Le référendum sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes donne les partisans du projet vainqueurs, avec plus de 55 % des voix selon le résultat officiel. Mais les zadistes dénonce les résultats de cette consultation.

 

Le référendum consacré à la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes s’est déroulé dimanche 26 juin 2016 dans les 212 communes de Loire-Atlantique. Il a offert une victoire relativement large au « oui ». 55,17 % des électeurs se sont prononcés en faveur du nouvel aéroport. La participation s’est révélée relativement faible, alors qu’elle s’annonçait élevée en début de journée. 51,08 % des inscrits se sont rendus dans les 1081 bureaux de vote mis à leur disposition pour cette consultation locale sans précédent. La participation a été marquée à Notre-Dame des Landes : 3 électeurs sur 4 se sont prononcés. Dans ces zones où les impacts s’annoncent élevés, le « non » l’a emporté très fortement, alors que le « oui » domine quasiment partout ailleurs (50-50 à Nantes).

Le résultat de cette consultation n’est pas juridiquement contraignant. Toutefois le Premier ministre Manuel Valls a affirmé que le gouvernement respecterait la volonté du peuple. Selon ses mots, les travaux préparatoires débuteraient « dès l’automne prochain » ; les zadistes qui occupent le site de construction depuis des lustres sont sommés de quitter les lieux d’ici là. Mais les occupants considèrent le référendum comme tronqué – mensonger et au périmètre trop réduit – ; ils ont déjà annoncé que leur résistance allait continuer. Une évacuation de la ZAD par les forces de l’ordre aura donc certainement lieu.

Reste comme le rappelle France Info, que les « zadistes » et agriculteurs menacés d’expulsion pourraient intenter une action au plan européen sachant que l’Etat s’apprête à violer une directive visant à préserver l’habitat de plusieurs espèces protégées.

notre-dame-des-landes

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom