AEL SIGNE LA NOUVELLE SORTIE DU LABEL TECHNO ALK RECORDINGS

ALK Recordings, label petit frère de Pulse MSC, célébrait sa cinquième sortie le 23 novembre dernier, l’EP Parallel Universe. Il est signé d’un ancien Rennais, Ael, DJ et producteur installé désormais à Bruxelles. Après une pause dans son parcours musical, Ael revient en force cette année et affirme ses talents de production à travers un EP techno mental et atmosphérique.

AEL TECHNO
Crédit : Monsieur Albert

Issu du collectif rennais Pulse MSC, le label techno ALK Recordings sortait un nouvel EP le 23 novembre dernier. Ce cinquième opus est signé Ael, alias de Christophe Fourré, DJ et producteur, Parisien d’origine, désormais installé à Bruxelles où il travaille comme graphiste pour différents festivals. Ayant fait toutes ses études à l’IFFDEC de Rennes, c’est sur la scène rennaise qu’il fait ses débuts comme musicien, en 2014, avec l’association événementielle Racine Corp.

Christophe construit peu à peu son univers musical, débutant par produire de la tech house sous un autre alias, avant de se tourner vers la techno. Il sort un premier EP signé Ael chez Poincaré Records en 2017. En parallèle, il développe aussi un alias house, Balari.

Arrivé à Bruxelles, Christophe met de côté sa carrière musicale pour se concentrer sur son activité de graphiste. Mais ses rencontres le ramènent vite à la musique électronique. Rien d’étonnant quand on connaît le bouillonnement de cette scène dans la capitale belge. « À Bruxelles, il y a un panel culturel énorme parce que c’est une ville de taille moyenne, mais tout de même cosmopolite, il y a des influences aussi bien africaines, européennes, américaines, ça permet d’avoir un essor artistique pluriculturel », témoigne Christophe. Pris dans ce dynamisme, il se replonge dans la production, travaillant sans relâche à affiner sa patte artistique.

Un nouvel EP signé chez ALK Recordings

Content de ses nouvelles productions sous l’alias Ael, Christophe contacte Ludwig Hervé, alias KLNR, directeur artistique de ALK Recordings, avec qui il avait eu l’occasion de partager les platines au 1988 Live Club à Rennes. À partir des maquettes qu’il envoie, le projet est vite signé, et Ael a le temps de peaufiner ses morceaux, de concert avec Ludwig, et même d’en proposer un nouveau.

Le travail avec ALK Recordings passe aussi par le visuel, dimension paradoxalement indispensable à la diffusion de la musique. La couverture de l’EP est conçue par Thibaut Le Picart, graphiste qui n’en est pas à sa première collaboration avec le label.

ALK Recordings fait aussi jouer son réseau en invitant l’Allemand Krenzlin à composer un remix. Cet ancien résident du Trésor à Berlin avait joué lors de la première soirée organisée par Pulse MSC au 1988 Live Club et a gardé contact avec l’équipe depuis. « Quand on a lancé ALK Recordings fin 2018  – raconte Ludwig Hervé,  je lui ai envoyé des promos du label, il a fait de même pour ses différentes sorties. On a beaucoup échangé sur la musique, la direction artistique que je voulais donner à ALK, et je lui ai fait part de mon envie de l’avoir sur le label pour une future sortie. »

Ayant adoré le morceau Fearless d’Ael, le Berlinois se lance et, en deux semaines, propose un remix pour compléter les quatre titres originaux de l’EP. Enclin à une véritable collaboration, il envoie régulièrement ses démos à Ael au fur et à mesure de la composition et s’intègre parfaitement dans cet EP en forme de mini album.

Parallel Universe. Un univers techno éclectique

En effet, Parallel Universe a été conçu comme une lettre d’intention du projet artistique d’Ael, jusqu’au titre qui évoque ses retrouvailles avec le monde de la musique, cet asile. « La musique a toujours été un refuge pour moi, un moyen de m’exprimer d’une autre manière que dans ma vie personnelle, de dépasser certains aléas », témoigne Ael.

Contrairement à son dernier EP sorti chez Industrial Techno United et orienté rave techno, Parallel Universe déploie quant à lui un univers plus varié. « Cet EP, de par l’éclectisme des morceaux, est plus représentatif dans la forme de ce que je veux faire, un mélange de différents styles, prendre la musique électronique comme je l’aime, au sens large. C’est comme ça que je prends plaisir à faire de la musique, en jonglant entre les esthétiques, en expérimentant, en apprenant », confie Ael.

Ainsi la variété que présente Parallel Universe est comme le témoignage de cet apprentissage. « Le projet n’a pas cessé d’évoluer avec le temps. Il y a des morceaux qui datent d’il y a deux ans, d’autres que j’ai produits cette année. C’est ce qui explique l’éclectisme de cet EP aussi », raconte Ael. Débutant par une techno mentale et progressive dans le premier morceau, le tempo s’accélère dans les deux suivants, se faisant plus rave, plus dansant, idéal pour le peak time d’une soirée en club, sans jamais perdre les éléments mélodiques apportés par un assemblage savant d’arpèges aériens. C’est d’ailleurs cette particularité qui fait la patte sonore d’Ael, et qu’on retrouve dans le quatrième morceau, basé sur un break entêtant et la superposition de nappes atmosphériques mixées avec finesse. Aussi, on peut dire que Parallel Universe révèle la maturité de producteur d’Ael. Celui-ci est d’ailleurs bien décidé à poursuivre sur cette lancée pour proposer bientôt un premier album.

ALK Recordings et Pulse MSC. La suite arrive

Quant au label ALK Recordings, son directeur artistique Ludwig Hervé se réjouit de pouvoir d’ores et déjà annoncer un prochain EP pour mars 2021. Il sera signé par l’artiste argentin Looper, avec un remix de l’Italien Shkedul

Côté Pulse MSC, le label house a ralenti ses activités depuis sa dernière sortie en août 2019. Mais il prépare un retour en force pour 2021 avec deux EP mettant en avant des artistes locaux, le Manceau Framboisier, protégé de longue date du collectif rennais, et le Briochin Richelieu, dans un registre micro house nouveau pour le label. Ces deux jeunes artistes seront accompagnés de producteurs internationaux plus aguerris, les Allemands de Das Carma, l’Irlandais Conny et le Gallois Harrison BDP, de retour sur le label rennais. Alors vivement 2021 !

AEL TECHNO
Artwork : Thibaut Le Picart

ÉCOUTER L’EP EN STREAMING

ACHETER L’EP SUR BANDCAMP

SUIVRE AEL SUR FACEBOOK

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici