La façade du 18 Quai – situé à Rennes au… 18, quai Duguay Trouin – cache en son sein un espace unique en province. À la fois agence BNP Paribas Banque de Bretagne et lieu de programmation culturelle et d’expositions artistiques. Carole Corfmat, qui coordonne et organise les événements de cet espace original, nous présente ce projet en plein développement.

 

bnp paribas rennesHormis le logo à l’accueil, rien ne laisse imaginer aux passants qu’il s’agit de l’entrée d’une banque. D’autant plus qu’à l’intérieur, des portes vitrées rendent l’espace fluide et spacieux. Au centre, une verrière diffuse une luminosité embellie par le ciel breton et des couleurs harmonieuses donnent naissance à une ambiance cosy. De-ci de-là, des canapés dans l’espace lounge s’offrent aux clients, tout comme les magazines, des iPad et… une exposition. Une exposition artistique. Voilà une rencontre inhabituelle. De fait, le concept du 18 Quai casse les codes des banques classiques en s’ouvrant au milieu culturel. À la pointe des évolutions du design et de l’immobilier, l’enseigne BNP Paribas-Banque de Bretagne a déjà accueilli des milliers de Rennais, clients ou non, mais aussi des visites scolaires et universitaires, notamment l’18 quai expositionsÉcole d’architecture ou, encore, le BTS Management des unités commerciales qui travaille notamment autour de l’évolution des concepts bancaires. Présentation en détail du 18 Quai par Carole Corfmat.

– Le 18 Quai est né à la suite de la fusion entre BNP Paribas et l’enseigne Banque de Bretagne, c’est bien cela ?

Carole Corfmat
Carole Corfmat

Carole Corfmat : De fait, cette fusion a abouti en juin 2012. Dans tous les départements bretons, la double enseigne s’intitule désormais BNP Paribas-Banque de Bretagne. Elle permet un meilleur maillage des agences et le renforcement de la marque BNP dans la région.

– Et comment  le projet du 18 Quai est-il né ? L’idée d’un tel espace était-elle présente dès l’origine ?

Carole Corfmat : Bien vite a germé la création de ce qu’on appelle souvent un concept store. Mais, en réalité, nous voulions quelque chose d’un peu différent pour le 18 Quai, car il existe déjà un concept store à Paris, le 2 Opéra, qui s’est ouvert à la fin 2010. C’est Christian Desriac, directeur départemental qui chapotait les départements d’Ille-et-Vilaine et Côtes d’Armor, qui en a eu l’idée. Avec la fusion, il s’est rendu compte que quatre agences se trouvaient à proximité les unes des autres dans le périmètre assez restreint de l’hyper-centre. Au 18, quai Duguay Trouin se trouvait l’agence principale de la Banque de Bretagne et le siège social. Place des lices résidait l’agence principale de BNP Paribas, avec la direction départementale au-dessus. En plus, une agence Banque de Bretagne résidait place de la Mairie ; la place du Champ Jacquet abritait une banque BNP Paribas. Bref, la question était : comment fusionner l’ensemble pour recréer un espace avec des volumes intéressants, modernes, innovants, orientés nouvelles technologies et qui réalise la fusion entre les deux groupes ?

bnp paribas bretagneL’agence du 18 quai Duguay Trouin avait besoin d’être rénovée. C’était l’occasion de la repenser de fond en comble. Cette recherche de modernité s’est traduite alors par des transformations fortes. Par exemple, sous la verrière où se déploie désormais l’espace lounge se trouvaient des bureaux. Avec la rénovation, on a joué avec la transparence et la luminosité qu’elle apporte naturellement au lieu. La volonté de créer un projet local était aussi une ligne forte. Le cabinet d’architectes et les artisans qui ont œuvré à sa conception étaient originaires du bassin rennais. Le projet a abouti : en avril 2013, l’espace a fermé durant trois mois pour réouvrir le 27 août 2013. L’inauguration a eu lieu le 19 septembre, en présence de Baudouin Prot, à l’époque PDG.

– Mais quels sont les objectifs de ce concept ?

Carole Corfmat : Créer un espace convivial et chaleureux qui favorise les rencontres et les synergies. Il faut dire qu’avec l’essor d’internet, les clients sont de moins en moins nombreux à se déplacer en agence. Notre objectif est triple : renforcer les reations avec notre clientèle, entrer en relation avec de nouveaux clients ou partenaires, susciter l’envie de rejoindre notre enseigne. Dans ce cadre, il s’agit de faire connaître l’espace au gré de dbanque bnp rennesifférentes manifestations. Pour le moment, la communication s’est beaucoup opérée en interne, à destination de nos clients. Mais, un carton présent dans l’agence propose à toutes les personnes intéressées de laisser leurs coordonnées en faisant part de leurs centres d’intérêt. Cela nous conduit en continu à affiner la compréhension de leurs attentes et proposer ainsi des sujets adaptés.

: Quels sont les services que vous proposez ?

Carole Corfmat : Nous organisons différents événements. Notamment des conférences relatives à la thématique bancaire qui est notre corps de métier. Ce sont des conférences informatives où nous faisons appel à des intervenants spécialisés dans différentes thématiques : l’immobilier, le conseil en art, les marchés financiers, etc. Sont invités des clients particuliers aussi bien queprofessionnels, associatifs, entrepreneurs, porteurs de projets… Ces réunions ont l’avantage d’inscrire la relation avec nos clients actuels ou futurs dans un contexte différent. Ce qui génère souvent beaucoup d’intérêt et de questions.

Qui plus est, l’espace du 18 est également mis à disposition des clients et partenaires afin d’organiser leurs propres événements. Ainsi l’un d’eux qui souhaitent faire un lancement de produit, une réunion commerciale ou une présentation à la presse d’un festival dispose de expo rennesl’espace à titre gracieux. Comme le lieu est assez grand, il peut s’adapter à la demande – que ce soit pour une conférence, une soirée cocktail ou autre. Grâce au bouche à oreille, ce service que nous rendons est aujourd’hui fort prisé. Par exemple, l’Open de Tennis de Rennes, dont BNP est partenaire officiel, organise ses conférences de presse ici. Tout comme le festival Travelling et plusieurs autres.

Enfin, il faut noter que le lieu est rapidement devenu un espace d’exposition. Dès l’ouverture, des reprographies de peintures de Mathurin Méheut ont été exposées [la fondation BNP Paribas-Banque de Bretagne soutient plusieurs projets, notamment celui de la restauration des œuvres de l’artiste breton]. Dans la continuité, il s’est imposé comme une évidence que le 18 Quai était destiné à exposer régulièrement des artistes. Et, depuis un an et demi, je reçois régulièrement des sollicitations en provenance d’artistes amateurs et professionnels.

– Comment sélectionnez-vous les artistes ?

Carole Corfmat : Au départ, les demandes étaient traitées les unes après les autres comme elles n’étaient pas nombreuses. Selon la proposition 18 quai culturedes artistes, l’espace alternait sculpture, photographie et peinture. Aujourd’hui, au regard de la demande croissante, on s’emploie plutôt à  associer chaque mois deux artistes dans une proposition double telle que sculpture-peinture ou sculpture-photographie. Tout l’espace y gagne en volume et en relief.

Il est utile de préciser que nous privilégions les artistes locaux afin de promouvoir les artistes rennais et bretons. En pratique, pour chaque exposition mensuelle, on échange avec l’artiste et arrêtons en commun une date de vernissage. C’est l’occasion d’inviter nos clients dans un contexte culturel et artistique. Comme dans une galerie, ces derniers ont la possibilité d’acquérir des œuvres qui sont en vente ; la banque ne prélève aucune commission – tout l’argent de la vente va à l’artiste. Nous nous employons à faire découvrir ainsi l’espace du 18 Quai et la diversité des artistes que comptent notre ville et la Bretagne.

Le résultat est là : il est de plus en plus courant qu’une personne entre et fasse un tour du lieu. Certains découvrent et repartent, d’autres posent des questions, d’autre même souhaitent rencontrer l’artiste. Le cas échéant, nous transmettons ses coordonnées, comme le feraient des intermédiaires. Bref, cela offre aux artistes de s’adresser et toucher des publics variés. D’ailleurs, il est amusant de noter combien les réactions et les visiteurs changent au gré des expositions.

bnp paribas bretagne– Maintenant que vous avez tracé un sillon, comment concevez-vous l’avenir ?

Carole Corfmat : Le 18 Quai, c’est une histoire qui s’écrit. On essaie de s’améliorer d’événement en événement. Vous savez, il n’y a pas de mode d’emploi. Nous cherchons à élargir la visibilité, à nouer des partenariats avec d’autres sources de communication tout en aidant des artistes en devenir et en proposant des manifestations d’intérêt général. À l’avenir, nous pensons développer de nouveaux sujets et versant, notamment en lien avec la musique, le bien-être et la psychologie du quotidien.

Depuis son ouverture, prés de 200 événements ont été organisés par le 18 Quai à Rennes. Pour débuter l’été, deux artistes – Marie-Pierre Jan et Jean-Michel Darras – sont invités à exposer dans l’espace. À partir du 19 mai, peintures et sculptures rempliront les lieux de couleurs chaudes et vives à l’image du concept mis en place.

Marie-Pierre Jan et Jean-Michel Darras seront présents au vernissage ouvert à tous qui se déroulera le 22 mai dès 18h30 au 18 Quai.

Contact :
Carole Corfmat
Responsable de l’animation et de la communication du 18 Quai
18, Quai Duguay Trouin 35000 Rennes
Tél. : +33 (0)2 99 85 02 45 – Mobile : +33 (0)6 48 37 55 61
e-mail : carole.corfmat@bnpparibas.com

Propos recueillis par Emmanuelle Volage

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom