyen Âge avec l’importation des premières momies. Les expositions ayant pour thème l’Égypte ancienne sont de celles qui rassemblent le plus grand nombre de visiteurs, et le public le plus large. Cette fascination traverse les âges.

Ce que l’on appelle communément l’égyptomanie s’est enracinée à la fin du XVIIIe siècle, période qui a un regain d’intérêt européen à cette période, notamment avec les ouvrages Voyage en Égypte et en Syrie (1787) et des Ruines, ou Méditations sur les révolutions des empires (1791) du philosophe et orientaliste français Volney, et la campagne de Bonaparte (1798 à 1801). Elle est cependant présente dès le XVIe siècle.

Des milliers de livres ont été édités, des centaines études ont été menées au gré des découvertes archéologiques afin de mieux comprendre la civilisation et percer ses mystères. Combien d’enfants ont un jour eu envie de devenir égyptologue ?

Et aujourd’hui encore, le pays compte de nombreuses campagnes de fouilles. La Covid-19 ayant drastiquement réduit l’activité, on en comptait sept au mois de mars 2021, mais plus d’une cinquantaine d’équipes étrangères travaillaient sur le sol égyptien avant la pandémie, selon le Dr. Mostafa Waziri, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités, au ministère du Tourisme et des Antiquités égyptiennes.*

Les plus récentes découvertes permettent de confirmer ou préciser certains points de l’histoire de la société de l’Égypte antique. Telles les nouvelles merveilles trouvées sur le site de Saqqara, vaste nécropole de la région de Memphis, capitale pharaonique de l’Ancien Empire (sud du Caire), en début d’année 2021. De nombreux trésors, plus d’une cinquantaine de sarcophages ainsi que le temple funéraire de la reine Naert, épouse du roi Téti (premier pharaon de la VIe dynastie de l’Ancien empire) ont en effet été découverts. Ces vestiges d’une valeur inestimable permettront notamment d’en apprendre plus sur l’histoire de Saqqara pendant le Nouvel Empire (source).

egypte aix-en-provence
Carte de l’Egypte

Dans le sud de la France, non loin de la méditerranée, le musée Granet possède l’une des plus grandes collections d’art égyptien ancien. 25 ans après la première exposition qui lui avait été consacré, deux ans avant le bicentenaire de la découverte des hiéroglyphes par Jean-François Champollion, l’exposition présente l’intégralité du fonds égyptien ancien du musée Granet, soit « 200 pièces de très grande qualité », complétées par des prêts exceptionnels du musée du Louvre et du British Museum. En cherchant à toucher un public très large, Pharaon, Osiris et la momie propose de mieux comprendre la collection du musée, dont certaines pièces sont aussi importantes que celles des deux musées précédemment cités.

Les cimaises aux couleurs de l’Egypte mettent en valeur les œuvres majeures tels que deux bas-reliefs contemporains de la grande pyramide de Khéops, plusieurs stèles de premier ordre, et un sarcophage et sa momie. Des vitrines de sculptures et d’amulettes funéraires des différentes époques de la civilisation pharaonique, multimillénaire, accompagnent l’extraordinaire momie de varan du Nil, d’époque ptolémaïque. Pour la première fois, la tomographie – vue en coupe de l’objet – de cette curiosité, rareté dans l’histoire de l’Égypte ancienne, permet de connaître les étapes de l’embaumement par les égyptiens et d’en percer les secrets. Attardez-vous également devant le Livre des morts, papyrus funéraire de 18 mètres de long, véritable plongée dans l’univers étrange et attractif de la pensée funéraire pharaonique.

Et comment passer à côté de cette impressionnante statue royale de 2 mètres, en granit rose, de la lignée des Ramessides (1292 – 1070 av. JC) ? L’objet monumental, petite (grande) protégée du Louvre qui sort rarement d’entre ses murs, « montre tous les attributs de la royauté égyptienne et constitue à elle seule une véritable leçon d’égyptologie », lit-on sur le communiqué de presse.


L’exposition continue au premier étage où des dispositifs numériques sont mis à disposition, « dans un esprit plus pédagogique, ludique et de vulgarisation ». Une vidéo et des textes abordent le thème sacré de la vie après la mort dans l’Egypte ancienne. La présentation de fac-similés de papyrus de l’aixois Sallier, « consulté en son temps par Champollion », revient sur l’incroyable aventure du déchiffrage des hiéroglyphes, par Jean-François Champollion en 1822. « La présentation des restaurations d’objets parfois spectaculaires de la collection égyptienne du musée Granet, comme l’Osiris en bronze, accessible au malvoyant, mais aussi de la momie du varan du Nil, pièce exceptionnelle, est présentée en 3D. »

Pour les amateurs de jeux vidéos, le parcours se termine par des consoles du jeu « Discovery tour Assassin’s creed » édité par Ubisoft, véritable immersion graphique dans le monde de l’Égypte antique

Jusqu’au 26 septembre 2021, Pharaon, Osiris et la momie, musée Granet.

Commissariat : Christophe Barbotin, conservateur général du patrimoine au département des Antiquités égyptiennes du Louvre et Bruno Ely, conservateur en chef du musée Granet.

* Magazine Archeologia, numéro 596, mars 2021.

*

CONFORMÉMENT AUX ANNONCES DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, DANS LE BUT DE RÉDUIRE LA TRANSMISSION DE LA COVID 19, LA PRÉSENTATION D’UN CERTIFICAT SANITAIRE SERA NÉCESSAIRE POUR ACCÉDER AU MUSÉE GRANET À PARTIR DU 21 JUILLET 2021.

Musée Granet
Place Saint Jean de Malte
13100 Aix-en-Provence
Accès PMR : 18 Roux-Alphéran

Tél. : + 33 (0)4 42 52 88 32

HORAIRES

Jusqu’au 26 septembre inclus
Musée ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h.

À partir du 28 septembre
Musée ouvert du mardi au dimanche de 12h à 18h. (sauf 4 juillet : ouv. à 12h).

Fermeture hebdomadaire le lundi.
Fermetures annuelles les 25 décembre, 1er janvier et 1er mai.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -