mer28 juillet 2021

JUST DO PAINT 2021. DANS LES YEUX D’AERO

Just do paint, festival de graffiti et street art, revient à Saint-Brieuc du 1er au 4 juillet 2021. Covid oblige, la quatrième édition se concentrera sur la scène française, et particulièrement les artistes bretons. Un des représentants de cette scène bretonne si riche est le Rennais Aero dont les personnages qui ornent les murs de la ville dévisagent le passant avec une rare intensité. Portrait d’un portraitiste.

Le festival Just Do Paint qui se tient à Saint-Brieuc du 1er au 4 juillet invite le graffeur rennais Aero à peindre une façade de la ville. Depuis 2017, ce remarquable portraitiste s’est distingué sur la scène graff bretonne grâce à ses personnages au regard plein d’émotions qui interpellent les passants. Ils sont l’aboutissement de près de 25 ans de pratique du graffiti.

aero

Au milieu des années 1990, Aero baigne dans la culture hip-hop. « Le graffiti est une des disciplines de cette culture », précise-t-il. « En plus de rapper, de danser le breakdance, on s’est mis à faire du graff avec des copains, influencés par nos grands-frères, et les tags qu’on voyait dans la rue. » Il est vite séduit par la sensation de briser les barrières imposées et par l’adrénaline que procure le tag : la menace de se faire “serrer” par la police, mais aussi la bagarre avec les autres graffeurs, faire toujours plus gros, toujours plus haut, se mettre en danger physiquement pour accomplir quelque chose et se sentir ainsi exister. Il choisit le nom d’Aero, en référence à la bombe aérosol, son outil de prédilection. Mais ce nom évoque aussi le caractère insaisissable du courant d’air, et la liberté qui vont avec l’exercice du graffiti sauvage.

En 2000, il crée avec d’autres graffeurs l’association Calligraffix, qui proposait des décorations en tout genre ou des ateliers d’initiation au graff. « Une première jonction entre l’illégal et le légal, et un premier pied pour moi dans le domaine de la décoration », commente Aero. Parti en 2004 à la Réunion, il délaisse son métier de cuisinier pour monter une entreprise de décoration, Creaero, contraction de création à l’aérosol, sa spécialité donc. Poursuivant sa tournée des DOM TOM, il propose décorations et initiations au graff à Mayotte, en Guyane, en Polynésie. À son retour en France en 2016, il décide rapidement de se consacrer entièrement à la peinture.

Autodidacte, n’ayant jamais appris à dessiner, il se fixe un objectif qui lui avait toujours échappé : réaliser des portraits humains. « J’ai commencé à faire des portraits dans les rues de Rennes, la plupart du temps en vandale. J’étais avec mon vélo, ma charrette, j’arrivais sur des spots, je mettais ma rubalise et je faisais comme si j’étais invité » raconte-t-il. À force de travail, il développe un processus de réalisation dont le résultat le satisfait. « Je redessine des photographies ou des montages photographiques en choisissant mes sujets essentiellement en fonction de l’émotion qui émane de leur regard, de leur posture. »

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par 💥AÉRO💥 (@creaero)

Alors qu’il n’utilise toujours que sa bombe aérosol, on est frappés par la précision du trait des visages de ses portraits photoréalistes, et par la vie qui se dégage des regards de ses personnages. Même lorsqu’il peint sur toile, c’est à l’aérosol qu’il recourt. « C’est un support que j’apprécie beaucoup aussi, parce qu’il me permet de travailler encore plus la précision. Je fais les mêmes sujets, sur des supports beaucoup plus petits, et toujours avec le même outil, c’est de l’entêtement ! »

À force d’entêtement, Aero a développé un style à part entière, qu’il qualifie d’insprayssionnime, de l’impressionnisme au spray. « De loin, tout semble lisse, il y a un effet photographique. Mais en se rapprochant, on voit les amas de pigments qui forment des volutes, donnant à la peinture un aspect plus fugitif. » Sa série de toiles Sunset Tag, qui mêle paysages côtiers et tags, est un autre bon exemple de la pratique d’Aero qui mêle peinture traditionnelle, photographie et graffiti.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par 💥AÉRO💥 (@creaero)

L’entêtement a payé. Aero est désormais un peintre reconnu qui expose ses œuvres, participe à des ventes aux enchères et est régulièrement invité par des festivals de graffitis, comme au Teenage Kicks à Rennes en 2017. Ce week-end, il est invité à peindre une façade par le festival Just Do Paint à Saint-Brieuc. « J’aime beaucoup m’inspirer de l’environnement proche des murs que je peins. J’ai vu qu’il y avait beaucoup d’arbres près de ma façade donc je traiterai d’un sujet qui me touche énormément, la forêt », nous confie-t-il. Il déposera également 12 bombes de peinture customisées à la boutique du festival.

aero

Just do paint festival, du 1er au 4 juillet 2021.

Instagram Aero

Carte des murs et façades à (re)découvrir :

just do paint st brieuc

À lire également sur Unidivers.fr :

JUST DO PAINT 2021. LES BONSHOMMES TOTÉMIQUES DE DEUXBEN DE RENNES
JUST DO PAINT 2021. LA NATURE GRAFFÉE DE KAZ
JUST DO PAINT 2021. L’IMAGINAIRE ENFANTIN DE TRAK
JUST DO PAINT 2021. L’UNIVERS MARIN DE I SEA YOU À LA MAISON DE L’AGGLO DE SAINT-BRIEUC
SAINT-BRIEUC. JUST DO PAINT INVITE DES GRAFFEURS A PEINDRE LES MURS DE LA VILLE
Jean Gueguenhttps://www.unidivers.fr
J'aime ma littérature télévisée, ma musique électronique, et ma culture festive !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -