Dans notre vie, nous rencontrons des musiques qui nous touchent profondément.  Elles sont à la fois le fruit du hasard d’une rencontre entre un état d’esprit, des notes de musiques, des paroles et un peu plus. Il suffit parfois d’un rien pour rater ces instants magiques. Voilà ce qui nous fait parler de cet Aventine de la danoise Agnes Obel.

Agnes Obel, aventine

Musicienne autant que compositrice et chanteuse, Agnes Obel a suivi une formation classique tout en étant attirée par la musique folk et pop. Aventine est son deuxième album. Un moment de délice et de pureté. les notes de pianos d’Agnes Obel s’allient avec les rythmiques de violons, percussions étouffées, guitare et,surtout, le son profond et grave de la violoncelliste Anna Müller. Le temps semble s’arrêter, le temps de laisser s’installer la voix atmosphérique d’Agnes Orbel. Et encore ses instrumentaux épurés et répétifs, tout en variation de thèmes. Les notes de piano résonnent dans les aigus tandis que le violoncelle répond gravement aux silences. Silences rompus par quelques arpèges de cordes ou de xylophones.

Agnes Obel, aventine

Agnes Obel se dit inspirée par Joni Mitchell et Erik Satie, mais ne s’embarrasse pas pour autant de frontières musicales. Elle utilise à la fois des inspirations classiques, celtiques, nordiques autant que pop et folk. De tels moments de grâce sont rares. Ils en appellent d’autres comme l’écoute de la voix de Lisa Gerrard (Dead Can Dance),   pourtant éloignée de celle d’Agnes Obel, dans Duality ou bien encore celle de lafrançaise Cécile Corbel. Il y a, dans cette recherche, de pureté musicale et d’épure, un parallèle à faire avec le travail qu’avait produit Steven Wilson sur le Hindsight Agnes Obel, aventined’Anathema. En effet, ces albums laissent des marques profondes dans la mémoire et produisent une distorsion du temps qu’il est difficile de comprendre. Ce hasard d’une rencontre, Unidivers vous souhaite ardemment de le retrouver à votre tour avec cet album et, pourquoi pas, de nous en faire partager vos impressions qui ont souvent un rapport profond avec notre sensibilité.

Agnes Obel Aventine, Pias France, 30 septembre 2013, 14€

*

Agnes Obel Aventine : Epure de la répétition des hasards

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom